Ada Hegerberg à l'entraînement sur la pelouse du Groupama Stadium le 19 juin. (A.Martin/L'Équipe)
OL

OL : Ada Hegerberg pas certaine d'être prête pour la Ligue des champions

Dans un entretien accordé au Progrès, l'attaquante norvégienne de l'OL explique qu'il est « impossible de dire » si elle aura totalement récupéré de sa rupture du ligament croisé avant le final 8 de la C1 au Pays basque fin août.

Le compte à rebours est lancé. Cinq mois après avoir été victime d'une rupture du ligament croisé du genou droit et deux mois avant le début de la phase finale de la Ligue des champions à Bilbao et Saint-Sébastien (21-30 août), Ada Hegerberg a expliqué dans un entretien accordé au Progrès qu'elle ne voulait rien précipiter.

lire aussi

C1 : le tableau des quarts
« Aujourd'hui, c'est impossible de dire si je serai en capacité de jouer ou pas à ce moment-là, expose la toute première Ballon d'Or France Football (2018), qui vient de signer un contrat de sponsoring record avec Nike. Je prends jour après jour, semaine après semaine. J'essaye de rester positive et travailler dur pour être la plus sereine possible à mon retour, pour que ce soit showtime. »

La fin du confinement en Pologne

La buteuse de 24 ans arrivée à Lyon en 2014 raconte également cette drôle de période où le confinement s'est superposé à sa rééducation. Si elle s'est « sentie privilégiée » par rapport « aux choses plus graves » liées à la pandémie de Covid-19, elle concède avoir d'abord souffert de l'éloignement de ses proches. « C'est vrai que j'étais loin de ma famille en Norvège et de mon mari en Pologne (Thomas Rogne, international norvégien du Lech Poznan), c'est déjà compliqué en temps normal quand tu joues au foot donc c'est un peu plus lourd à vivre quand tu es blessée. Heureusement j'ai pu rejoindre mon mari deux mois en Pologne, en avril. Là-bas, j'ai poursuivi mon programme de rééducation avec un autre kiné. C'était très important pour la tête. »

lire aussi

Toute l'actu du foot féminin
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :