Aymeric Laporte (2 489 ballons touchés) est talonné par le joueur de Chelsea Jorginho (2 480 ballons). () Carl Recine/ Action Images/Reuters (Carl Recine//Action Images/Reuters)
Ligue des Champions - Huitièmes

Que pense la presse anglaise d'Aymeric Laporte ?

En arrivant à Manchester City en provenance de l'Athletic Bilbao il y a un an pour la coquette somme de 65 millions d'euros, Aymeric Laporte était attendu. Grâce à une très bonne adaptation de Pep Guardiola, il est aujourd'hui un cadre des Citizens, et les médias anglais ne tarissent pas d'éloges sur lui. Revue de presse.

La raison pour laquelle Manchester City a payé la clause d'Aymeric Laporte à Bilbao, c'est parce que Pep Guardiola le voulait. S'estimant encore trop juste quand il l'a contacté pour la première fois en 2016, le défenseur était finalement prêt à l'hiver 2018 pour rejoindre Manchester City. Tout comme Jürgen Klopp avec Fabinho, Guardiola a tenu à adapter sa recrue tout doucement, par petites touches. Au début, le Français ne jouait qu'un match sur deux, jusqu'à quasiment tous les jouer en fin de saison. Grâce à cette intégration en douceur, il n'a eu aucun mal à retrouver le niveau qui était le sien à Bilbao, et même à l'augmenter. Résultat, si l'on occulte les matches de Coupe, il a eu du temps de jeu dans tous les matches de Manchester City. Mieux, il a été titulaire 32 fois sur 33. Clairement, c'est devenu un titulaire indiscutable de l'effectif de City.
Traduction : Stones et Laporte est la meilleure paire défensive de Premier League

Le soldat idéal de Guardiola

On le sait, le jeu prôné par Pep Guardiola est offensif -pourquoi se priver avec les attaquants qu'il a à disposition ?-, mais il est loin de négliger la défense, bien au contraire. Pour lui, une bonne défense est la base de l'attaque. C'est pourquoi il demande énormément de ses arrières. Sid Lowe, pour The Guardian, résume : «Guardiola a avoué que défendre à City n'était pas facile, à cause du pressing important et des consignes qu'il impose à ses joueurs. C'est une des raisons pour lesquelles il a fait d'Aymeric Laporte un de ses cadres. Il est capable de relancer et de faire de longues passes, tout en étant assez rapide pour couvrir le terrain. En plus de cela, il a une bonne qualité d'anticipation, et sait récupérer le ballon rapidement pour couper les contres adverses.»

Ses qualités correspondent parfaitement aux attentes de Pep Guardiola. En plus d'apporter une certaine sécurité défensive (il a récupéré plus de ballons que tous ses coéquipiers, et se classe second au nombre d'interceptions, de tirs contrés et de duels aériens remportés), il est très précieux dans la construction. «Il permet d'avoir une alternative à la construction, car il est plus rapide que les autres. Quand le ballon arrive de la droite, il le contrôle immédiatement et relance vers Leroy Sané à gauche, commentait Pep Guardiola, avant d'ajouter, Il lui arrive aussi d'avancer jusqu'au milieu, où il peut jouer avec Riyad Mahrez ou Raheem Sterling à droite. Il nous donne donc deux alternatives qui accélèrent le jeu.» Adam Bate, journaliste à Sky, simplifie : «Quand Guardiola estime que la clé de la réussite est la possession et la pression sur l'adversaire, il est évident que le Français est l'homme idéal».
Sans même parler de ses qualités, le Français est très important pour Pep Guardiola car il est gaucher. Etant donné que c'est le seul de son effectif (avec Eliaquim Mangala, qui n'est plus utilisé), il lui permet davantage de flexibilité au niveau de la tactique. «Si l'on joue en 5-3-2, on va probablement construire à trois et défendre à trois. Dans ce registre, sur la gauche de la défense, Laporte, parce qu'il est gaucher, est bien meilleur qu'Otamendi ou Stones. Avec Laporte, je peux utiliser pratiquement tous les systèmes.» Un autre aspect dans lequel Aymeric Laporte est Guardiola-compatible, c'est sur l'hygiène de vie. On le sait, pour le technicien catalan, c'est très important -il l'a assez reproché à Benjamin Mendy-, et ça l'est aussi pour Laporte, selon Sam Lee, journaliste de Goal : «Beaucoup de joueurs ramènent la nourriture du restaurant du centre d'entraînement chez eux, mais Laporte ne se cantonne pas à ça. Il essaye de s'intéresser à ce qu'il mange, pourquoi il mange ça et comment doit-il se préparer».

Une forte complémentarité avec John Stones

Sur les 32 matches démarrés par Aymeric Laporte, 100% l'ont été au côté de John Stones. Une situation qui n'a rien d'étonnant pour Jack Pitt-Brooke, journaliste pour The Independent : «Laporte et Stones est une excellente paire défensive. Non pas parce qu'ils sont complémentaires, mais parce qu'il se ressemblent. Ils aiment se projeter, avoir le ballon, prendre des risques et sont capables de défendre en un-contre-un. Il y a deux ans, City prenait énormément de buts en contre car Kompany et Otamendi avaient du mal à couvrir le terrain. Cela n'arrive plus.» Du fait qu'ils aient un profil similaire, Aymeric Laporte et John Stones apportent un véritable équilibre à la défense mancunienne, entre solidité défensive et relance propre vers l'avant. Dans ce duo, les rôles sont d'ailleurs bien établis, c'est Aymeric Laporte le taulier. «Stones est plus extraverti, et Laporte est plus calme, ce qui en fait un défenseur très autoritaire, il a la sorte d'aura qu'a si souvent eu Kompany à City. Le fait qu'il soit gaucher fluidifie le jeu de City notamment au niveau de la construction offensive», précise Jack Gaughan du Daily Mail. Avec 20 buts encaissés en 27 matches, City est la deuxième meilleure défense du Championnat. Force est donc de constater que la paire Laporte-Stones fonctionne bien. Tant mieux, car elle risque de rester en place très longtemps. C'est pas nous qui le disons, c'est Guardiola : «Oui, l'idée est de faire de Laporte et Stones les défenseurs du club sur le long terme».
Emile Gillet
Réagissez à cet article
500 caractères max
stoichkov94 20 févr. à 18:12

Ca fait au moins un an qu'il aurait du intégrer l'EDF, pour pas dire plus.

GERRY 20 févr. à 15:07

Qu'attendez vous, Monsieur Deschamps ?????

ADS :