(L'Equipe)
à lire dans FF

Premier League, la peur du Brexit

Paralysé par l'éventualité d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le Championnat anglais se prépare à l'impact, en imaginant le pire...

Le 23 juin 2016, à la stupéfaction des instituts de sondage et à la consternation du gouvernement conservateur de David Cameron, l'électorat britannique se prononçait en faveur du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. Theresa May enclenchait alors le processus de sortie de l'Union dès le 29 mars 2017, précipitant la plus grande crise politique du royaume depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une crise politique qui pourrait bien avoir de graves répercussions sur le bijou le plus précieux de l'île : son football.

Si un Brexit dur venait à se confirmer, le 29 mars 2019 à minuit heure de Paris, l'économie anglaise en souffrirait forcément, son football aussi.Les vingt clubs de l'élite avaient d'ailleurs fait connaître leur opposition unanime au Brexit quelques jours avant le vote. Quelles seraient les conséquences pour eux si la décision était confirmée ? FF répond à toutes les questions dans un dossier de six pages, et donne également la parole à Gary Lineker, ancienne légende du football local.
Lineker : «L'incertitude est absolue. Nous n'avons aucune idée d'où nous allons».
Farouchement opposé au Brexit, l'ancien international craint le pire pour le football anglais. «Nous voilà à quelques jours de la sortie de l'Union et nous ne sommes toujours fixés sur rien, lance-t-il notamment. L'incertitude est absolue. Nous n'avons aucune idée d'où nous allons. À cela s'ajoute le cauchemar que serait une sortie sans accord avec l'Union, qui verrait la livre sterling plonger d'un seul coup, comme elle l'avait fait en juin 2016, ce qui aurait un effet sur le pouvoir d'achat des clubs». Mais Lineker va plus loin. «Si les gens avaient su au moment du référendum ce que nous savons maintenant, je suis persuadé que le résultat n'aurait même pas été serré : ils auraient choisi de rester dans l'UE».

Philippe Auclair

«Premier League, la peur du Brexit», un dossier à retrouver en intégralité dans le France Football actuellement en kiosques ou ici en version numérique.

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
jose.gordino 22 mars à 16:03

Que va-t-on faire de tous ces joueurs moyens qui sont allé faire fortune en UK? Puisque ils deviennent extra-communautaires!On va devoir se les taper en France? M.... alors

oskare68 22 mars à 8:13

Si seulement cela leur pêtait a la figure

SaintPatoche 21 mars à 13:36

La perte financière va susciter un peu moins l'engouement de ce championnat.Bizarrement les joueurs vont trouver fortune ailleurs en prétextant que le championnat n'est plus au niveau ... ça nous pend au nez.

ADS :