MG - Belo Horizonte - 02/07/2019 - Copa America 2019, Brazil vs. Argentina - Alisson player of Brazil during match against Argentina in the stadium Mineirao by the championship Copa America 2019. Photo: Thiago Ribeiro / AGIF *** Local Caption *** (L'Equipe)
Ballon d'Or FF 2019

Où se situe Alisson chez les gardiens les mieux classés dans l'histoire du Ballon d'Or ?

Auteur du doublé Ligue des champions - Copa America en 2019, le gardien brésilien de Liverpool a logiquement intégré le top 10 du Ballon d'Or France Football. Il s'inscrit dans la lignée de glorieux prédécesseurs dont FF ranime le souvenir.

Seuls cinq gardiens dans le top 10 au XXIe siècle

Sur les dix-neuf dernières éditions du Ballon d'Or France Football, les gardiens ont été représentés dans le top 10 à douze reprises. Mais cela ne tient qu'à cinq hommes et, notamment à l'incroyable régularité d'Iker Casillas au plus haut niveau entre 2008 et 2012. Sur la période, le portier espagnol n'a quitté qu'une seule fois les dix premières places (16e, en 2009). Gianluigi Buffon compte également quatre apparitions entre la seconde (2006) et la neuvième place (2016 et 2003) sur les vingt dernières années. Un peu plus au nord de l'Europe, deux portiers allemands ont également fait honneur à la profession. Il s'agit évidemment de Manuel Neuer et d'Oliver Kahn, respectivement auteurs d'un et deux podiums chacun, en 2014 pour le premier et entre 2001 et 2002 pour le second.

A lire : Alisson Becker remporte le premier Trophée Yachine de meilleur gardien du monde

Yachine sans égal

Celui qui a donné son nom au trophée créé par France Football pour récompenser le meilleur gardien de l'année n'a pas d'équivalent. Parce que Lev Yachine est le seul à avoir soulevé la plus prestigieuse des récompenses individuelles, d'abord. Mais aussi et surtout parce que sa régularité dans les hautes sphères du classement établi chaque année par les jurés de FF est sans égale. Entre 1956 et 1966, le portier soviétique a signé six (!) top 10 et quatre top 5. Personne n'est encore parvenu à rééditer l'exploit.

A lire aussi : Lev Yachine, sacré Ballon d'Or en 1963

Au même niveau que Banks et Curkovic, derrière Schmeichel

Au-delà des cinq noms évoqués jusque-là, d'autres gardiens mythiques ont laissé une trace dans l'histoire du Ballon d'Or. L'Anglais Gordon Banks (1972), le Yougoslave Ivan Curkovic (1976) et le Suédois Thomas Ravelli (1994) ont ainsi terminé à la même place qu'Alisson cette année tandis que l'Allemand Sepp Maier (1975), l'Anglais Peter Shilton (1989) et le Danois Peter Schmeichel (1992) ont pour point commun d'avoir terminé à la cinquième place du classement. Soit une place devant le Suédois Ronnie Hellström (en 1978), l'Italien Dino Zoff (1981) ainsi que le Soviétique Rinat Dasaev et le Belge Jean-Marie Pfaff (sixièmes ex-æquo en 1983). En 1976, le Tchécoslovaque Ivo Viktor s'était quant à lui classé troisième. Une performance historique puisque seuls cinq gardiens (Viktor, donc, ainsi que Neuer, Buffon, Kahn et Yachine) sont déjà parvenus à se hisser sur le podium du Ballon d'Or FF.
Tymothé PINON
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :