Football Soccer - Real Madrid v FC Barcelona - Spanish Liga Santander - Santiago Bernabeu, Madrid, Spain - 23/4/17 Barcelona's Lionel Messi celebrates scoring their third goal Reuters / Stringer Livepic (Reuters)

Quand Lionel Messi (Barça) a régalé lors d'un Clasico contre le Real Madrid

Il est le joueur qui en a disputé le plus (38). Mais aussi celui qui a marqué le plus de buts lors de cette affiche. Le Clasico, Lionel Messi connaît par coeur. Et il en a survolé quelques-uns. En voici cinq.

23 mars 2014, 29e journée de Liga : Real Madrid 3-4 FC Barcelone

Relégué à quatre points des leaders, les deux clubs de Madrid, le Barça joue gros sur la pelouse du Real, à neuf journées de la fin du Championnat. Un revers condamnerait quasiment les hommes de Tata Martino dans la course au titre. Iniesta a beau ouvrir la marque pour les visiteurs sur une passe décisive de Messi (7e), Benzema signe un doublé et met les siens en tête (20e, 24e). Assommés les Catalans ? Pas vraiment. Messi, dans un grand jour, remet les siens à hauteur avant la pause (42e). Le Real reprend pourtant l’avantage sur un penalty transformé par Cristiano Ronaldo (55e). Mais le petit génie argentin remet le couvert. Il égalise d’abord sur un penalty obtenu par Neymar, qu’il avait lui-même servi (64e). Avant d’offrir la victoire aux siens, encore sur penalty (84e). Grâce à ce triplé, Messi devient le meilleur buteur des Clasicos avec 21 réalisations au compteur, soit trois de plus qu’Alfredo Di Stefano. Énorme…

23 avril 2017, 33e journée de Liga : Real Madrid 2-3 FC Barcelone

Le scenario est à peu près le même qu’en 2014. A quelques journées du terme, le Barça pointe à trois longueurs du Real, à qui il rend visite. Une défaite et les Catalans diraient quasiment adieu au titre. Menés au score suite à un but de Casemiro, ils reviennent à hauteur grâce à Messi (33e), le nez en sang après un coup de coude de Marcelo, avant de prendre l’avantage sur un bijou de Rakitic (73e). Réduits à dix suite à l’exclusion de Sergio Ramos (77e), comme en 2014, pour une faute sur La Pulga, les locaux arrachent pourtant l’égalisation en toute fin de match grâce à James Rodriguez (86e). Le Real tient son nul, et file vers le titre. Jusqu’aux toutes dernières secondes du temps additionnel, et une frappe millimétrée d’un certain Lionel Messi (90e+2), qui s’en va alors étendre son maillot devant des fans madrilènes à bout de nerfs. Le Barça prend la tête du classement grâce aux confrontations particulières. Messi, lui, dépasse ce jour-là la barre des 500 buts inscrits sous le maillot du Barça.

27 avril 2011, demi-finale aller de Ligue des champions : Real Madrid 0-2 FC Barcelone

Relégué à huit points du Barça en Championnat, le Real mise tout sur la Ligue des champions pour continuer de remplir son immense armoire à trophées. A l’aller, à domicile, les hommes de Mourinho vont pourtant tomber de haut. Réduits à dix à l’heure de jeu suite à l’exclusion de Pepe, ils ne peuvent que constater les dégâts. Longtemps discret, Messi sort de sa boite en fin de match pour signer un doublé. Il reprend d’abord un bon centre d’Afellay d’une volée du gauche (76e), avant de se jouer de la défense adverse et de tromper une deuxième fois Casillas d’une frappe croisée du droit (87e). Le Barça est quasiment qualifié pour la finale. Les Catalans soulèveront d’ailleurs le trophée après avoir dominé Manchester United en finale (3-1).

10 mars 2007, 26e journée de Liga : FC Barcelone 3-3 Real Madrid

Pour son deuxième Clasico en tant que titulaire, Lionel Messi, 19 ans, illumine la rencontre de toute sa classe. Menés trois fois au score suite à des buts de Van Nistelrooy (5e, 13e) et Sergio Ramos (73e), les Catalans reviennent à chaque fois grâce à leur gaucher. Messi égalise d’abord du gauche, sur un service d’Eto’o (11e), puis du droit (28e), et enfin du gauche après une passe de Ronaldinho (90e+1). Son tout premier triplé sous les couleurs barcelonaises. Debout au coup de sifflet final, le Camp Nou hurle sa joie et se prend d’amour pour celui qui deviendra une légende du club.

2 mai 2009, 34e journée de Liga : Real Madrid 2-6 FC Barcelone

Deuxième à quatre points du Barça au coup d’envoi, le Real Madrid doit absolument l’emporter pour continuer de croire au titre. Le club merengue va pourtant vivre un véritable cauchemar, malgré l’ouverture du score d’Higuain (14e). Henry s’offre un doublé, Puyol et Piqué y vont aussi de leur but. Messi, lui, est tout simplement l’homme du match. Aligné en pointe par Guardiola, il multiplie les appels, les dribbles, met le feu à maintes reprises dans la défense madrilène grâce à son toucher de balle. Et il se montre, surtout, décisif. Passeur sur le but égalisateur d’Henry, le n°10 signe lui aussi un doublé (36e, 75e). De quoi voir les supporters adverses, enfin ceux qui sont restés jusqu’au bout, se lever pour l’applaudir. Historique, comme le score. Jamais le Barça n’avait inscrit six buts face au Real au Bernabeu. 

Bruno Rodrigues