(L'Equipe)
A lire dans FF - L'événement

OM : les dossiers brûlants

Bielsa qui résiste, Aulas qui attaque, Gignac qui insulte, Labrune qui démine : une fois encore, l'intersaison s'annonce très show à Marseille comme le révèle FF dans son édition de mercredi.

Lors de la saison 2014-15, l'OM n'a pas tout perdu. Il a même réussi à décrocher un record, celui de la fréquentation au Stade Vélodrome : 1 009 850 spectateurs en cumulé. Un million de suiveurs, qui forcément, scrutent avec autant de curiosité que d'impatience l'intersaison olympienne. Une trêve estivale escortée de plusieurs dossiers.
 
Celui de l'entraîneur, tout d'abord. A moins de deux semaines de la reprise (fixée au 22 juin par Marcelo Bielsa), si aucun accord officiel n'a encore été trouvé entre le club et le technicien argentin, il semblerait que El Loco poursuive finalement l'aventure sur la Canebière. Le temps pour celui qui a été courtisé par Naples de trouver un accord sur ses émoluments et surtout d'obtenir des garanties sur les contours de son prochain effectif.

Labrune: «Ce n'est pas LE coup du mercato (pour Aulas)»

Côté départs, en plus de ceux, actés, de André Ayew, André-Pierre Gignac et Jérémy Morel (Lyon), Bielsa a fait passer un message : il faut prolonger Rod Fanni, en fin de contrat. En revanche, puisque Margarita Louis-Dreyfus ne veut plus remettre au pot, il a été demandé à Vincent Labrune de vendre un joueur d'ici le 30 juin. Ce devrait se jouer entre Giannelli Imbulla (courtisé par l'Inter, le FC Séville, Valence, Chelsea et Tottenham) et Florian Thauvin (pour le moment plus occupé à gérer sa convocation aux prud'hommes par son jardinier que par des clubs courtisans).

Steve Mandanda et Nicolas Nkoulou figurent aussi parmi les partants possibles. Pour aller où ? Peut-être à Lyon, pour le second nommé, pour y rejoindre Morel. Et avant d'accueillir Gignac, également dans le viseur de JMA ? «Je lis que Jean-Michel Aulas est en train de nous dépouiller, explique Vincent Labrune. Mais Jérémy Morel était libre, ce n'est pas LE coup du mercato, il n'avait pas besoin d'en faire tout un plat.»
André-Pierre Gignac et André Ayew. (L'Equipe)
André-Pierre Gignac et André Ayew. (L'Equipe)

La dédicace vacharde de Gignac à Ayew

Côté recrues, Marcelo Bielsa a transmis ses desideratas : deux défenseurs, un milieu relayeur, un ailier et un avant-centre. Les noms de Bryan Dabo (Montpellier), Ngolo Kanté (Caen), Georges-Kevin Nkoudou (Nantes) et de Morgan Sanson (Montpellier) reviennent avec insistance. Des jeunes pousses en devenir qui pourront toujours méditer sur les spécificités de l'environnement local avant de se décider à signer. Dans le dossier consacré à l'OM ce mercredi dans FF, on apprend notamment que André-Pierre Gignac aurait habillé pour l'hiver prochain (à l'occasion d'un tournoi de fin de saison tenu dans un quartier de Marseille) son coéquipier André Ayew, avec lequel il venait de faire ses adieux au Vélodrome : «Un enc.., qu'il se casse ! Avec son frère, de toute façon, ce n'étaient que des pleureuses.»
 
Dossier à retrouver dans son intégralité ce mercredi dans France Football
Réagissez à cet article
500 caractères max
jpm 10 juin à 21:12

Pas étonnant C'est du pur gipsy

ADS :