cavani (edinson) (E.Garnier/L'Equipe)
Ligue 1 - 22e journée

Paris et Cavani domptent Rennes à l'occasion de la 22e journée de Ligue 1 (4-1)

Accrochés à la pause, les Parisiens d'Edinson Cavani, auteur d'un doublé, ont fini par prendre le meilleur sur Rennes (4-1) et conforter leur place de leader incontesté.

La leçon : Paris poursuit son cavalier seul

Largement en tête du Championnat, le PSG accueillait ce dimanche un des rares adversaires à lui tenir régulièrement tête ces cinq dernières années, le stade Rennais. Des Bretons qui s'étaient justement imposés au Parc des Princes la saison dernière (0-2). Mais cette fois, Rennes est tombé contre une équipe en quête de records sur la saison. Un Paris qui visait une 18e victoire en 20 matches de Championnat. Un challenge réussi haut la main ! En venant à bout de Rennes (4-1), le club francilien compte désormais treize points d'avance sur Lille, second, avec deux matches de moins au compteur.

Le PSG se présentait avec un 4-4-2 où Alves et Marquinhos étaient alignés au milieu du terrain. Draxler et Di Maria occupaient les ailes. Et c'est l'Argentin qui se montrait le premier dangereux, puisqu'il venait déposer le ballon sur la tête de Cavani (7e) pour l'ouverture du score ! Quelques minutes plus tard, on n'était pas loin du deuxième but parisien. Sur une longue ouverture, Koubek ratait complètement sa sortie, mais Mbappé n'en profitait pas (12e). A la surprise générale, Rennes venait pourtant égaliser sur une magnifique Madjer de M'Baye Niang (1-1, 28e). Le Sénégalais s'illustrait de nouveau à la 33e avec un tacle très appuyé sur la cheville de Kehrer. Une faute qui aurait mérité un carton rouge, mais l'arbitre de la rencontre, même après visionnage du VAR, restait sur sa première décision, un simple carton jaune. Un choix qui provoquait la colère (logique) de tout le staff parisien. Cette action de jeu ne devait toutefois pas résumer une première période où le Stade Rennais aura gêné les Parisiens, grâce à un pressing de tous les instants. Pourtant, en seconde période, les Bretons craquaient à trois reprises. D'abord, Di Maria inscrivait un bijou à la 60e (voir plus bas), avant que Mbappé ne creuse l'écart sur un service de Draxler (3-1, 66e). Cavani clôturait la marque sur un caviar de Mbappé (4-1, 71e).

Le gagnant : Angel Di Maria décisif au bon moment

Ce dimanche soir, plusieurs joueurs parisiens se sont montrés à leur avantage, dont Edinson Cavani, auteur d'un doublé. Mais c'est bien Angel Di Maria qui est le grand gagnant de cette rencontre. D'abord passeur décisif pour la tête puissante de l'Uruguayen (1-0, 7e), l'Argentin s'offrait un but magnifique sur un subtil piqué du gauche (2-1, 60e). Et cela à un moment où le PSG commençait à douter. L'ailier aurait même pu s'offrir un doublé, mais sa frappe fuyait le cadre (83e). Son envie débordante faisait plaisir à voir. A deux semaines d'un Manchester United-PSG capital, Angel Di Maria envoie un signal fort à son coach, qui pourra bien évidemment compter sur lui.

Le perdant : L'arbitre, une décision incompréhensible

Invraisemblable. A la 33e minute, Kherer était violemment séché par Niang au milieu du terrain. Sa jambe pliait. Mais monsieur Abed décidait de donner un simple carton jaune au Sénégalais. Pourtant, tout laissait à croire que l'arbitre allait revenir sur sa décision initiale après avoir visionné les images du VAR. Mais, à la surprise générale, ce n'était pas le cas. Le carton jaune était maintenu, une décision assez surprenante et un miracle pour M'Baye Niang ! Une action qui a fait beaucoup parler et qui va remettre certainement en cause une nouvelle fois le VAR qui, même si elle apporte les preuves, ne semble pas permettre aux arbitres de prendre toujours les bonnes décisions...
Erwan Issanchou
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gwadaboy 28 janv. à 8:55

Le permet de voir la vérité, mais n'oblige pas de l'appliquer! En L1 c'est comme le course Hippique, un Handicap est a donné au PSG! les autres équipes, considérées comme plus faibles, seront jugées moins sévèrement! Croyez-vous que Guinganp aurait bénéficié de 3 penos si en face c'était Amiens? et pour hier je suis sur que Kherer démontant Niang, aurait rouge et 3 matchs de suspensions par la commission

Gascon64 28 janv. à 2:53

au fait cela fait plusieurs jours que vous ne parlez plus de M'BAPPE !! POURQUOI? POUR NEYMAR C'EST BON , MAINTENANT SA BLESSURE, VOUS FAITES des articles a tout va !! mais M'BAPPE?? il ne joue plus ? il ne joue que les matchs qui l'interesse, ou alors il devient mauvais ??ou alors il veut partir, du coup, il est mauvais !! JE VEUX MON ARTICLE SUR M'BAPPE !!! OUINNN !!

Gascon64 28 janv. à 2:50

bahh ! quand cela arrive a OM, vous dites toujours que cela fait partit du jeu, et encore.. pour les autres club. meme pas on regarde la VAR, ou on dit qu'elle ne marche pas !!pour une fois que c'est contre PAYER SANS GAGNER suite a la blessure de martine petite maman, qui s'est encore tordu la cheville tout seul, comme l'an passe, de suite, vous crier au scandale !! non ca fait partie du jeu, c'est tout !! des excuses que vous preparez pour votre defaite en LDC. cause arbitrage !!!! hahahaa