morgan (alex) rapinoe (megan) (S.Mantey/L'Equipe)
Ballon d'Or féminin

Rapinoe, Kerr, Bronze... : les stars de la Coupe du monde féminine retrouvent leurs clubs

Tandis que les joueuses du Championnat américain retrouvent leur club en pleine saison, les mondialistes qui jouent en Europe profitent d'un peu de vacances avant la reprise de l'entraînement.

Dix jours après la finale de la Coupe du monde, remportée sans trembler par les Etats-Unis face aux Pays-Bas (2-0), les meilleures joueuses du monde retrouvent petit à petit leurs clubs pour reprendre la compétition. En Europe, les mondialistes vont pouvoir préparer la saison à venir avec leurs coéquipières, tandis qu'aux Etats-Unis la compétition ne s'est pas arrêtée pendant la Coupe du monde : la saison régulière dure d'avril à octobre, et les stars de la NWSL vont donc retrouver leurs équipes en pleine saison.

Les Américaines en tournée

Les championnes du monde américaines ont bien fêté leur quatrième titre de championnes du monde, avec une tournée médiatique de grande ampleur. À peine descendues de l'avion, les coéquipières de Megan Rapinoe ont couru d'une apparition médiatique à l'autre, de Good Morning America au talk show de Jimmy Kimmel en passant par le gala annuel d'ESPN. L'équipe américaine y a remporté le prix de l'équipe de l'année, tandis que la capitaine Alex Morgan a été sacrée sportive de l'année.
Les championnes du monde ont également eu droit à une parade dans les rues de New York qui a permis à un nombre impressionnant de fans de venir les acclamer. Sans surprise, les joueuses n'ont pas été invitées à la Maison Blanche par le président Donald Trump. Plusieurs joueuses avaient de toute façon annoncé qu'elles ne s'y rendraient pas si elles étaient invitées, dont la capitaine Megan Rapinoe, ouvertement opposée au président américain.


Les joueuses ont maintenant retrouvé leurs équipes respectives, et devraient reprendre l'entraînement bientôt. À Orlando, les trois championnes du monde de l'équipe (Alex Morgan, Ali Krieger et Ashlyn Harris) seront honorées en marge du match samedi face au Sky Blue FC.
Les championnes du monde ne vont cependant pas rester longtemps au sein de leurs clubs, puisqu'une tournée de matchs amicaux va en tenir certaines éloignées à plusieurs reprises pendant la seconde partie de la saison. L'équipe américaine va disputer cinq matchs amicaux d'ici le mois d'octobre, dont le premier le 4 août à Pasadena (Californie) face à l'Irlande. Cette tournée sera l'occasion pour les supporters américains d'acclamer leurs héroïnes à domicile, mais privera encore les clubs de NWSL de plusieurs éléments clés.

Les éliminées entre reprise et vacances

D'autres joueuses majeures de la Coupe du monde, éliminées plus tôt, ont déjà repris la compétition au sein de leurs équipes dans le championnat américain. C'est le cas de l'Australienne Sam Kerr, meilleure buteuse de l'histoire de la ligue et sacrée meilleure joueuse de la saison en 2017. Éliminée en huitième de finale et titularisée avec son club de Chicago dès le 30 juin, elle a signé son retour d'un retentissant triplé face à Orlando. Ce match marquait également le retour de la Brésilienne Marta, éliminée le 23 juin en huitième de finale par la France et buteuse une semaine plus tard avec Orlando.


Pour les stars qui évoluent en Europe, le retour à la compétition se fait en douceur. Les joueuses de l'Olympique lyonnais et du PSG ont repris leur entraînement sans Amandine Henry, Wendie Renard et les autres internationales françaises, encore en vacances, tout comme les Anglaises Nikita Parris et Lucy Bronze. De l'autre côté de la Manche, les clubs anglais ont eux aussi repris le chemin de l'entraînement sans leurs stars mondialistes. Meilleure buteuse de la saison dernière et finaliste de la Coupe du monde, l'attaquante Vivianne Miedema profite de ses vacances avant de retrouver ses coéquipières d'Arsenal, tout comme la co-meilleure buteuse anglaise Ellen White, qui évolue à Manchester City.

Youmni Kezzouf
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :