Mario Lemina va jouer avec les Panthères dès samedi. (L'Equipe)
CAN 2017

Petits nouveaux dans la tanière

Ils sont quelques-uns à avoir débarqués en sélection nationale ces derniers jours, avant la première journée des éliminatoires de la CAN 2017. Focus sur quelques petits nouveaux.

Ousseynou Cissé (MALI, Dijon)

A 24 ans, le massif milieu défensif ou stoppeur de Dijon (1m95), qui a raté de très peu la montée en L1 le mois dernier, vient d'intégrer les Aigles du Mali, à l'appel d'Alain Giresse. Cadre indispensable depuis deux saisons du groupe dirigé par Olivier Dall'Oglio, il est le seul petit nouveau du groupe concocté par Gigi. « Et il est arrivé plein d'envie », a précisé d'emblée son coach. Natif de Suresnes mais ayant la particularité d'avoir un père sénégalais et une mère malienne, le jeune binational franco-malien devrait avoir sa chance contre le Soudan du Sud à Bamako, ce week-end, pour le début des éliminatoires de la CAN 2017.

Amara Baby (SENEGAL, Auxerre)

Sans faire de tapages, le jeune ailier a réalisé une belle saison du côté de l'AJ Auxerre qu'il a rejointe l'été dernier, atteignant la finale de la Coupe de France et inscrivant au passage 6 buts en L2. Un parcours remarqué qui lui a valu la reconnaissance d'Aliou Cissé, le sélectionneur sénégalais, lequel l'a convoqué la semaine où il s'apprêtait à jouer le PSG en finale de la Coupe. Formé à Châteauroux où il a passé quatre saisons en L2 avant d'être prêté au Mans puis à Laval, le gamin de la JA Drancy (Seine Saint-Denis) fait déjà valoir près de 200 matches pros. A 26 ans, ce la tanière des Lions de la Teranga qui accueillent ce week-end le Burundi. « Cette première convocation, ce n'est que du plaisir pour le moment. Ça fait très très longtemps que j'en rêve. Je dois prouver que je peux y rester », déclarait-il à RFI.fr, avant de partir à Dakar.

Mario Lemina (GABON, Marseille)

Ça y est, le natif de Libreville a enfin accepté de rejoindre les Panthères du Gabon, lui qu'on pressentait déjà l'hiver dernier, juste avant la Coupe d'Afrique des Nations en Guinée Equatoriale. Pourtant, Mario Lemina devra encore patienter avant d'effectuer ses débuts officiels aux côtés de Pierre Emerick Aubameyang puis la procédure de qualification, entamée auprès de la FIFA, prend plus de temps que prévu. De fait, le sélectionneur Jorge Costa ne pourra disposer du milieu marseillais ce week-end contre la Côte d'ivoire. L'affaire est reportée donc, au mieux, au week-end du 5 septembre prochain à l'occasion de la venue du Soudan au Gabon. International français U20 et espoirs, Lemina a annoncé le 2 juin seulement qu'il rejoignait le pays de son père. Le tout a été officialisé par une photo prise au Gabon, publiée par la Fédération (Fegafoot), en compagnie du sélectionneur Jorge Costa et d'Ali Bongo Ondimba, le chef d'Etat gabonais. Lemina n'a pas pris part au match de préparation perdu à Niamey contre le Niger mais sera, sauf blessure, de nouveau chez les Panthères à la fin de l'été.

Sofiane Boufal (MAROC, Lille)

boufal (stephane) (L'Equipe)
boufal (stephane) (L'Equipe)
Dès fin avril, une source marocaine laissait entendre que le milieu offensif passé l'hiver dernier du SCO Angers au LOSC avait donné son accord au Maroc et à la FRMF. Badou Zaki, le sélectionneur des Lions de l'Atlas, s'est déplacé ensuite dans le Nord afin de convaincre définitivement le jeune homme de 21 ans (30 matches et 7 buts, SCO et LOSC confondus). Comme le Nantais Yacine Bammou quelques semaines avant lui, le virevoltant Boufal a accepté de devenir un Lion. Le 23 mai, il était présélectionné. Une photo de lui lors du regroupement de la sélection, publiée sur les réseaux sociaux entérinait son choix quelques jours plus tard. Celui qui n'avait été sélectionné en équipe de France de jeunes pourrait connaître sa première cape à l'occasion de la venue de la Libye. Boufal, où l'histoire d'une ascension extraordinaire pour ce dribbleur impénitent qui rappelle déjà Eden Hazard au LOSC, puisqu'il évoluait encore en L2 en début de saison.

Issouf Vakoun Bayo (COTE D'IVOIRE, Stade Abidjan)

Aux côtés du petit milieu excentré droit de l'ASEC Mimosas D'Avila Ba Loua, Vakoun Bayo constitue l'une des quelques figures méconnues ayant intégré les Eléphants champions d'Afrique. Propulsé sélectionneur intérimaire depuis le départ de Hervé Renard, Ibrahima Kamara « Kamso », son ancien adjoint, a fait appel à ce jeune milieu offensif -ou attaquant- longiligne de 21 ans qui est actuellement co-meilleur buteur de la D1 ivoirienne. Le tout sans évoluer dans le meilleur club du pays. Grand et puissant, Vakoun Bayo est comparé localement à Paul Pogba. S'il paraît hautement improbable qu'il fasse ses débuts à Libreville contre le Gabon, il fait d'ores et déjà l'objet de sollicitations de la part du football européen. Il incarne, lui aussi, une nouvelle génération décomplexée et aspire à concurrencer les cadres chevronnés venus d'Europe.
 
Frank Simon
Réagissez à cet article
500 caractères max