Soccer Football - Premier League - West Bromwich Albion vs Manchester United - The Hawthorns, West Bromwich, Britain - December 17, 2017 Manchester United's Jesse Lingard celebrates scoring their second goal with Romelu Lukaku Action Images via Reuters/Carl Recine EDITORIAL USE ONLY. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or "live" services. Online in-match use limited to 75 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publi (Reuters)

Premier League : malgré un doublé salvateur de Jesse Lingard, Manchester United a été accroché à domicile par Burnley

Menés 2-0 à la pause, les Red Devils ont encore lâché des points face à Burnley (2-2) à l'occasion du Boxing Day. Jesse Lingard a sauvé les apparences avec un doublé.

Assurés de conserver leur place de dauphin à l'issue de la journée, les hommes de José Mourinho recevaient le surprenant Burnley dans ce qui était au classement le choc de ce Boxing Day. Des Clarets qu'on n'attendait pas à cette septième place en Championnat et qui surprenaient tout Old Trafford dès la 3e minute de jeu. En pivot, Ashley Barnes catapultait le ballon au fond des cages après un cafouillage (0-1) suite à un coup franc excentré sur la gauche. Le coup de froid précédait la merveille de coup franc direct de Defour, qui déposait le ballon dans la lucarne droite de De Gea (0-2, 36e) sur la deuxième réelle opportunité des visiteurs... Un réalisme déconcertant qui a fui United toute la première mi-temps, comme sur cette tête de Pogba sur corner (21e) ou sur la grosse frappe enroulée du Français (43e). Les Red Devils rejoignaient les vestiaires tête basse.

Le coaching payant de Mourinho

Après la pause, José Mourinho changeait directement Ibrahimovic, pas en jambes, et Rojo, fautif sur le premier but, pour Lingard et Mkhitaryan afin de redonner de l'allant à son attaque. Mais les Clarets, bien que privés de Tarkowski, suspendu, ont encore une fois démontré toute la combativité et la solidarité qui les caractérisent. Fidèles à eux-mêmes, les joueurs ont beaucoup subi durant l'intégralité du match (28% de possession, 23 tirs et 12 corners concédés). Et ont préservé leur avance grâce au sauvetage miraculeux (37e) d'un défenseur sur sa ligne ou lorsque Pope déviait le ballon sur sa barre (51e).

Mais Burnley devait tout de même s'incliner face à la puissance offensive mancunienne, et surtout la somptueuse "Madjer" de Lingard (1-2, 53e). Avant que l'international anglais ne s'offre un doublé inespéré à l'entrée du temps additionnel suite à un contre favorable (2-2, 90e + 1). Paradoxalement, les hommes de Sean Dyche pourront s'en mordre les doigts, eux qui sont passés tout près de l'exploit de cette 20e journée. L'entraîneur portugais des Red Devils pourra lui se satisfaire de son coaching à la mi-temps mais doit se contenter du nul.

H.G.