kimpembe (presnel) (P.Lahalle/L'Equipe)
Bleus

Quel avenir pour Presnel Kimpembe en équipe de France ?

A 23 ans, Presnel Kimpembe entame sa nouvelle vie de footballeur, celle d'un champion du monde. Remplaçant lors du Mondial derrière Umtiti et Varane, peut-il espérer à l'avenir autre chose qu'une place sur le banc avec les Bleus ?

Une progression en flèche

En octobre 2016, quelques mois après l'Euro en France, Presnel Kimpembe profite d'une hécatombe de blessés en défense centrale (Umtiti, Rami, Mangala, Zouma, Perrin) pour apparaitre pour la première fois dans le groupe de Didier Deschamps. Le titi parisien ne compte à ce moment précis que 17 matches avec l'équipe première du PSG, et participe encore à des rencontres avec l'équipe réserve du club. Mais pour faire ses débuts sur le terrain avec le maillot bleu, il devra attendre plus d'un an. Le 27 mars 2018, Kimpembe entre en jeu à neuf minutes de la fin contre la Russie en amical, avant de connaitre sa première et seule titularisation à ce jour contre le Danemark lors du troisième match de poule de la Coupe du monde. Lors de la compétition reine, cet été en Russie, c'est davantage pour son rôle d'ambianceur de vestiaire qu'il s'est fait remarquer. Toujours accompagné de son enceinte, ses musiques, ses danses, ses chants ont rythmé le séjour des Bleus, faisant de Kimpembe un joueur essentiel dans la vie du groupe.

Dans l'ombre des titulaires

Sur le terrain, entre l'Euro 2016 et la Coupe du Monde 2018, Didier Deschamps a peu à peu installé une charnière centrale Varane - Umtiti qui s'est finalement imposée en Russie cet été. Kimpembe a dû se contenter d'être la troisième lame du couteau en jouant seulement le dernier match de poule contre le Danemark. Une situation pas étrangère à ce qu'il a pu connaitre au PSG lors de son éclosion, en 2016-17. Derrière Thiago Silva et Marquinhos, le joueur avait dû gagner sa place pour finalement participer à 19 matches de Ligue 1 et un de Ligue des champions la première saison. Gagnant la confiance d'Emery au fil des rencontres, son temps de jeu s'est vu augmenter lors de la deuxième saison, avec 38 matches toutes compétitions confondues, presque autant que ses deux compères de la défense Marquinhos (41 matchs) et Thiago Silva (39 matchs).

Est-ce suffisant pour lui prédire le même destin en Bleu ? Rien n'est moins sûr au vu des performances signées par Umtiti et Varane lors de la Coupe du monde. Les deux joueurs sont également tous les deux titulaires indiscutables dans leur club (FC Barcelone et Real Madrid), à la différence de Kimpembe, et peuvent espérer s'inscrire sur le long terme avec les Bleus vu qu'ils sont encore jeunes. Varane n'a que 25 ans, et Umtiti les aura dans deux mois. Hormis une longue blessure d'un joueur, ou le passage à un système à trois défenseurs qui parait improbable après les récents succès, Kimpembe risque d'avoir des difficultés à se faire une place aussi belle sur le terrain que celle qu'il occupe déjà dans le vestiaire.
Najim Medini
Réagissez à cet article
500 caractères max
armellasebastien 5 sept. à 21:27

Qu'il assure en club et il aura sa place en EDF , c'est sûr !Umtiti n'a pas toujours donné d'entières garanties à son poste

lbtsport05 5 sept. à 15:51

Déjà bravo pour lui. A lui de faire ça place comme il le fait à paris.

Jamesdethiere51 5 sept. à 13:59

Il mérite plus que quelle que minutes ...