Championnat des étoiles
s'abonner
Pierre Ferracci, le président du Paris FC, estime que l'arrêt définitif de la saison de Ligue 2 était une bonne décision. (B.Papon/L'Équipe)
Ligue 2 - Coronavirus

Pierre Ferracci (Paris FC) : « La France a pris une bonne décision » en ne reprenant pas

Contrairement à Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais, Pierre Ferracci, celui du Paris FC (Ligue 2), estime que la LFP a eu raison de ne pas reprendre la saison 2019-2020.

Invité ce samedi dans l'émission « On refait le match » sur RTL, Pierre Ferracci, le président du Paris FC (L2), a redit que l'arrêt définitif de la saison 2019-2020 de la Ligue 1 et de la Ligue 2 était légitime. « Oui, la France a pris une bonne décision, estime le dirigeant parisien. Ça le reste toujours aujourd'hui. Laisser démarrer le football avec la distanciation, utiliser des tests qui n'étaient pas à disposition des hôpitaux, c'est un très mauvais signe », argumente-t-il.
Il n'est pas persuadé que l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne ou encore l'Italie ont eu raison de reprendre : « On verra dans les autres Championnats quels sont les risques et les conséquences des blessures qui vont arriver ! Les autres continuent : et alors ? Ils peuvent se tromper. Et je pense qu'ils ont tort. »
« Jean Michel-Aulas donne des chiffres qui, pour la saison en cours, ne correspondent pas avec ceux de la DNCG »
Ferracci reconnaît que « l'avenir va être sombre » à la suite de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. « Les transferts rapporteront moins, les sponsors vont gérer leur propre crise, les droits peuvent être revus à la baisse, cela va aussi se ressentir sur la billetterie », prédit-il.
En revanche, il s'oppose à Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, qui a milité pour une reprise de la saison : « Je ne comprends pas le chiffre qui est arrivé sur la table : 1,2 milliard d'euros. Ça n'a aucun sens. Jean Michel-Aulas donne des chiffres qui, pour la saison en cours, ne correspondent pas avec ceux de la DNCG. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 20 juin à 20:04

J’ai toujours aimé le PFC même s’ils nous avaient battu 1-0 en finale de coupe de Paris pupilles en 1979 (on avait pris notre revanche en demi-finale de coupe de Paris minimes en 1981). D’ailleurs lors de cette finale en 1979, il y avait beaucoup plus de monde dans les tribunes à Versailles que lors du choc Tottenham-MU d’hier. On devait être super bons :) Plus sérieusement, j’espère que le PFC va tirer profit de l’énorme potentiel de joueurs de la région parisienne.

ADS :