Soccer Football - Bundesliga - Eintracht Frankfurt v Borussia Dortmund - Commerzbank-Arena, Frankfurt, Germany - February 2, 2019 Borussia Dortmund coach Lucien Favre REUTERS/Kai Pfaffenbach DFL regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video (Reuters)

Prises de risque, relais dans l'axe, difficultés... : Borussia Dortmund, une animation contrastée à Francfort

Si le Bayern a perdu (1-3 à Leverkusen) et que Dortmund compte désormais sept points d'avance au classement, les hommes de Lucien Favre ont alterné entre le bon et le moins bon sur la pelouse de Francfort (1-1). Entre manque d'équilibre, parfois, mais aussi quelques beaux mouvements d'envergure. Analyse.

Antoine Bourlon

Francfort a mis les ingrédients pour faire déjouer le BVB

Dortmund prenait finalement l’avantage au score, par l’intermédiaire de son éternel capitaine  Reus (22e) et se procurait une multitude d’occasions en très peu de temps. En face, pourtant, les coéquipiers d'Haller ont mis tous les ingrédients nécessaires. Pour revenir au score, dans un premier temps, mais aussi pour éviter un retour de flammes jaune et noir. Déjà, à la pause, le coach ordonnait aux siens de réduire les espaces en défense. Trois défenseurs bien plus resserrés, dont le Frenchie Evan Ndicka, et Dortmund qui se voyait obligé de passer par les ailes, sans grand succès. Au fur et à mesure de la rencontre, la fatigue n’aidant pas, Dortmund se voyait contraint d’user du jeu long, sans grande réussite. Lucien Favre et les siens se contentent du match nul, sur la pelouse d’un prétendant à l’Europe. Les prochaines rencontres, plus ou moins accessibles (Hoffenheim, Nuremberg, Leverkusen, Augsbourg), devraient permettre au BVB de regoûter aux joies des trois points.

Guerreiro-Reus et les prises de risque à la relance

Mais Dortmund a de la ressource. Raphaël Guerreiro et Marco Reus offraient de sublimes options de passe plein axe, et c’est tout le collectif qui en profitait pour faire remonter le bloc équipe et permettre verticalité et rapidité d’exécution en contre-attaque. Francfort, de son côté, avec une défense à trois beaucoup trop étirée, ne pouvait que subir la vélocité du quatuor offensif du BVB. À l’image d’un contre (12e), qui voyait Guerreiro quitter son côté gauche pour offrir une option dans l’axe. Bien servi, le Portugais envoyait ensuite Jadon Sancho entre deux défenseurs. L’Anglais obtenait un corner. Dans cet exercice, Dortmund voyait ainsi sa domination augmenter, les latéraux Achraf Hakimi et Lukasz Piszczek se chargeant parfois également de la relance vers l’avant - le Marocain, installé en faux pied côté gauche, profitant d’une forte propension à rentrer vers l’intérieur plutôt que l’extérieur - tandis que l'excellent Julian Weigl et Abdou Diallo demeurent les garde-fous de cette «patte» Favre, favorisant envers et contre tous le jeu au sol depuis l’arrière.

Journée après journée, semaine après semaine, le destin de la Bundesliga version 2018-19 s’éclaircit un peu davantage : la fin de l’hégémonie du Bayern apparaît plus proche que jamais. Ce samedi, les ouailles de Niko Kovac ont perdu à Leverkusen (3-1). Mais Dortmund n’en a finalement pas totalement profité, sur la pelouse du joueur et solide Francfort, cinquième au classement. 1-1 score final, avec des buts de Luka Jovic pour les locaux (36e), précédé un quart d’heure plus tôt (22e) par l'ouverture du score signée Marco Reus. Le score n’a pourtant rien de révélateur par rapport au début de match. Francfort dominait, pressait haut, empêchait les sorties de balle des collègues d’Abdou Diallo et cadrait bien les différentes options pour la sortie de balle du BVB, à commencer par Mike Delaney et Axel Witsel au milieu du terrain. Résultat des courses, ce sont bien eux qui se créaient la première grosse occasion grâce à un surnombre offensif, à la belle orientation en pivot de Sébastien Haller et au bon déplacement du piston droit Da Costa qui sans l’arrêt de Roman Bürki - qui a sauvé les siens à quelques reprises lors de cette rencontre (six arrêts) - aurait ouvert le score.

Lire :
-Le Bayern chute, le Borussia prend sept points d'avance
-Le classement