thauvin (florian) ocampos (lucas) (P.Lahalle/L'Equipe)
À lire dans FF

OM, salaires des stars, Liverpool, Wenger : le sommaire du nouveau numéro de France Football

L'OM et la fièvre du jeudi soir (Une nationale), le dossier complet autour des salaires des stars (Une régionale), pourquoi être red dingue de Liverpool : voici le sommaire du nouveau numéro de France Football.

À LA UNE

L'OM, fada d'Europe
Quatorze ans que le peuple marseillais attendait une nouvelle demi-finale européenne. Avant la réception de Salzbourg, tous les anciens (de Boli à Gili en passant par Casoni, Drogba ou Papin) racontent pourquoi et comment l'OM parvient à se transcender lors des grands rendez-vous européens. En filigrane, ces glorieux ex expliquent la spécificité phocéenne et ces ambiances folles, de celles dont aurait bien eu besoin le PSG, par exemple, lors du match retour face au Real Madrid... En complément de ce dossier, ne pas manquer l'entretien de Lucas Ocampos qui entrouvre la porte du vestiaire pour parler des leaders du groupe, des ambiances, des étourdis... et du responsable de la musique, Bouna Sarr, surnommé «L'Américain».

DOSSIER

Les salaires des stars
Pour la vingtième édition de notre enquête sur les salaires des joueurs, Lionel Messi, qui a vu ses revenus augmenter de 65%, cartonne. Pour la première fois, un joueur fait exploser la barre des 100M€ annuels avec 126M€ de gains (salaires bruts et revenus publicitaires). Derrière, Cristiano Ronaldo (94M€) et Neymar (81,5M€) suivent à distance pour compléter ce podium des nantis. En Ligue 1, le PSG écrase les classements en plaçant neuf joueurs (Neymar, Cavani, Mbappé, Thiago Silva, Di Maria, Daniel Alves, Verratti, Marquinhos et Pastore) dans les dix premiers. Seul Falcao (5e) vient perturber cette impressionnante et inévitable hégémonie. À noter que Mbappé (17,5M€) a multiplié ses revenus par 17 en l'espace d'un an. Merci qui ?

Lire : Messi, joueur le mieux payé au monde

ÉCLAIRAGE

Pourquoi on est tous Red dingues de Liverpool 
La nouvelle épopée de Liverpool réveille et ressuscite des souvenirs et pas seulement en Angleterre. Pourquoi ce club continue-t-il de drainer autant de passions, de ferveur et d'intérêt après une si longue parenthèse sur la scène européenne ? Philippe Auclair, notre correspondant en Angleterre, explique les ressorts de cette singularité qui n'a rien d'un effet de mode.

MAIS AUSSI

- Reims, les quatre défis à relever
- Di Francesco, le remontant de la Roma
- Le duel Benzema-Ribéry
- La lettre ouverte à Wenger
- Debuchy, le symbole Vert
- Iniesta, le roi d'Espagne...
Réagissez à cet article
500 caractères max