(L'Equipe)
Rétro 2018

Onana, Atal, Ziyech, Mané, Salah... L'équipe type des Africains de l'année

Ils ont brillé, un peu, beaucoup, à la folie durant l'année écoulée. Voici les onze cracks africains rassemblés par FF.

Gardien

André Onana (Cameroun, Ajax)
Formé à la Masia catalane avec laquelle il avait remporté la Youth League européenne 2014, l'ancien élève de l'Académie Samuel Eto'o a récupéré le poste de titulaire dans le but de l'Ajax la saison dernière. Il est devenu incontournable avec les Lanciers, un club qui a connu des pointures à ce poste si compliqué. A 22 ans, on lui prédit une grande carrière. A Amsterdam ou ailleurs. - FS
André Onana est devenu incontournable avec l'Ajax Amsterdam. (L'Equipe)
André Onana est devenu incontournable avec l'Ajax Amsterdam. (L'Equipe)

Défense

Youcef Atal (Algérie, Nice)
Débarqué du côté de la Ligue 1 cet été, Youcef Atal a rapidement marqué par les esprits par son volume de jeu dans le couloir droit de l'OGC Nice. Ancien milieu offensif, le latéral droit est un monstre de générosité. A 22 ans, l'international algérien est déjà une des révélations de la saison. Après un apprentissage à Courtrai en Belgique, il dynamise par ses qualités de contre-attaquant l'équipe entraînée par Patrick Vieira. Avec l'Algérie, il a montré de belles dispositions lors des éliminatoires pour la CAN 2019. Une belle promesse. - ND

Lire : Youcef Atal, à toute vitesse

Kalidou Koulibaly (Sénégal, Napoli)
S'il est absent de la short-list des 10 meilleurs joueurs de l'année publiée par la Confédération africaine, le stoppeur des Lions de la Teranga et du Napoli a été omniprésent par ses performances XXL. On se souvient encore de la façon avec laquelle il a muselé la MCN du PSG en Ligue des champions. En Coupe du monde, il a aussi démontré qu'il avait la carrure internationale. Le double K fait tout simplement partie du gratin européen à son poste. Un incontournable. - FS

Manu Da Costa (Maroc, Istanbul BB)
A 32 ans, il aura réalisé une des saisons les plus abouties de sa carrière de globe-trotter. Arrivé à l'été 2017 à Istanbul, il est monté en puissance jusqu'à devenir un élément fort de l'actuel leader du Championnat turc. Excellent joueur de tête grâce à une détente impressionnante, Manu Da Costa est un joueur qui déçoit peu. C'est le syndrome de la berline allemande, le bougre d'1,93m est fiable... Avec le Maroc, il est solide au poste, il rassure. Au Mondial 2018, il a disputé les trois matches de sa sélection. Da Costa devrait enchaîner un onzième club, et un neuvième pays dans sa carrière. Il est attendu en Arabie Saoudite, dès cet hiver. - ND

Lire : Da Costa vers Ittihad Djeddah

Achraf Hakimi (Maroc, Dortmund)
Barré au Real Madrid, Achraf Hakimi est aujourd'hui l'un des joueurs les plus impressionnants de Bundesliga. Bien en a pris au jeune marocain d'être prêté cet été du côté du Borussia Dortmund où il ravit son entraîneur, Lucien Favre. Formé à droite, il joue faux-pied comme latéral gauche avec le BVB mais aussi comme lors du Mondial avec le Maroc où à tout juste 19 ans, il a fait preuve d'une étonnante maturité. Celui qui a été lancé par ZZ au Real Madrid est un candidat très sérieux pour le titre de meilleur joueur africain de moins de 21 ans. - ND

Lire : Votez pour le joueur maghrébin de l'année
Youcef Atal, l'une des révélations de la saison 2018-19 de Ligue au poste de latéral droit. (E. Garnier/L'Equipe)
Youcef Atal, l'une des révélations de la saison 2018-19 de Ligue au poste de latéral droit. (E. Garnier/L'Equipe)

Milieu

Thomas Partey (Ghana, Atletico Madrid)
Lorsqu'il bâtit son onze de départ, le coach Diego Simeone ne manque pas d'inscrire sur la feuille de match le nom de son couteau suisse ghanéen. «Thomas», comme il est connu en Liga, sait se montrer aussi efficace dans un registre défensif que dans le cœur du milieu, voire en latéral. Vainqueur de la Ligue Europa, il a également pris toute sa place au sein des Black Stars. Avant-dernier passeur et parfois buteur, Partey a franchi un cap important cette année. - FS

Wilfried Ndidi (Nigeria, Leicester)
Il n'est certainement pas le joueur le plus spectaculaire de sa sélection ni même de Leicester. Mais dans son registre, l'ancien milieu défensif de Genk s'est lui aussi installé dans l'entrejeu et ses statistiques en Premier League sont exceptionnelles, tant sur le plan des tacles que des ballons récupérés. A ce titre, le jeune Nigérian a été nommé par la CAF parmi les meilleurs espoirs de l'année. Âgé de 21 ans, son club l'a prolongé jusqu'en 2024 mais il n'est pas sûr qu'il ait totalement sécurisé son super milieu. - FS

Hakim Ziyech (Maroc, Ajax)
Encore un oublié de la short-list de la CAF. Pourtant, le milieu offensif des Lions de l'Atlas et de l'Ajax régale à chacune de ses sorties. Non seulement sa frappe fait souvent mouche, mais en plus Hakim est l'un des joueurs les plus spectaculaires ballon au pied, un provocateur et un dribbleur hors pair dont on se dit qu'il sera compliqué de le conserver longtemps à l'Ajax. Le Maroc, lui, se réjouit de l'avoir pour animer son secteur offensif et distiller des ballons aux attaquants. - FS
Hakim Ziyech est devenu le maître à jouer de l'Ajax Amsterdam. (A. Mounic/L'Equipe)
Hakim Ziyech est devenu le maître à jouer de l'Ajax Amsterdam. (A. Mounic/L'Equipe)

Attaquants

Riyad Mahrez (Algérie, Manchester City)
Un habitué du tableau d'honneur. Riyad Mahrez a encore une fois fait le job à haute altitude en Premier League. Pour sa dernière saison avec les Foxes, il a fini en boulet de canon (12 buts et 10 passes décisives). Après un cycle exceptionnel à Leicester, il a fait ses valises cet été pour Manchester City signant au passage un transfert XXL à 68 M€. La concurrence est d'un autre niveau, et l'Algérien doit faire ses preuves pour se rendre indispensable comme en Ligue des Champions où il est co-meilleur passeur de la phase de poules. Avec sa sélection nationale, il a subi les affres de l'instabilité avant de retrouver un nouvel élan sous les ordres de Djamel Belmadi. Son récent doublé contre le Togo a permis à l'Algérie de se qualifier pour la prochaine CAN. - ND

Sadio Mané (Sénégal, Liverpool)

Infernal, intenable, inarrêtable... Sadio Mané a clairement été exceptionnel en 2018. Avec Salah et Firmino, il a porté Liverpool en finale de la Ligue des champions où il a été le plus performant de son équipe face au Real. Lors de cette compétition, le Sénégalais a inscrit 10 buts se portant ainsi parmi les meilleurs Africains de l'histoire sur une saison. 22e au classement du Ballon d'Or FF, le Lion de la Teranga est en lice pour décrocher le titre de meilleur joueur africain de l'année 2018. Sadio Mané est toujours en quête d'un premier sacre après avoir terminé en troisième position en 2016 et en deuxième position en 2017. Réponse le 8 janvier à Dakar. - ND

Mohamed Salah (Egypte, Liverpool)
Meilleur joueur de Premier League et son meilleur buteur la saison dernière, l'Egyptien a terminé à une honorable 6e place au classement du Ballon d'or France Football. N'eût été sa blessure causée par Sergio Ramos en finale de la LDC européenne, que son année en aurait été certainement bonifiée. Présent en Russie pour la Coupe du monde mais très diminué, il n'a pu empêcher le naufrage de ses Pharaons. On le retrouvera en forme pour la prochain CAN. En attendant, celui dont certains croyaient qu'il s'était assoupi marque but sur but avec Liverpool. Non, Mo Salah n'est pas rentré dans le rang. Et il paraît même un successeur crédible à son propre titre de Joueur africain de l'année remporté en janvier 2017. - FS

Remplaçants
: Samatta (Tanzanie, Genk), Gana Gueye (Sénégal, Everton), Pépé (Côte d'Ivoire, Lille), Aubameyang (Gabon, Arsenal), Bounou (Maroc, Girona), Badri (Tunisie, Espérance), Toko Ekambi (Cameroun, Villarreal).
Nabil Djellit  et Frank Simon 
Réagissez à cet article
500 caractères max
deulminacereddine 8 janv. à 0:43

Mahrez reste le phénomène il reste sur les traces des grand Drogba Etoo Yaya Touré Weha..

letidup 3 janv. à 10:18

"L'équipe type des Africains de l'année"...Pourquoi pas l équipe type des joueurs sud américains???Pourquoi pas l équipe type des joueurs asiatiques??

bird.elias.frma 2 janv. à 16:31

Da Costa Défenseur n'importe quoi !Benatia serait mieux