Johanna Rolland, en compagnie de Waldemar Kita. (M.Richard/L'Equipe)
Ligue 1 - Nantes

Nouveau stade du FC Nantes : le projet foncier du YelloPark officiellement abandonné, La Beaujoire ne sera pas détruite

Au coeur des tractations depuis plusieurs mois, le fameux projet urbain du YelloPark impliquant la disparation de la Beaujoire a été abandonné.

La présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland, a confirmé ce vendredi l'abandon du projet immobilier autour du futur stade du FC Nantes, baptisé «YelloPark». Au coeur de nombreuses polémiques, ce projet urbain qui devait permettre à 1500 logements d'éclore autour d'une toute nouvelle enceinte est donc mis de côté. «Les impôts doivent servir à autre chose qu'au financement du foot business (...) les conditions de réalisations prévues initialement ne sont pas réunies. Il n'y aura pas de projet urbain, ni aujourd'hui, ni demain», a expliqué Johanna Rolland dans des propos relayés par Ouest-France.

La bonne nouvelle pour les supporters concerne leur mythique enceinte, qui sera conservée : «La Beaujoire ne sera pas détruite. Un nouvel élément est apparu, c'est l'évolution des droits télé, en hausse de 65%, qui donnent au FC Nantes des capacités nouvelles. Il peut s'adapter au rugby, athlétisme ou autre... Le choix sera décidé collectivement.»

Désormais, c'est donc le FC Nantes et son président Waldemar Kita, qui piloteront seuls le projet, puisque la Métropole cède le terrain sans que la Beaujoire soit inclut dans la vente (toujours propriété de la collectivité). Néanmoins, le projet d'un tout nouveau stade n'est pas abandonné : «Nous proposerons la cession de l'emprise qui permettra la construction du stade», a précisé Johanna Rolland.
Florian Gregoire
Réagissez à cet article
500 caractères max