falcao (radamel) (T. Chene/L'Equipe)
Exclu FF

Radamel Falcao : «Je veux faire comme Michael Jordan»

Son rêve de reconversion dans le baseball ; Thierry Henry ; son père brutalement décédé ; Porto ; l'Atlético ; Chelsea ; Monaco : Radamel Falcao se confie en longueur cette semaine dans un entretien exclusif à retrouver dans France Football. Extraits.

Ses rêves de baseball

«J'adore le baseball. Quand j'étais petit, au Venezuela, où j'ai grandi, c'était le sport que je pratiquais, à un très bon niveau (...) J'en parle souvent avec ma femme. Je crois que quand j'aurai terminé ma carrière de footballeur, j'en entamerai une comme joueur professionnel de baseball... Comme Jordan, même si lui était basketteur et n'était pas arrivé à jouer dans les ligues majeures, au plus haut niveau. Moi, je veux être le premier à réussir ça !»
Radamel Falcao est en Une de France Football cette semaine.
Radamel Falcao est en Une de France Football cette semaine.
Comment se procurer le nouveau numéro de France Football et lire l'intégralité de l'entretien Falcao ?
-Rendez-vous lundi à partir de 18 heures en version numérique en cliquant ici
-Rendez-vous dans vos kiosques dès le mardi.

S'il devait changer quelque chose à ses vingt années de carrière

«Je crois que j'essayerais de prendre plus de plaisir, de profiter davantage. Je pense à la période où j'ai débuté en Argentine. Quand je suis arrivé, je jouais avec les joueurs de mon âge et je n'avais qu'une hâte, c'était de grimper le plus vite possible pour jouer en pro. J'étais concentré là-dessus, et j'ai oublié de profiter de la vie. Je voulais les choses tout de suite. Et si ça ne marchait pas, je m'énervais. Je n'avais aucune patience.»

Thierry Henry

«Je pense qu'il a de bonnes idées. Il lit bien le foot. Mais trois mois, c'était trop peu pour les développer. Mais je crois que c'est comme tout : c'est mieux quand vous avez de l'expérience et du temps. Titi est arrivé dans un contexte difficile, avec une équipe qui avait du mal depuis le début de la saison (...) Une équipe, c'est comme un orchestre, ça ne s'improvise pas. Il faut du travail, des répétitions et du temps pour être en harmonie. Si tous les ans, tu changes quatre ou cinq joueurs, c'est plus difficile (...) Là où il peut apporter, c'est dans une situation spécifique du match, quelque chose qu'il a vécu et qu'il peut transmettre. Il a la science du jeu. Je pense qu'il a tout pour être un grand entraîneur.»
Selon Radamel Falcao, Thierry Henry «a tout pour être un grand entraîneur». (A.Reau/L'Equipe)
Selon Radamel Falcao, Thierry Henry «a tout pour être un grand entraîneur». (A.Reau/L'Equipe)

Son surnom d'El Tigre

«Ça vient d'un de mes anciens équipiers, à River Plate, Gonzalo Luduena, qui m'a dit après une rencontre que j'avais été comme un tigre sur le terrain. C'est resté. C'est vrai que je me transforme quand je suis sur un terrain. Dans la vie de tous les jours, je suis quelqu'un de très calme, très tranquille. Quand je joue, je deviens un autre... Ça vient de l'envie que j'ai de performer, de l'ambition qui m'habite, de la grinta...»
Thierry Marchand 
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :