(L'Equipe)
Chronique éco

Quel football en 2030 ?

Chaque mercredi, FF.fr vous propose un éclairage sur l'actualité du business du football. Avec le concours de cinq spécialistes. Premier épisode : Quel football en 2030 ?

A quoi ressemblera le football en 2030 ? C'est pour apporter des réponses à cette question que le fonds de dotation Promesse s'est attaché à imaginer les possibilités du futur. Les possibilités car elles sont multiples, liées aux évolutions politique, économique, technologique, médiatique. Nous ne savons pas ce que sera le football dans quinze ans mais nous savons qu'il ne sera pas comme aujourd'hui. Nous sommes probablement à la veille d'un big bang, potentiellement aussi important que l'a été l'arrêt Bosman en 1995. On voit que les situations se tendent, que les clubs les plus riches deviennent de plus en plus riches, que le fossé se creuse entre le top 10 européen et les autres, de même au niveau national, en Italie, en Espagne et même en France. Le changement devient inévitable.
Reste à savoir d'où viendra l'élément déclencheur : du politique, de l'économique, du médiatique ? Par cet ouvrage électronique (consultable ici), nous avons détaillé très précisément et très concrètement quatre scenarii, quatre évolutions possibles -il y en aurait bien d'autres encore-. Il ne s'agit pas d'imaginer l'impossible mais de réfléchir à ce à quoi le football et son organisation, ses compétitions pourraient ressembler au vu de la situation actuelle.

Scenario 1 : L'Euro League ou comment l'évolution politique impacte l'organisation du sport

L'Europe connaît, depuis quelques années déjà, une crise politique. La montée des nationalismes et des extrémismes pourrait obliger l'institution à se réformer : l'Union européenne deviendrait fédérale et se nommerait alors : États Unis d'Europe. Pour faire face à la faillite de nombreux clubs, l'UEFA suivrait l'exemple politique et mettrait en place au niveau de l'ensemble des championnats européens des systèmes de licence et de contrôle de gestion des clubs (plafonnement des salaires et des indemnités de transfert etc). 22 ligues nationales et transnationales (regroupant de petits pays) seraient reconnues. Leurs champions participeraient à l'Euro League qui succèderait à la Ligue des champions.
 

Scenario 2 : La BeIn Sports League

La tentation de voir les grands clubs européens de faire sécession et de grouper leurs intérêts en dehors de l'UEFA se concrétiserait. Le groupe BeIn -mais on pourrait pu y associer BskyB qui paye très cher les droits de la Premier League- deviendrait le moteur et l'organisatrice de la BeIn League, un championnat regroupant 18 grands d'Europe ayant acquitté aux enchères leur droit d'entrée à la compétition. L'UEFA, à l'image du basket européen, organiserait l'UEFA League, sorte de L2 européenne, où les deux premiers disputent un barrage accession-relégation avec les deux derniers de la BeIn Sports League. La première finale opposerait en octobre 2030 le Paris SG au ... Barça dans le stade ultra-moderne de Doha.

Scenario 3 : la World Major League Soccer (WMLS) ou le modèle NBA

Alors que le soccer se serait imposé aux Etats-Unis, les organisateurs de la MLS auraient décidé d'exporter leur modèle sur le vieux continent et l'Asie. Ils se seraient rapprochés d'abord des laissés pour compte, tous ces clubs que la BeIn Sports League auraient ignoré. Ensuite, ils auraient créé deux sections MLS Europe et Asie qui se joigneraient à la version US pour un championnat global. La WMLS trouverait vite son équilibre économique et sa vitesse de croisière.

Scenario 4 : Les « Marquee Player » au pouvoir

A l'image des tennismen qui règnent sur leur sport avec l'ATP, les footballeurs et leurs représentants auraient gagné leur rapport de force avec les institutions sportives. Les joueurs étant devenus des marques à part entière, parfois plus fortes que les clubs, leurs agents (les Mendes, Raiola, Bernes) ou les agences de gestion de joueurs qu'ils créent deviendraient des interlocuteurs incontournables auprès des institutions et influent sur les grandes décisions.

Quel scenario se vérifiera dans quinze ans ? L'un de ces quatre ? Un autre ? Parce que nous pensons que, quoi qu'il arrive, le football ne perdra rien de son essence, il ne faut pas avoir peur de l'avenir. Ceux qui avaient vibré aux exploits des Verts dans les années 70 sont passés par toutes les émotions lors de Chelsea-PSG. Et pourtant, entre ces deux matches que de chemin parcouru.
 
Pour lire l'intégralité du document, rendez-vous ici

D'après-vous, lequel de ces quatre scenarii vous paraît le plus plausible ?

Vincent Chaudel

Vincent Chaudel exerce le métier de conseil dans le secteur du sport depuis le début des années 2000. Désormais Directeur de la Communication et du Marketing de Kurt Salmon, il anime toujours la compétence management du sport au sein de ce cabinet.
Après une thèse professionnelle menée au Canada, il crée en 1999, l'activité Conseil au sein de Showteam, société de marketing sportif / merchandising, avant de rejoindre en 2001, le cabinet Deloitte devenu Ineum en 2003 pour y créer l'activité de conseil en management du sport. Il y a développé de larges compétences (stratégie, organisation, marketing, communication) auprès des médias, des organisations sportives (fédérations, ligues, clubs) ainsi que des acteurs publics (états, ministères, collectivités territoriales). En 2009, Vincent est élu vice-Président de Sport & Citoyenneté, 1er think tank européen centré autour des enjeux sociétaux liés au sport.
Pour suivre Vincent Chaudel : 
http://blog.lefigaro.fr/sport-business/
http://www.sportetcitoyennete.com/
Réagissez à cet article
500 caractères max
V_Eboli 19 mars à 9:51

se joigneraient..... mouais, ça donne pas envie de se dire que ce travail est correctement fait.

ADS :