valbuena (mathieu) (A. Martin/L'Equipe)
Bilan

Radamel Falcao, Sami Khedira, Victor Moses, Mathieu Valbuena : l'équipe type des revenants de 2016

Longtemps blessés, mis au placard, ou parfois même sans club, rien ne prédestinait ces joueurs à faire une grande année. Pourtant, en 2016, ces onze-là sont tous parvenus à relever la tête, d'une manière ou d'une autre. Voici l'équipe type des revenants.

Yohann Pelé (Marseille)

Alors qu'il a connu son heure de gloire au Mans entre 2003 et 2008, qui aurait pu croire au retour de Yohann Pelé en pleine lumière ? Pourtant, celui qui a bien failli arrêter sa carrière après une embolie pulmonaire contractée à Toulouse remplace avec brio Steve Mandanda, parti cet été à Crystal Palace. Malgré huit années de galère loin de l'élite, Pelé a retrouvé son meilleur niveau. Il est le gardien de L1 qui compte le plus de «clean sheets » (10), depuis le début de saison.

Dante (Nice)

À 33 ans, le défenseur brésilien n'a rien perdu de son talent. Lui qui avait un peu disparu des radars en Bundesliga ces deux dernières années, se relance à Nice cette saison. Capitaine lors de ses huit derniers matches, il se montre impérial dans le registre défensif, et toujours aussi précieux par sa vision du jeu. Il a d'ailleurs délivré deux passes décisives.

Adil Rami (FC Séville)

Personne ne l'imaginait à l'Euro jusque dans les dernières semaines qui ont précédé la compétition. Mais les forfaits de dernière minute de Varane et Mathieu l'ont propulsé en quelques jours au poste de titulaire en charnière centrale. Le 30 mai, il a donc retrouvé l'équipe nationale contre le Cameroun, après presque trois ans d'absence. Un peu plus tôt, il avait gagné la Ligue Europa avec le FC Séville en étant régulièrement titulaire. Chapeau !

Robert Huth (Leicester)

Après avoir connu Chelsea de 2002 à 2006, sans toutefois beaucoup jouer, Robert Huth était devenu un joueur relativement anonyme en Premier League. Jusqu'à ce que lui aussi fasse partie de l'aventure incroyable de Leicester version 2015/16. À 32 ans, celui qui compte dix-neuf sélections en équipe d'Allemagne n'a pas volé son titre de champion d'Angleterre. Titulaire indiscutable, il a disputé trente-cinq matches sur trente-huit en Championnat et inscrit trois buts.

Alou Diarra (Nancy)

Ce n'est certes pas le retour le plus marquant de cette équipe, mais tout de même. Après avoir connu une période de chômage entre juillet 2014 et février 2015, il a fait son retour en L1 du côté de l'ASNL en septembre. Un choix payant pour le club comme pour le joueur, qui, a 35 ans, a joué huit matches depuis le début de saison, et inscrit deux buts.

Kevin Strootman (AS Roma)

Victime d'une grave blessure avant le Mondial 2014, il a très peu joué lors des trois dernières saisons. Pourtant, cette saison, il est de nouveau l'une des pièces maîtresses de la Roma. Il a joué seize matches de Serie A et marqué deux buts, dont un dans le derby face à la Lazio.

Sami Khedira (Juventus Turin)

Il a certainement fait le bon choix en s'engageant avec la Juve en provenance du Real Madrid, où il n'avait plus que très peu de temps de jeu, à l'été 2015. Si sa première demi-saison du côté de Turin a été ternie par plusieurs blessures, il a montré toute l'étendue de son talent cette année. À 29 ans, il montre qu'il a encore de belles années devant lui.

Kevin-Prince Boateng (Las Palmas)

Après avoir (trop) souvent changé de club ces dernières années, sans jamais réellement parvenir à s'imposer, c'est dans un petit club que le fantasque international ghanéen régale à nouveau. Remonté en première division espagnole à l'été 2015, Las Palmas est aujourd'hui dizième de Liga, avec un jeu particulièrement intéressant. Idéal pour un joueur de son potentiel technique. Sur les cinq buts qu'il a inscrit depuis le début de saison, certains sont d'ailleurs de vraies merveilles.

Mathieu Valbuena (Lyon)

Après une année 2015 pourrie par l'affaire de la «sex-tape», et un Euro 2016 qui s'est disputé sans lui, on aurait pu penser que Mathieu Valbuena était sur le déclin. Mais lors des derniers matches de 2016, l'ex-Marseillais a une fois encore prouvé qu'il disposait d'un mental nettement plus solide que la moyenne. Ses dernières prestations avec l'OL en 2016 sont tout simplement excellentes. Avec quatre buts inscrits en quatre matches, dont le dernier à Monaco, son poste sur le flanc gauche de l'attaque lyonnaise lui semble acquis jusqu'à la fin de saison.

Radamel Falcao (Monaco)

Ces dernières années, la carrière de Radamel Falcao a semblé n'être rien d'autre qu'une série de mauvais choix. Brillant sur le terrain, il a enchainé deux flops consécutifs, à Manchester United, puis à Chelsea. En deux saisons passées en Premier League, il n'aura inscrit que cinq buts. Des contre-performances telles qu'on pouvait se demander si le Colombien retrouverait son meilleur niveau. C'est chose faite cette saison, puisqu'en seulement treize apparitions en L1, il a déjà inscrit onze buts. Véritable point de fixation pour la défense adverse, il est l'élément clé de l'attaque la plus prolifique des grands championnats européens. Rien que ça.

Victor Moses (Chelsea)

Après avoir très souvent été prêté par son club de Chelsea à plusieurs équipes de Premier League (Liverpool, Stoke, West Ham), et sans jamais avoir définitivement convaincu, c'est à vingt-six ans que Victor Moses évolue enfin à son meilleur niveau. Sur les dix-sept premières journées de Premier League, il a joué seize fois. Antonio Conte l'utilise à merveille comme piston dans son efficace schéma de jeu avec trois défenseurs centraux.
Ils auraient pu être cités : Mario Balotelli, Ricardo Quaresma, Diego Costa, Raheem Sterling, Samir Nasri, Rod Fanni.
Louis Faure

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Buckled14 28 déc. à 0:00

Valbuena revient de loin. Vu son salaire il était temps. Il semble s'acclimater au groupe et realise de bonnes prestations mais l'OL ne dépend pas de lui. L'effectif est très bien garni pour pouvoir se passer de lui. C'est du bonus c'est tout.

vespitico 27 déc. à 15:18

Jeremy Menez au Girondins de Bordeaux

vespitico 27 déc. à 15:18

Jeremy Menez !

Victory 27 déc. à 14:37

Adil Rami...Rien que pour son match contre l'Irlande à l'Euro, il ne mérite pas d'être dans ce classement.