Entrenador del club Valencia CF, Juan Antonio Pizzi , Juan Antonio Pizzi (edad: 46) Partido de futbol correspondiente a la Liga BBVA, jornada 36, en el que se enfrentan los equipos Real Madrid y Valencia CF. Estadio Santiago Bernabeu, Madrid 4 de Mayo de 2014. // Valencia CF's Coach Juan Antonio Pizzi - Juan Antonio Pizzi (46 years) Round 36 of the BBVA league, soccer match between Real Madrid - Valencia CF at the Santiago Bernabeu estadium, Madrid - Spain by May 4, 2014. *** Local Caption *** (Gregorio Lopez/CORDON/PRESSE S/PRESSE SPORTS)

Présentation de l'Arabie Saoudite avant la Coupe du monde 2018

A quelques semaines du début de la Coupe du monde en Russie, FF.fr passe les 32 sélections qualifiées à la loupe. Deuxième épisode avec l'Arabie Saoudite, qui va disputer la cinquième phase finale de son histoire. Au sein d'une sélection où se côtoient les anciens et la nouvelle génération qui se distingue dans le championnat local, les Faucons verts ont des atouts à faire valoir, et vont tout donner pour ne rien regretter.

Les repères

Palmarès : Coupe d’Asie des Nations 1984, 1988 et 1996.
Classement FIFA : 67e.
Participations en phases finales : 4.
Meilleure performance : Huitième de finale (1994).
Parcours pour se qualifier : Premier du groupe A lors du deuxième tour devant les Emirats arabes unis, la Palestine, la Malaisie et le Timor oriental (8 matches : 6 victoires, 2 nuls ; 28 buts marqués, 4 buts encaissés) ; Deuxième du Groupe B lors du troisième tour derrière le Japon mais devant l’Australie, les Emirats arabes unis, l’Irak et la Thaïlande (10 matches : 6 victoires, 1 nul, 3 défaites ; 17 buts marqués, 10 buts encaissés).
Meilleur buteur depuis les éliminatoires : Mohamed Al-Sahlawi (16).
Matches en 2018 : Arabie Saoudite - Moldavie (amical, 26 février), 3-0 ; Irak - Arabie Saoudite (amical, 28 février), 4-1 ; Arabie Saoudite - Ukraine (amical, 23 mars), 1-1 ; Belgique - Arabie Saoudite (amical, 27 mars), 4-0 ; Arabie Saoudite - Algérie (amical, 9 mai), 2-0 ; Arabie saoudite - Grèce (amical, 15 mai), 2-0 ; Italie - Arabie Saoudite (amical, 28 mai) ; Arabie saoudite - Pérou (amical, 3 juin) : Allemagne - Arabie Saoudite (amical, 8 juin).

Programme du premier tour :
Jeudi 14 juin, 17 heures, à Moscou : Russie - Arabie Saoudite
Mercredi 20 juin, 17 heures, à Rostov : Uruguay - Arabie Saoudite
Lundi 25 juin, 16 heures, à Volgograd : Arabie Saoudite - Egypte.

La sélection (au 22 mai 2018)

Gardiens
Assaf Al-Qarni (Ittihad FC)
Mohammed Al-Owais (Al Ahli SC)
Yasser Al-Mosailem (Al Ahli SC)
Abdullah Al-Mayouf (Al-Hilal).
 
Défenseurs
Mansoor Al-Harbi (Al Ahli SC)
Yasser Al-Shahrani (Al-Hilal)
Mohammed Al-Breik (Al-Hilal)
Saeed Al-Mowalad (Al Ahli SC)
Motaz Hawsawi (Al Ahli SC)
Osama Hawsawi (Al Ahli SC)
Omar Hawsawi (Al-Nasr)
Mohammed Jahfali (Al-Hilal)
Ali Al-Bulaihi (Al-Fateh SC).
 
Milieux
Abdullah Al-Khaibari (Al-Shabab)
Abdulmalek Al-Khaibri (Al-Hilal)
Abdullah Otayf (Al-Hilal)
Taiseer Al-Jassim (Al Ahli SC)
Houssain Al-Mogahwi (Al Ahli SC)
Salman Al-Faraj (Al-Hilal)
Nawaf Al-Abed (Al-Hilal)
Mohamed Kanno (Al-Hilal)
Hattan Bahebri (Al-Shabab)
Mohammed Al-Kwikbi (Al-Ettifaq)
Salem Al-Dawsari (Villarreal, ESP)
Yahya Al-Shehri (Léganes, ESP).
 
Attaquants
Fahad Al-Muwallad (Levante, ESP)
Mohammad Al-Sahlawi (Al-Nasr)

Le joueur

Fahad Al-Muwallad (attaquant, 23 ans, Levante, 42 sélections)
Dans le Golfe, l’avant-centre est surnommé le «Messi saoudien». Après avoir fait ses classes dans le Championnat domestique en scorant 53 fois en 161 apparitions, la star des Faucons Verts a effectué le grand saut vers l’Europe en débarquant au club espagnol de Levante en janvier dernier. Dans un environnement bien différent de ce qu’il a connu à Al-Ittihad, Fahad Al-Muwallad a surtout travaillé devant le but afin d’être prêt pour le rendez-vous russe. Le jeune attaquant espère briller, comme toute sa formation, et terminer second du groupe, où l’Uruguay fait figure d’épouvantail.

Le sélectionneur

Juan Antonio Pizzi (49 ans, en poste depuis novembre 2017)
Ancien attaquant argentin naturalisé espagnol, le technicien n’a jamais dirigé d’équipe européenne - excepté une douzaine de matches à Valence en 2014 - mais possède une excellente réputation en Amérique du Sud à l’instar de son homologue José Pekerman, le sélectionneur colombien. Pizzi a hissé le Chili sur le toit sud-américain lors du tournoi centenaire de la Copa America en 2016, a été finaliste de la Coupe des Confédérations il y a un an avec la Roja. La mission du natif de Santa Fe s’annonce compliquée en Russie, mais il espère que ses Faucons Verts vont tout donner pour créer la surprise.

L'épisode précédent

1/32 : Russie