14th April 2017 - Sky Bet EFL Championship - Wolverhampton Wanderers v Brighton & Hove Albion - Brighton fans celebrate victory - Photo: Simon Stacpoole / Offside. (Simon Stacpoole/Simon Stacpoole / Offside)
Angleterre - 1ère journée

Premier League : le jour où Brighton (D3) a éliminé Manchester City de la Coupe de la Ligue anglaise

Pour son grand retour en D1 anglaise après trente-quatre ans d'absence, Brighton and Hove Albion s'apprête à recevoir Manchester City. Une équipe déjà croisée il y a quelques années. Alors en D3, les Seagulls se payaient City au second tour de la Coupe de la Ligue anglaise 2008-2009.

Matt Richards s'avance lentement. Il récupère le ballon que Kasper Schmeichel, le gardien des Citizens, lance négligemment devant lui. Il le place au point de penalty, recule, puis attend légèrement. Le milieu de terrain sait que son tir sera décisif. Son gardien, Michael Kuipers, vient tout juste d'arrêter le tir de Michael Ball. Si Richards marque, Brighton sera qualifié pour le 3e tour de la Coupe de la Ligue anglaise, aux dépends de Manchester City. Il choisit le milieu, Schmeichel s'envole à droite. Le stade de Withdean s'emballe, les joueurs, le banc, et même les supporters, courent vers le tireur. Tout Brighton exulte. «Jouer contre une équipe si riche a sûrement été une motivation supplémentaire pour nous, commente simplement Richards à la fin du match au Telegraph. Toute l'attention que les médias leur ont donné récemment, ça a rendu la chose encore plus spéciale».

Décalé à cause de l'UEFA Cup

Brighton évolue alors en League One, la Troisième Division anglaise, depuis sa descente de Championship à la fin de la saison 2005-2006. Après Barnet, club de League Two, au premier tour (4-0), voici venir Manchester City, pensionnaire de Premier League. Initialement prévu pour la fin août 2008, en même temps que les autres rencontres, le match est reporté au mois suivant : City, engagé en C3, a déjà trois matches programmés cette semaine. Le club des Skyblues est en pleine reconstruction, a du mal à trouver ses marques en ce début de saison.

Quelques semaines plus tôt, il a été racheté par un fond d'investissement d'Abu Dhabi. Les robinets s'ouvrent, et City veut en mettre plein la vue en claquant 42 millions d'euros pour Robinho, l'attaquant brésilien du Real Madrid. Le nouveau Ctizen n'est pas aligné ce soir-là. L'entraîneur Mark Hughes fait tourner l'effectif. «Je ne sais pas si c'était comme si l'on jouait l'équipe la plus riche au monde, mais ils ont utilisé des remplaçants encore meilleurs que certains titulaires, développe Matt Richards, interrogé après la rencontre sur l'équipe adverse. Et ils avaient un buteur à 19 millions de livres (à peu près 21 millions d'euros), cela montre leur profondeur de banc, et peu importe qui ils jouent, cela va causer des problèmes à l'adversaire».

Comme un but à la 89e minute

8 729 personnes sont présentes au stade de Withdean, un record. Le Petit Poucet joue les contres, comme à la 21e minute, où la tentative de son capitaine Steve Thomson trouve le montant. City ne parvient pas à imposer son jeu. Jusqu'à la 64e minute, où Gelson Fernandes permet aux Blues de mener, et temporiser jusqu'à la fin du match (0-1). C'est sans compter sur l'attaquant Glenn Murray qui, du pied droit, permet à son équipe d'arracher la prolongation à la 89e (1-1). Et puis, Joe Anyinsah, au terme d'une action collective confuse dans la surface de City, offre l'avantage aux Seagulls (2-1, 95e).

L'euphorie ne dure pas longtemps. 108e minute, Stephen Ireland, malgré le marquage de deux défenseurs, envoie le ballon entre les jambes de Kuipers, direction le filet (2-2). Tout va se jouer aux tirs aux buts. Livermore, Elphick et Murray font un sans faute du côté de Brighton, tout comme Evans, Elano et Kompany chez les Citizens. Virgo donne l'avantage aux Seagulls... Et Kuipers, donc, arrête le tir du quatrième tireur des Blues. Matt Richards envoie Brighton au troisième tour de la League Cup, une première depuis 1995 (2-2, 5-3 aux tabs). Il n'y aura pas de second exploit contre Derby, club qui stagne alors dans la deuxième partie de tableau de Championship (1-4). Mais les supporters sont conquis, et Brighton, lentement, avance vers son retour dans la meilleure Division anglaise.

Cindy Jaury 
Réagissez à cet article
500 caractères max