Soccer Football - Champions League Quarter Final - Manchester City v Olympique Lyonnais - Jose Alvalade Stadium, Lisbon, Portugal - August 15, 2020 Manchester City's Kyle Walker in action with Olympique Lyonnais' Fernando Marcal, as play resumes behind closed doors following the outbreak of the coronavirus disease (COVID-19) Franck Fife/Pool via REUTERS (Reuters)

Quarts de finale de la Ligue des champions : les notes de Manchester City - Olympique Lyonnais

L'OL l'a fait ! Incroyables Gones qui sortent Manchester City et se retrouvent en demi-finale de la Ligue des champions (3-1). Les Gones, avec un Cornet et un Aouar incroyables, sont dans le dernier carré. Les notes de la rencontre.

Les notes de Manchester City

Sterling, le loupé qui fait mal, 4
86e. Manchester City pousse fort. Très fort. Les Citizens sont à deux doigts d'aller chercher le but du 2-2, d'accrocher la prolongation et certainement de retourner le sort d'une rencontre qui leur avait filé entre les doigts jusque-là. Gabriel Jesus, s'échappe sur la droite, fait la différence, lève la tête. Son centre au cordeau au deuxième poteau est parfait. Raheem Sterling n'a plus qu'à... Simple comme bonjour. Un plat du pied et c'est bon. Le gamin de Kingston craque et fout le cuir au-dessus alors qu'il est à deux mètres de la ligne. Incompréhensible. Derrière, Moussa Dembélé crucifie Ederson et envoie l'OL en demi. Pourtant, Sterling avait été l'un des seuls catalyseurs de City en allant chercher le dribble, la différence... Ce plat du pied va longtemps trotter dans sa tête.

Ederson 3
Fernandinho 3
Garcia 4
Laporte 4
Walker 4
Rodri 4
Gundogan 5
Cancelo 5
De Bruyne 6
Jesus 3

Les notes de Lyon

Commandant Marçal, 8
Depuis le déconfinement, Marçal sort les muscles. Déjà contre le Paris Saint-Germain en finale de la Coupe de la Ligue, le Brésilien avait sorti une rencontre de haut niveau. De nouveau aligné dans la défense à trois que chouchoute Rudi Garcia, Fernando Marçal s'est une fois de plus mué en patron de la défense ce samedi. Mais cette fois-ci, on parle d'un quart de finale de la Ligue des champions face au Manchester City de Pep Guardiola. La fine fleur du football. Enfin, le pensait-on jusque-là. L'ancien Guingampais a croqué du Citizen à tout va. Juste dans ses placements et dans ses interventions, il a usé justement de vieilles cordes pour empêcher les adversaires de passer. Son jeu long a été aussi apaisant qu'une cuillère de miel après une angine fulgurante. Auteur d'une transversale de grande classe qui a permis à Toko de filer au but et à Cornet d'ouvrir le score, Fernando Marçal a brillé. Qui l'eut cru honnêtement ? Qui aurait pu prédire que le latéral gauche qui arpentait les couloirs de Roudourou il y a encore quelques années deviendrait le fer de lance d'une défense et d'une équipe française qualifiée en demi de C1...
 
Lopes 7
Denayer 7
Marcelo 6
Dubois 3
Guimarães 5
Cornet 7
Aouar 8
Caqueret 7
Memphis 4
Toko Ekambi 6


Note de l'arbitre : Danny Makkelie, 5
Note du match : 13/20

J.T.

À lire aussi : - L'OL tout simplement incroyable !