pintus (antonio) (N. Luttiau/L'Equipe)
Ligue des Champions - Real Madrid

Qui est Antonio Pintus, le préparateur physique si essentiel au Real Madrid ?

Depuis 2016, le Real Madrid de Zidane peut compter sur le travail d'Antonio Pintus. Le préparateur physique a grandement contribué aux derniers succès du club espagnol, où il a apporté sa riche expérience et ses méthodes reconnues.

Nous sommes en juin 2016 et l'Olympique Lyonnais se réjouit d'avoir enregistré l'arrivée d'Antonio Pintus. L'Italien vient d'être nommé responsable de la performance et envisage déjà la préparation estivale du vice-champion de Ligue 1. Mais un coup de fil va provoquer un revirement de situation inattendu. Zinédine Zidane, entraîneur du Real Madrid depuis six mois, souhaite qu'Antonio Pintus rejoigne son staff en Espagne. Le club madrilène parvient à chiper le préparateur physique qui peut alors rompre son CDD de trois ans avec l'OL pour rejoindre le club madrilène en CDI. En toute discrétion, il prend donc la direction de Madrid pour la reprise prévue le 15 juillet et quitte Lyon quelques semaines seulement après sa prise de fonction.
Pourquoi est-il tant convoité ? Antonio Pintus (55 ans) a bourlingué depuis plus de deux décennies. Passionné de sport, l'Italien a connu des expériences dans le monde de l'athlétisme et du judo avant de se consacrer entièrement au football. «Ma méthodologie de travail, c'est l'adaptation à la situation. J'ai eu la chance de travailler dans différents clubs, et je pense qu'il ne faut jamais penser avoir la vérité dans sa poche», confiait-il à La Provence en 2010.  Depuis 1986, il a mis en place sa méthode dans de nombreux clubs : la Juventus, Chelsea, Monaco, Marseille entre autres.

Travail sans ballon et psychologie

La méthode Antonio Pintus va à l'encontre de celle prônée par Pep Guardiola ou José Mourinho : la périodisation tactique. Les deux techniciens partent du principe que le football ne peut pas se fractionner (physique, tactique, technique). Pintus n'est pas de cet avis. «Je ne suis pas un adepte du travail uniquement avec le ballon. Des clubs travaillent aussi sans. Il faut le bon mélange entre les deux avec la prévention», expliquait-il lors de sa présentation à Lyon. L'Italien en fait voir de toutes les couleurs aux joueurs et insiste sur l'intensité de la préparation physique avant de débuter une saison. A la Juventus (1991-1998), son travail marque particulièrement Didier Deschamps et Zinédine Zidane. Il a longtemps fait partie du staff du sélectionneur de l'équipe de France, à Monaco (2001-2005), à la Juve (2007-2008) ou encore à l'OM (2010-2011).
Antonio Pintus ne bosse pas seulement sur les sportifs mais aussi sur les hommes. «Ma façon de travailler, c'est de comprendre le joueur, de faire preuve d'un peu de psychologie (...) Je ne crie pas, j'essaie de faire passer des messages», racontait-il à 20 Minutes en 2010. L'Italien accorde beaucoup d'importance à l'aspect relationnel avec ses joueurs.  «J'ai eu la chance de le connaître à Chelsea (NDLR : entre 1998 et 2000). C'est le seul préparateur physique avec lequel faire du physique m'éclatait. Il est totalement investi dans ce qu'il fait, tu as envie de te défoncer pour ce mec», expliquait Franck Leboeuf au micro de RMC en mai 2017.

Un rôle clé dans le Real Madrid version 2016/2017

A son arrivée à Madrid, Antonio Pintus pose immédiatement son empreinte. Le stage de pré-saison à Montréal est consacré à un gros travail physique. Le natif de Torino divise alors l'effectif en plusieurs groupes pour faire des exercices d'athlétisme, des sauts d'équilibre et des courses de trente minutes pour conclure chaque séance. Objectif : gagner en endurance et mieux appréhender une saison à plus de soixante matches. «Nous voulons arriver en mars-avril sans blessure, à 100% physiquement», affirmait alors Daniel Carvajal. Après cinq ans de disette en Liga, le Real Madrid remporte enfin le titre en mai 2017. Une saison marquée par vingt-trois buts inscrits dans les dix dernières minutes, symbole de la résistance et de l'énergie psychologique insufflées par Pintus.
Mais le tournant intervient à Noël. Zidane et son préparateur mettent en place un plan après le Championnat du monde des clubs remporté par le Real : ils profitent d'une semaine sans match pour faire une mini pré-saison. Un travail collectif et individuel en fonction des caractéristiques personnelles des joueurs. «Être comme ça sur le plan physique, c'est grâce à Pintus. Il nous a mis sous pression durant la pré-saison et la période de Noël», déclarait Marcelo à AS. Les Merengue font le doublé et remportent une nouvelle Ligue des champions. Est-ce que la méthode Pintus sera une clé de la double confrontation entre le Real Madrid et le PSG ? Premier élément de réponse mercredi soir à Santiago Bernabeu.
Clément Gavard 

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max