FILE PHOTO: Football Soccer - World Cup 2018 Qualifier - Argentina v Peru - Nacional Stadium, Lima, Peru - 06/10/2016 - Peru's Paolo Guerrero celebrates after scoring.  REUTERS/Mariana Bazo/File Photo (Reuters)
CM 2018

Présentation des 32 équipes de la Coupe du monde 2018 : douzième épisode avec le Pérou

À quelques semaines du début de la Coupe du monde en Russie, FF.fr passe les 32 sélections qualifiées à la loupe. Douzième épisode avec le Pérou, qui retrouve la compétition pour la première fois depuis 1982 et espère créer la surprise.

Les repères

Palmarès : Copa América (1939 et 1975)
Classement FIFA : 11e
Participations en phases finales : 4 (1930, 1970, 1978 et 1982)
Meilleure performance : Quarts de finale (1970)
Parcours pour se qualifier : 5e du 1er tour de la zone AmSud derrière le Brésil, l'Uruguay, l'Argentine et la Colombie mais devant le Chili, le Paraguay, l'Equateur, la Bolivie et le Venezuela (18 matches, 8 victoires, 2 nuls, 8 défaites, 27 buts marqués, 26 buts encaissés) ; vainqueur du barrage contre la Nouvelle-Zélande (0-0, 2-0).
Meilleurs buteurs en éliminatoires : Paolo Guerrero et Edison Flores (5).
Matches en 2018 : Pérou-Croatie (amical, 24 mars) : 2-0 ; Pérou-Islande (amical, 28 mars) : 3-1 ; Pérou-Ecosse (amical, 30 mai) : 2-0 ; Arabie Saoudite-Pérou (amical, 3 juin) ; Suède-Pérou (amical, 9 juin).
 
Programme du premier tour : 
Samedi 16 juin, 18 heures, à Saransk : Pérou-Danemark
Jeudi 21 juin, 17 heures, à Iekaterinbourg : France-Pérou
Mardi 26 juin, 16 heures, à Sotchi : Australie-Pérou.

La sélection

Gardiens
Pedro Gallese (Veracruz, MEX)
José Carvallo (UTC)
Carlos Caceda (Municipal)
 
Défenseurs
Luis Abram (Velez Sarsfield, ARG)
Luis Advincula (Lobos, MEX)
Miguel Araujo (Alianza Lima)
Aldo Corzo (Universitario)
Nilson Loyola (Melgar)
Christian Ramos (Veracruz, MEX)
Alberto Rodríguez (Junior, COL)
Anderson Santamaría (Puebla, MEX)
Miguel Trauco (Flamengo, BRE)
 
Milieux
Pedro Aquino (Lobos, MEX)
Wilmer Cartagena (Veracruz, MEX)
Christian Cueva (Sao Paulo, BRE)
Edison Flores (Aalborg, DAN)
Paolo Hurtado (Vitoria Guimaraes, POR)
Sergio Pena (Grenade, ESP)
Andy Polo (Portland, E-U)
Renato Tapia (Feyenoord, P-B)
Yoshimar Yotun (Orlando, E-U)
 
Attaquants
Paolo Guerrero (Flamengo, BRE)
André Carrillo (Watford, ANG)
Raul Ruidiaz (Morelia, MEX)
Jefferson Farfan (Lokomotiv Moscou, RUS).

Le joueur

Paolo Guerrero (attaquant, 34 ans, Flamengo, 87 sélections)
Avant même le début de la Coupe du monde, Paolo Guerrero a déjà fait parler de lui. Suspendu pour dopage - il avait été contrôlé positif à la cocaïne -, le capitaine du Pérou devait dans un premier temps manquer la compétition. Seulement, en pleine préparation, il a appris qu'il pourrait finalement y participer après un appel devant le Tribunal fédéral suisse. Un énième rebondissement pour l'avant-centre (33 buts en sélection), passé notamment par le Bayern Munich (2004-2006) et Hambourg (2006-2012), avant de s'envoler pour le Championnat brésilien. "Le Prédateur" a donc pu retrouver Jefferson Farfan, son coéquipier et meilleur ami, en sélection dès le jeudi 31 mai. La France devra se méfier de Guerrero et de son sens du but, au moment d'affronter le Pérou, le 21 juin prochain.

Le sélectionneur

Ricardo Gareca (60 ans, en poste depuis février 2015)
Après avoir qualifié le Pérou pour sa première Coupe du monde depuis 36 ans, Ricardo Gareca a battu un record d'invincibilité (13 matches) en s'imposant face à l'Ecosse (2-0). "El Tigre" a pris place sur le banc des Incas en février 2015, après avoir connu plusieurs expériences comme entraîneur dans des clubs sud-américains, de l'Argentine à la Colombie. L'Argentin avait aussi embrassé une carrière de joueur dans les années 1980 et garde un très mauvais souvenir de sa non convocation pour le Mondial 1986 au Mexique. En tant que sélectionneur, Gareca est réputé pour son jeu offensif et insiste sur le collectif. Et il arrive avec un minimum d'ambition en Russie, comme il l'a indiqué en conférence de presse : «Je ne sais pas si nous allons gagner le Mondial, je ne sais pas quelle va être notre performance, mais ce que je peux vous dire, c'est que nous serons prêts pour un niveau maximum d'exigence.» Les adversaires sont prévenus.
Clément Gavard
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :