Football Soccer - Uruguay v Czech Republic - China Cup Semi-Finals - Guangxi Sports Center, Nanning, China - March 23, 2018. Luis Suarez of Uruguay scores a goal from the penalty spot. REUTERS/Stringer ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. CHINA OUT. (Reuters)

Présentation des 32 équipes de la Coupe du monde 2018 : quatrième épisode avec l'Uruguay

A quelques semaines du début de la Coupe du monde en Russie, FF.fr passe les 32 sélections qualifiées à la loupe. Quatrième épisode avec l'Uruguay, qui va participer à sa treizième phase finale, et visera au minimum une présence au second tour de la compétition.

Les repères :

Palmarès : Coupe du monde 1930 et 1950 ; Copa America 1916, 1917, 1920, 1923, 1924, 1926, 1935, 1942, 1956, 1959, 1967, 1983, 1987, 1995 et 2011 ; Tournoi olympique 1924 et 1928.
Classement FIFA : 17e.
Participations en phases finales : 12.
Meilleure performance : Vainqueur (1930 et 1950)
Parcours pour se qualifier : Deuxième de la zone AmSud derrière le Brésil et devant l’Argentine, la Colombie et le Pérou (18 matches : 9 victoires, 4 nuls, 5 défaites ; 32 buts marqués, 20 buts encaissés).
Meilleur buteur des éliminatoires : Edinson Cavani (10).
Matches en 2018 : République Tchèque-Uruguay (China Cup, 22 mars) : 2-0 ; Pays de Galles-Uruguay (China Cup, 26 mars) : 0-1) ; Uruguay-Ouzbékistan (match amical, 7 juin).

Programme du premier tour :
Vendredi 15 juin, 14h, à Iekaterinbourg : Egypte-Uruguay
Mercredi 20 juin, 17h, à Rostov : Uruguay-Arabie Saoudite
Lundi 25 juin, 16h, à Samara : Uruguay-Russie

La sélection (au 22 mai 2018) :

Gardiens
Fernando Muslera (Galatasaray, TUR)
Martin Silva (Vasco de Gama, BRE)
Martin Campana (Independiente, ARG)
 
Défenseurs
Diego Godin (Atlético Madrid, ESP)
Sebastian Coates (Sporting, POR)
José Maria Gimenez (Atlético Madrid, ESP)
Maximiliano Pereira (Porto, POR)
Gaston Silva (Independiente, ARG)
Martin Caceres (Lazio, ITA)
Guillermo Varela (Peñarol)

Milieux
Nahitan Nandez (Boca Juniors, ARG)
Lucas Torreira (Sampdoria, ITA)
Matias Vecino (Inter, ITA)
Federico Valverde (Deportivo La Corogne, ESP)
Rodrigo Betancur (Juventus, ITA)
Carlos Sanchez (Monterrey, MEX)

Attaquants
Giorgian De Arrascaeta (Cruzeiro, BRE)
Diego Laxalt (Genoa, ITA)
Cirstian Rodriguez (Peñarol)
Jonathan Urretaviscaya (Monterrey, MEX)
Nicolas Lodeiro (Seattle Sounders, USA)
Gaston Ramirez (Sampdoria, ITA)
Christian Stuani (Gérone, ESP)
Maximiliano Gomez (Celta Vigo, ESP)
Edinson Cavani (Paris Saint-Germain, FRA)
Luis Suarez (Barcelone, ESP)

Le joueur

Luis Suarez (attaquant, 31 ans, Barcelone, 97 sélections)
Célèbre pour avoir entravé une balle de but ghanéenne avec sa main en 2010 et mordu l’épaule de Giorgi Chiellini quatre ans plus tard, que nous réserve cette fois-ci "El Pistolero", pour sa troisième participation à un Mondial ? Si le Blaugrana semble s’être assagi depuis cette dernière frasque, il n’en reste pas moins un attaquant redoutable, scorant encore 25 buts cette saison avec le Barça. Il sera une nouvelle fois le chef de fil de la Celeste pour cette Coupe du monde, où il devrait répondre présent, comme il l’a toujours fait dans les grands événements. Compétiteur, généreux dans l’effort et leader du vestiaire uruguayen, le buteur de 31 ans est très apprécié de ses coéquipiers. Son association avec Edinson Cavani en Russie s’annonce explosive.

Le sélectionneur

Oscar Tabarez (70 ans, en poste depuis mars 2006)
L’emblématique sélectionneur de la Celeste, en place depuis plus de douze ans, a les chiffres qui parlent pour lui : 73 victoires, 39 matches nuls et 39 défaites en 151 rencontres à la tête de l’Uruguay. Avec 48% de victoires à la tête de la sélection, le technicien de 70 ans, passé par le Milan AC en 1996, a même réussi à mener son pays sur le toit de l’Amérique du Sud en 2011, remportant sa 15e Copa America, un record dans l’épreuve. Sa longévité sur le banc lui permet de créer l’adhésion nécessaire d’un groupe, indispensable pour obtenir des résultats. Personne ne sait si Oscar Tabarez va continuer à la tête de la Celeste après le Mondial. Une chose est en tout cas certaine : ses joueurs vont tout donner pour lui et pour le pays tout entier, afin de remettre au goût du jour les gloires du passé.

Joffrey Pointlane