Soccer Football - Champions League - Group E - FC Salzburg v Liverpool - Red Bull Arena Salzburg, Salzburg, Austria - December 10, 2019  Liverpool's Mohamed Salah celebrates scoring their second goal with Alex Oxlade-Chamberlain   Action Images via Reuters/John Sibley (Reuters)
Ligue des Champions - Groupe E

Plus que bousculé pendant une heure par le Red Bull Salzbourg, Liverpool a fini par se qualifier pour les huitièmes de finale

Tenant du titre de la Ligue des champions, Liverpool s'est fait une belle frayeur lors de la dernière journée de la phase de poules. Alors qu'un nul suffisait, les Reds ont été à deux doigts de céder à plusieurs reprises chez un remuant Red Bull Salzbourg. Mais les hommes de Klopp, grâce à Keita et Salah, ont fini par assurer leur qualification pour les huitièmes de finale (2-0).

Ce Salzbourg-Liverpool sera-t-il aussi fondateur que le Liverpool-Naples de la saison 2018-19 ? Souvenez-vous : lors de la dernière journée de la phase de poules de Ligue des champions il y a un an, les Reds avaient gagné leur ticket pour les huitièmes de finale face au Napoli (1-0) dans un match qui avait vu Alisson réaliser l'un des plus beaux arrêts de l'année. Quelques mois plus tard, Virgil van Dijk et ses coéquipiers soulevaient la coupe aux grandes oreilles. En ce 10 décembre 2019, les pensionnaires d'Anfield ont également énormément tremblé lors de l'ultime journée, cette fois à Salzbourg. Une victoire autrichienne éliminait Trent Alexander-Arnold et consorts. Pour un coup de tonnerre qui aurait fait énormément de bruit.

Les très gros ratés de Salah

Au terme d'un match proche de l'exceptionnel (la première période a été sans contestation une des plus belles de la saison), le Red Bull Salzbourg pourra regretter de très nombreuses opportunités (3e, 7e, 24e, 43e, 51e). Avec, encore une fois, un Alisson Becker impeccable sur sa ligne. Auteur de huit buts lors des cinq premières journées, la jeune pépite Erling Haland restait cette fois muette. Ses deux occasions similaires (frappe du gauche à l'entrée de la surface) ne faisaient jamais trembler les filets. De son côté, Liverpool n'était pas en reste mais se heurtait à un extraordinaire Cican Stankovic. Le portier autrichien était infranchissable et à la hauteur dans ses sorties comme dans les pieds de Mohamed Salah (50e). L'Egyptien a, pendant une heure, vécu un match très compliqué et on ose imaginer toutes les critiques qui auraient émergé si son équipe avait été eliminée. Ses deux improbables manqués ne lui ressemblaient en effet pas du tout (5e, 48e). Mais alors que Salzbourg était encore plus que jamais dans le coup, Liverpool plantait deux coups de couteau en deux minutes. Avec un point commun : l'Afrique. Sur l'ouverture du score, Sadio Mané, crochetait son vis-à-vis avant de servir Naby Keita qui concluait d'une tête dans le but vide (0-1, 57e). Juste derrière, Salah devançait Stankovic et finissait l'action d'un plat du pied du droit chirurgical dans un angle très compliqué (0-2, 58e). Mais il est vrai que, sur ces deux buts, Stankovic n'aura pas été véritablement inspiré dans ses interventions qui manquaient d'autorité.

Une victoire et une première place de groupe pour Liverpool qui passe en huitièmes, tout comme Naples, deuxième, qui a facilement dominé Genk (3-0). Salzbourg est lui reversé en Ligue Europa. Désormais, rendez-vous le 30 mai prochain à Istanbul pour Liverpool ?
Réagissez à cet article
500 caractères max
lagas 11 déc. à 5:22

Que d'es erreur dans vos reportage. Naples a dominé Genk par 4 buts 0 et le tirage des huitièmes n'est pas pour le 30 mai prochain

ADS :