lopez (gerard) (E.Garnier/L'Equipe)
À lire dans FF

«Président Lopez, j'ai une question» : quand des figures emblématiques du LOSC interrogent Gérard Lopez

Discret depuis son arrivée à la tête de Lille, Gérard Lopez a pris le temps de répondre aux questions posées par quelques anciennes légendes du club. Pour FF, l'homme d'affaires a accepté de jouer le jeu pendant une heure et sans langue de bois. Extraits.

Michel Seydoux (président du LOSC de 2002 à 2016) : «Au fait, pourquoi tu m'as racheté le LOSC ?»
«(Il éclate de rire.) Parce qu'il est bon vendeur ! Aussi parce que j'adore le foot. Michel représentait bien le LOSC et inversement. C'était le club qui me correspondait. Il a bien vendu. Il m'a dit : "Ça va te prendre les tripes." Et effectivement, ça fait souffrir, mais le club me le rend aussi très bien... Il avait raison. J'ai acheté une énorme machine à sentiments et à sensations. C'est comme-ça, au-delà de l'aspect financier, qui me l'avait décrit et c'est comme ça que ça se passe.»

Jean-Luc Buisine (joueur du LOSC de 1986 à 1989 et de 1990 à 1994) : «Êtes-vous venu au football pour gagner des titres ou de l'argent ?»
«Je suis venu au foot pour vivre des moments mémorables. On pouvait vendre d'autres joueurs cet été et réaliser des bénéfices importants, mais on ne l'a pas fait. La réponse est simple. Après, c'est vrai que le LOSC a besoin d'argent pour exister, parce qu'il en perdait de façon structurelle. Mais on a prouvé que la vente des joueurs n'était pas quelque chose qu'on mettait en avant, contrairement aux résultats ou au sportif.»

La liste des 14 anciens : Rudi Garcia, Grégory Tafforeau, Luc Dayan, Éric Péan, Fernando D'Amico, Jean-Michel Vandamme, Grégory Malicki, Jean-Luc Buisine, Michel Seydoux, Djezon Boutoille, Stéphane Dumont, Pascal Plancque, Matthieu Chalmé et Rio Mavuba.
«Président Lopez, j'ai une question», un dossier à retrouver en intégralité dans le France Football actuellement en kiosque. Pour lire le journal en numérique, c'est ici.
Olivier Bossard
Réagissez à cet article
500 caractères max
oskare68 1 nov. à 19:50

Ah là on le voit et on l'entend partout Lopez.On verra lorsque des soucis financiers apparaitront,car ils apparaitront.Il a eu mal fou a trouver 15/20 M alors bon..Il n'a pas les reins assez solides.Son but c'est de faire des €€ comme Monaco et on voit ou cela mène.Et Ribolovlev c'est un autre calibre que Lopez

lda5519 1 nov. à 4:38

Bravo me le président le foot français a besoin du Lille en première division

ADS :