Candidat à sa propre succession, Luis Felipe Vieira, le président de Benfica, a reçu le soutien de soutien du Premier ministre portugais. (M. Francotte/L'Équipe)
Portugal - Benfica

Portugal : le Premier ministre dans la tourmente après avoir soutenu le président de Benfica

Antonio Costa, le Premier ministre portugais, a décidé d'apporter son soutien à l'actuel président de Benfica, Luis Felipe Vieira, qui brigue un nouveau mandat en dépit des multiples affaires qui l'ont éclaboussé.

Supporter et socio de Benfica depuis plus de trente ans, Antonio Costa qui est le Premier ministre portugais est au coeur d'une polémique embarrassante. En effet, ce dernier a accepté de faire partie des 500 personnalités qui ont décidé de soutenir la candidature de Luis Filipe Vieira à sa réélection à la tête de Benfica. Vieira est un président sulfureux, éclaboussé par plusieurs affaires. Président depuis 2003, Luis Filipe Vieira a par exemple été mis en examen dans une affaire où il est soupçonné d'avoir promis des avantages à un juge de la Cour d'appel de Lisbonne en échange d'informations sur des enquêtes ciblant le club.
L'homme d'affaires de 71 ans et la société qui gère le Benfica ont aussi été inculpés pour fraude fiscale dans un autre dossier ouvert par la justice portugaise. Le Premier ministre portugais Antonio Costa a tenté de se justifier : « Je ne mélange pas ce qui relève de mes responsabilités en tant qu'acteur politique avec des choses qui n'ont strictement rien à voir. » Cette initiative de Costa a été mal perçue par l'opposition politique : « J'ai toujours mal vu le mélange entre politique et football », a réagi Rui Rio, le chef de la principale formation d'opposition, le parti social-démocrate (PSD, centre droit).
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :