Soccer Football - La Liga Santander - Real Madrid v Villarreal - Santiago Bernabeu, Madrid, Spain - May 5, 2019  Real Madrid coach Zinedine Zidane       REUTERS/Juan Medina (Reuters)
Espagne - 37e journée

Nouvelle défaite pour le Real Madrid de Zidane, match nul entre l'Atlético Madrid et le FC Séville

Vivement la fin pour le Real Madrid de Zidane. Si Diaz avait ouvert la marque dans le pays basque, la Real Sociedad a tout renversé pour l'emporter (3-1). Dans le choc de cette avant-dernière journée, l'Atlético a concédé le nul devant le FC Séville (1-1). Voici ce qu'il faut retenir de ce dimanche en Liga.

Pas de vainqueur dans le choc entre l'Atlético et Séville

Tout en haut du classement, il n'y a plus vraiment grand-chose à jouer pour le trio de tête. Le Barça est champion, l'Atletico finira second et le Real Madrid fermera le podium. C'est surtout Séville qui avait besoin de prendre des points. Les Colchoneros ont tout de même décidé de jouer le jeu jusqu'au bout. Contre une équipe encore en course pour la C1, qui plus est, l'affiche était belle. C'est Koke qui, d'une frappe déviée, ouvrait le score pour les siens (1-0, 19e). Morata (19e) et Partey (48e) ont aussi eu des situations de buts. Séville a su saisir sa chance, et Sarabia égalisait en deuxième période (1-1, 70e). Ce nul ne fait pas vraiment les affaires de son équipe. Sixième, Séville pointe à deux longueurs de Valence et Getafe. Les Sévillans recevront leur poursuivant, Bilbao, lors de la dernière journée, et devront dans le même temps espérer que les deux équipes devant s'inclinent pour se qualifier en Ligue des champions.

Zidane et les Merengue écrasés contre la Sociedad

Le Real a déjà la tête à cet été, à un probable recrutement dantesque pour préparer le prochain exercice. Cette rencontre contre la Sociedad a été un long calvaire. Pourtant, tout débutait parfaitement. Brahim Diaz, le nouveau crack de Madrid, slalomait entre les défenseurs pour s'offrir un superbe but (0-1, 7e). La suite allait être beaucoup moins flatteuse. Merino égalisait sur un joli mouvement collectif (1-1, 26e). Puis, Vallejo bloquait un tir de la main sur la ligne, synonyme d'expulsion. Courtois sortait le penalty (40e). L'espoir était encore permis. Mais le Belge se trouait dans sa sortie après la pause et Zaldua donnait l'avantage aux Basques de la tête (2-1, 57e). Muguruza concluait le spectacle, profitant de l'apathie de la défense (3-1, 67e). Le Real est à sept points de son rival madrilène.

Valence prend une option sur la C1

Qu'elle fait du bien cette victoire pour les Valencians ! Défaits cette semaine contre Arsenal en C3, ils ont su bien rebondir contre Alavés. Tout ne se passait pas comme prévu quand Navarro ouvrait le score pour les visiteurs (0-1, 12e). Mais en quelques minutes, la situation s'inversait totalement. Par Soler d'abord (1-1, 30e), puis c'était Santi Mina qui y allait de son petit but (2-1, 34e). Le Français Gameiro, entré en cours de partie, marquait le troisième but (3-1, 38e). Avec ce succès, Valence se positionne pour la quatrième place. À égalité avec Getafe (défait contre le Barça, 2-0), Valence a une meilleure différence de buts particulière et ira à Valladolid, tandis que Getafe recevra Villarreal lors de la dernière journée.

Lire : Le Barça se rassure (un peu)

Pour la C3, Bilbao a une longueur d'avance

Contre le Celta Vigo, les Basques n'ont pas fait dans le détail. Dès la pause, l'affaire était réglée. Raul Garcia s'offrait un doublé en deux minutes (2-0, 16e et 17e) avant que Williams ne sonne définitivement le glas du Celta (3-0, 40e). Il pensait lui aussi inscrire un second but en fin de rencontre mais la VAR revenait sur la décision initiale (81e). Aspas réduisait l'écart à la toute fin de la partie (3-1, 89e). L'Athletic est septième, et peut envisager de jouer la Ligue Europa la saison prochaine. Derrière, l'Espanyol continue sa route (victoire 2-0 contre Leganés), mais à trois points et avec une moins bonne différence de buts particulière, ne pourra revenir. Reste à surveiller la Sociedad qui peut encore les dépasser en cas de défaite lors de l'ultime journée. Un dernier combat attend Bilbao, et cette réception de Séville, classé juste une place au-dessus. Un point suffirait.

Villarreal est officiellement sauvé, Gérone relégué

Ouf ! Après avoir galéré toute la saison, le sous-marin jaune peut enfin souffler. Santi Cazorla et les siens resteront dans l'élite espagnole la saison prochaine. Mais que ce fut compliqué. En témoigne encore cette victoire laborieuse arrachée à l'heure de jeu grâce à Toko-Ekambi (1-0, 59e). Le dixième but en Liga pour l'ancien joueur d'Angers. Mais les locaux ont eu très, très peur. Kike, entré en jeu deux minutes plus tôt, égalisait pour Eibar, avant que la VAR ne vienne au secours de Villarreal (84e). L'équipe grimpe à la quatorzième place, à six points de Gérone, dix-huitième. Ces derniers ont perdu chez eux contre Levante (1-2) et sont condamnés, pointant à trois longueurs du Celta Vigo, mais avec une moins bonne différence de buts. Ils ne peuvent plus se sauver et rejoignent le Rayo Vallecano et Huesca.
Les résultats de la 37e journée de Liga
Atlético Madrid 1-1 FC Séville
FC Barcelone 1-0 Getafe
Gérone 1-2 Levante
Rayo Vallecano 1-2 Valladolid
Betis Seville 1-1 Huesca
Villarreal 1-0 Eibar
Valence 3-1 Alavés
Real Sociedad 3-1 Real Madrid
Athletic Bilbao 3-1 Celta Vigo
Leganés 0-2 Espanyol
Réagissez à cet article
500 caractères max
miki75 13 mai à 9:54

Sans Cristiano cette équipe est perduMême Zizou ne trouve plus les clefs

Hachem 13 mai à 9:01

On se demande pourquoi ZZ insiste à faire jouer Nacho en défense centrale ? Il n'a ni le jeu aérien, ni la capacité d'anticipation et de ce fait rompt l'équilibre de la ligne défensive. Il est coupable sur une dizaine de buts encaissés, c'est trop.