makhedjouf (florian) balde (ablai) (L'Equipe)
Feuilleton - La semaine des derbies

Paris FC - Red Star, LE derby francilien

Une opposition historique, des histoires différentes, des supporters opposés, des matches tendus... Et ce week-end, ils s'affrontent. France Football revient en détail sur leur opposition. Aujourd'hui, deuxième épisode avec Paris FC - Red Star.

En quoi ils s'opposent

Fondé à Paris en 1897, le Red Star est un club au passé glorieux, avec notamment cinq Coupes de France et deux titres de champion de D2 remportés entre 1921 et 1942. Et si l'on ajoute que son créateur se nomme Jules Rimet, futur président de la FFF et de la FIFA, le poids historique est tout autre qu'un Paris FC bien plus jeune, créé en 1969, et qui n'a qu'un titre de champion de D2 en 1971 et une demi-finale de Coupe de France en 1980 à opposer à son rival.

Ce dernier présente également une identité moins claire que son voisin de Saint-Ouen. De par la raison de son existence déjà, pour (re)lancer le foot de haut niveau dans la capitale. Donc une volonté politique, plus que sportive ou identitaire. La preuve, les deux fusions tentées et ratées avec le stade Saint-Germain (1971-1972) et le Racing Club de France (1983-1984).

La stat : 1

Comme le nombre de victoires du Paris FC face au Red Star en Championnat depuis 1978 ! Les deux équipes ne se sont affrontées que dix fois (en National à chaque fois) ces 37 dernières années. Le PFC a en revanche remporté deux des trois derbies disputées en Coupe de France sur cette période.

Un derby marquant : sacrées retrouvailles !

16 septembre 2011. Pour la première fois depuis neuf ans, le Paris FC et le Red Star se retrouvent à l'occasion de la septième journée de National. Le promu audonien retrouve son ancien coach Alain Mboma et frappe fort avec une victoire 4-0 sur le terrain de son voisin ! Le PFC partait pourtant favori à Charléty, mais paie cher son quart d'heure d'absence (trois buts encaissés entre la 58e et la 74e minute). Un match déterminant dans le retour des banlieusards sur le devant de la scène francilienne.

Le témoin : Steve Marlet (joueur, entraîneur puis directeur sportif du Red Star)

«La rivalité n'est pas si récente, parce qu'elle a toujours été présente dans les catégories de jeunes. C'est le cas entre tous les clubs phares de la région, pour installer une hiérarchie, donc on l'a toujours ressentie. Elle est peut-être plus importante qu'avec le PSG, parce qu'on est plus proche géographiquement du PFC. Et quand les deux clubs se sont retrouvés il y a quelques années, on savait que le Red Star était invaincu depuis de longues années. Ça s'est un peu équilibré par la suite...

Les deux clubs sont différents, mais au Red Star, on ne revendique pas notre histoire. On n'en a pas besoin, elle fait partie de notre ADN, elle s'affiche sur notre écusson. Je pense effectivement que le fait que les deux clubs aient les mêmes ambitions ces dernières saisons en National les a servis. Ç'a donné aussi plus de visibilité au Championnat. Et même si on est tous les deux promus, cette rivalité intéresse les gens, la preuve on sera diffusé samedi à 14h00 ! Il n'y a pas de derby francilien en L1, donc on regarde à l'étage en dessous...»

L'enjeu du week-end

Actuel septième du classement, le Red Star vise une troisième victoire consécutive en Championnat. Elle pourrait lui permettre de doubler Créteil (à égalité de points) pour devenir le leader francilien, et de se rapprocher du podium. Pour le Paris FC, qui n'a gagné qu'un match en L2, il s'agit surtout de s'éloigner de la zone de relégation. Sochaux, dix-huitième, n'est qu'à deux points...
Maxime Lavoine  et Cédric Chapuis 
Réagissez à cet article
500 caractères max
florent02 3 nov. à 19:39

Si le nombre (10) de derbies cité dans l'article est exact, ça fait un peu maigre pour être catalogué de derby "historique". Attendons l'émergence d'un second grand club parisien capable de s'installer en L1 pour inventer un derby parisien historique capable d'attirer les foules comme les derbies londoniens ou romains ou milanais, etc.