Le président de la Fédération péruvienne a été placé en garde à vue. (Presse Sports)
PER

Pérou : le président de la Fédération en garde à vue pour « corruption »

Le président de la Fédération péruvienne Edwin Oviedo a été placé en garde à vue pour « corruption ».

La police péruvienne a placé jeudi en garde à vue l'homme d'affaires Edwin Oviedo, président de la Fédération péruvienne (FPF), soupçonné d'appartenir à un « réseau de corruption » découvert en juillet. « Le placement en détention provisoire d'Oviedo a été autorisé (pour dix jours). Des perquisitions dans plusieurs domiciles ont été ordonnées », a déclaré le procureur Jorge Chávez, responsable de la lutte contre le crime organisé, à la chaîne péruvienne N.
Chávez est le magistrat en charge de l'enquête sur la corruption du pouvoir judiciaire au Pérou depuis la diffusion en juillet d'enregistrements dans lesquels on entend des juges monnayer des peines. Un scandale qui a déjà entraîné la démission du président de la Cour suprême. Oviedo a été arrêté chez lui à Lima à l'aube, alors qu'un autre tribunal s'apprêtait à annoncer qu'il était condamné à une peine de prison « préventive » de 24 mois pour avoir ordonné l'assassinat de deux syndicalistes d'une entreprise qu'il contrôlait.
Sa présidence de la FPF a coïncidé avec la renaissance de l'équipe péruvienne qui, sous la direction de l'entraîneur argentin Ricardo Gareca, s'est qualifiée pour la Coupe du monde de Russie 2018 pour la première fois en 36 ans.
Réagissez à cet article
500 caractères max