Football Soccer - Premier League - Arsenal vs Leicester City - London, Britain - August 11, 2017   Arsenal's Olivier Giroud celebrates scoring their fourth goal   Action Images via Reuters/Paul Childs  EDITORIAL USE ONLY. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or
Angleterre - 1ère journée

Premier League : mené à dix minutes de la fin, Arsenal renverse Leicester au terme d'un match rocambolesque

A l'issue d'un match complètement fou, Arsenal a arraché la victoire face à Leicester (4-3) et lancé parfaitement sa saison. Lacazette et Giroud ont marqué.

Pour Lacazette, ça ne pouvait pas mieux commencer

Quatre-vingt-quinze secondes. C'est le court laps de temps qu'il a fallu à Alexandre Lacazette pour marquer son territoire en Premier League. Et pour inscrire, d'une tête puissante venue conclure une superbe action collective d'Arsenal, son premier but dans un Championnat anglais qu'il a rejoint cet été. Pour soigner ses débuts et se mettre le public de l'Emirates Stadium dans la poche, l'ancien Lyonnais ne pouvait pas vraiment rêver mieux. Il a, surtout, placé les Gunners devant dès l'entame de match (1-0). Mais la performance de l'attaquant français, vendredi soir, ne s'arrête pas à cette réalisation. En jambes, il a pris la profondeur, décroché et créé quelques occasions. Ce que lui demande Arsène Wenger. Il est impliqué sur le deuxième but d'Arsenal, qui a permis à son équipe d'égaliser juste avant la mi-temps. Sa tentative, contrée, a atterri dans les pieds de Sead Kolasinac. Le Bosnien n'avait plus qu'à servir Danny Welbeck, seul face au but vide (45+2e, 2-2).

Leicester, quelle efficacité !

Cueilli à froid après moins de deux minutes, Leicester n'a pas tardé à réagir. Les Foxes ont eux aussi marqué sur leur première situation, dès la 5e minute : un corner joué en deux temps, que Shinji Okazaki s'est chargé de pousser au fond (1-1). Il n'y a rien de mieux, pour éviter de cogiter après une ouverture du score, que d'égaliser dans la foulée. Et les hommes de Craig Shakespeare l'ont parfaitement compris. Dans une première période complètement folle, ils ont aussi fait preuve d'une efficacité glaciale. A la demi-heure de jeu, Marc Albrighton a profité d'un ballon mal sorti par la défense d'Arsenal pour déborder côté gauche. Le joueur de vingt-sept ans a ensuite offert un caviar à Jamie Vardy, qui catapultait le ballon dans les filets de Petr Cech (1-2). Au retour des vestiaires, à 2-2, Vardy, sur une tête décroisée consécutive à un nouveau corner, redonnait l'avantage aux siens (55e, 2-3).

Les entrées de Ramsey et Giroud renversent Leicester

Menés et au pied du mur, les Gunners se sont alors jetés à corps perdu en direction du but de Kasper Schmeichel. Le portier de Leicester et ses coéquipiers ont longtemps résisté, acculés près de leur surface de réparation. Mais ils ont fini par craquer, à l'issue d'une fin de match - au moins - aussi dingue que le fut le début de rencontre. C'est d'abord Aaron Ramsey, entré en jeu à la 67e minute, qui a égalisé. Servi par Xhaka, le Gallois a pris le temps de contrôler avant d'ajuster Schmeichel (3-3, 83e). Puis, pour que l'histoire soit vraiment belle, il fallait que le match bascule d'un côté ou de l'autre. Et c'est vers celui d'Arsenal qu'il a penché. Olivier Giroud, lui aussi remplaçant au coup d'envoi, a inscrit de la tête le but qui donnait la victoire aux Gunners (85e, 4-3). Qui lance, aussi, de la meilleur manière la saison d'Arsenal en Premier League.
Sam Myon 
Réagissez à cet article
500 caractères max
Barkati 12 août à 6:39

Le coaching de Leicester,alors que son équipe menée sur un score de 3a2 à dix du temps réglementaire il aurait dû renforcer la ligne d'attaque au lieu de jouer le gagne Petit pour se faire canardez par le rusé Wanger.