thiago silva (R.Martin/L'Equipe)
Trophée des Champions

PSG-Monaco : un an après, ce qui a changé

Le Trophée des champions se déroule ce samedi (14 heures) à Shenzhen en Chine, avec pour affiche un remake de l'édition 2017 entre le PSG et Monaco. D'une année à l'autre, beaucoup de choses ont changé dans les deux camps.

Le PSG est (encore) passé dans une autre galaxie

Le mercato estival 2017 du Paris Saint-Germain restera assurément dans l'histoire du football. Mais il n'a fasciné qu'au mois d'août. Le 29 juillet, date du Trophée des champions l'année passée, seuls Yuri Berchiche et Dani Alves étaient déjà arrivés dans la capitale. Le premier n'était pas sur la feuille de match, tandis que le second s'est distingué en égalisant puis en offrant le but de la victoire à Adrien Rabiot. À ce moment-là, Neymar était encore en phase de "se queda" à Barcelone avec Gerard Piqué, et Kylian Mbappé jouait dans le camp adverse, avec le maillot monégasque. Un an plus tard, ce dernier et Neymar évoluent donc au PSG, tout comme Gianluigi Buffon, arrivé le 6 juillet dernier. Javier Pastore, titulaire ce jour-là, le retraité Thiago Motta et Blaise Matuidi, sur le banc, ne sont plus là, mais le club de la capitale a bel et bien changé de dimension, de nouveau.

Monaco s'est (encore) fait dépouiller

Il y a une constante sur le marché des transferts ces dernières années : le Paris Saint-Germain recrute, parfois en nombre, souvent en qualité, et l'AS Monaco se fait piller. Depuis le Trophée des champions 2017, cela s'est encore vérifié. À l'époque, Benjamin Mendy, Bernardo Silva, Tiémoué Bakayoko ou encore Valère Germain étaient déjà partis, mais le champion de France en titre comptait toujours Kylian Mbappé dans ses rangs. De l'équipe de cette fin du mois de juillet 2017, de nombreux cadres sont encore partis. Mbappé est donc passé dans le camp adverse un mois plus tard. Cet été, Fabinho est parti à Liverpool, Thomas Lemar à l'Atlético Madrid, et João Moutinho à Wolverhampton. Leonardo Jardim a donc une nouvelle fois tout à reconstruire. Et il y a encore un mois de mercato, et des joueurs comme Radamel Falcao, Djibril Sidibé ou Danijel Subasic ne sont pas assurés de rester.

Thomas Tuchel est arrivé sur le banc parisien

L'année passée, Unai Emery était assis sur le banc du Paris Saint-Germain, bien installé depuis une saison, malgré le Championnat perdu et la remontada historique du FC Barcelone. Ce Trophée des champions 2018 sera l'occasion de découvrir Thomas Tuchel, qui l'a remplacé, pour son premier match officiel avec le club de la capitale. Son arrivée s'est accompagnée de promesses de révolution au sein du PSG, l'entraîneur allemand ayant plus ou moins les pleins pouvoirs pour gérer son vestiaire et le terrain. Si on connaissait déjà le Paris d'Unai Emery l'année dernière, on est encore un peu dans le flou concernant celui de Thomas Tuchel, que l'on a essentiellement vu évoluer avec des jeunes pendant la préparation, et souvent dans 3-4-3 novateur. La disponibilité de la majorité des joueurs sud-américains de l'effectif pour le match devrait donner un peu plus de cartouches au coach allemand.

Cette année, Monaco ne sort pas d'une saison exceptionnelle

Cela paraît désormais lointain, mais l'AS Monaco abordait le Trophée des champions 2017 dans la peau du champion de France en titre, après une couronne glanée sans aucune contestation possible lors de l'exercice 2016-2017. Avec 95 points, les joueurs du Rocher avaient marché sur la Ligue 1, et affolé les compteurs (107 buts marqués). Fort de sa demi-finale de Ligue des champions, après avoir éliminé Manchester City (3-5 ; 3-1) et Dortmund (3-2 ; 3-1), Monaco avait réussi là où le PSG a toujours échoué depuis le début de l'ère qatarie : passer les quarts de finale. Mais cette année, cette euphorie semble bien loin. Le club de la Principauté est parvenu à se hisser à la deuxième place du Championnat, mais sans susciter une grande passion. Le parcours européen s'est avéré catastrophique, avec une élimination en phase de poule de Ligue des champions, sans même être reversé en Ligue Europa. Monaco fait clairement moins peur aujourd'hui.

La préparation a été moins aboutie dans les deux camps

Coupe du monde oblige, la saison 2017-2018 de nombreux joueurs s'est terminée plus tard que d'habitude. Ainsi, plusieurs membres des deux effectifs foulaient encore les pelouses russes au moment où leurs clubs respectifs débutaient la préparation estivale. Avec des vacances décalées pour chacun, les internationaux sont donc revenus au compte-gouttes, et la plupart ne sont pas au meilleur de leur forme physique à une semaine de la reprise de la Ligue 1. Ainsi, côté parisien, les champions du monde Alphonse Areola, Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé ne seront pas présents, de même que Djibril Sidibé et le finaliste malheureux Danijel Subasic côté monégasque. Le demi-finaliste Thomas Meunier sera également absent pour Paris. Les Brésiliens Thiago Silva, Marquinhos et Neymar sont tout juste rentrés de vacances, comme Youri Tielemans et Radamel Falcao du côté du Rocher. Les deux équipes présentes sur la pelouse de Shenzhen ce samedi seront donc moins compétitives qu'à Tanger en 2017.
Florent Le Marquis
Réagissez à cet article
500 caractères max
ombiloba1 4 août à 8:39

Monaco ne s'est pas fait "dépouiller" (au passage, sortir des Lettres pour un vocabulaire médiocre, c'est pas folichon...), il a bien voulu vendre ses meilleurs éléments. Les contrats sont là pour être respectés, si le club détenteur le souhaite vraiment... Arrêtez de faire croire que ce propriétaire est un amoureux de football...

ISSA BAL 3 août à 19:14

On prend les mêmes et on recommence a-ton l'impression de le dire pour cette rencontre du Trophée des Champions qui est le remake de l'année précédente entre Monaco et Paris Saint-Germain.Le PSG avec son "attaque de feu", promet des merveilles à ses supporters qui sans doute vont savourer leur première victoire de la saison le samedi 4 août.Bonne chance aux parisiens.Allez les rouge et bleu.Rêvons plus grand.

ADS :