Samaris et Benfica ont perdu gros contre le Maritimo. (Reuters)
Portugal

Portugal : Benfica sombre dans la crise

Victime d'une nouvelle désillusion sur la pelouse du Maritimo Funchal (0-2), Benfica décroche dans la course au titre au Portugal et son entraîneur, Bruno Lage, est sur la sellette.

Benfica s'est encore enfoncé un peu plus dans la crise ce lundi soir et son entraîneur Bruno Lage, déjà en grand danger, a peut-être effectué son chant du cygne sur la pelouse du Maritimo Funchal. Auteur d'une seule victoire lors de ses six précédents matches, le champion du Portugal a craqué face au 16e (0-2).

lire aussi

Calendrier et résultats du Championnat portugais
Privé de Taarabt (blessé) comme de Ruben Dias (suspendu), le technicien lisboète avait décidé de mettre sur le banc Rafa Silva, titulariser Chiquinho et Cervi, relancer les « anciens » Samaris et Jardel, et le début de match de sa formation a semblé lui donner raison. Pendant 20 minutes, Benfica a multiplié les occasions mais a buté sur un immense Amir Abedzadeh, auteur notamment d'un superbe doublé arrêt devant Vinicius et Pizzi (18e).

Le Porto a l'occasion de s'envoler dans la soirée

Et puis le Maritimo a marqué un but, logiquement refusé pour hors-jeu, mais celui-ci a visiblement marqué les joueurs de Benfica, qui se sont alors totalement mis à déjouer. Gagnés par la peur, les Lisboètes ont peiné à reprendre le dessus, avant de se prendre deux coups de poignards, coup sur coup, à l'abord du dernier quart d'heure.

lire aussi

Le classement du Championnat portugais
Deux buts presque similaires, avec une percée de Nanu puis un décalage fatal pour Correa (74e) et Pinho (79e). Et si le VAR a empêché le Maritimo de corser l'addition (90e+2), le mal était fait pour Benfica. Humilié ce jour, le géant portugais a semblé tout petit et pourrait pointer, dans la soirée, à six points du FC Porto, son grand rival.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :