kopa (raymond) (L'Equipe)
Votre meilleur Bleu de l'histoire (4e)

Raymond Kopa, 4e meilleur joueur de l'histoire de l'équipe de France

La semaine dernière, FF vous invitait à élire le joueur le plus marquant de l'histoire des Bleus. 2% des 17 800 votants ont choisi Raymond Kopa (4e). L'occasion de revenir sur les cinq matches marquants de celui qui avait un sacré caractère.

5 octobre 1952 : France - Allemagne 3-1

Première sélection. Fils de Polonais, Raymond Kopa est convoqué une première fois pour jouer sous le maillot de l'équipe de France junior pour une rencontre face aux Pays-Bas. Seulement, l'encadrement des Bleus se rend compte que le joueur doit attendre d'avoir 21 ans pour pouvoir demander la nationalité française et enfiler le maillot frappé du coq. C'est chose faite le 5 octobre 1952, lors d'une rencontre amicale entre la France et l'Allemagne, à Colombes. Kopa ne marque pas pour ses débuts mais la France l'emporte 3-1 grâce à des buts d'Ujlaki, Cisowski, et Strappe.

17 mars 1955 : France - Espagne 2-1

Naissance du «Napoléon du football». «Cet après-midi, j'ai vu l'un des plus grands joueurs de tous les temps. Il s'appelle Kopa.» L'équipe de France affronte l'Espagne lors d'une rencontre amicale à Madrid, au stade Chamartin, devant 125 000 spectateurs. Lors de cette rencontre, Raymond Kopa s'illustre pour la première du sélectionneur Albert Batteux sur le banc des Bleus. Défaits lors des sept dernières rencontres contre l'Espagne, les Français prennent leur revanche  en s'imposant 2-1 grâce à un but de Raymond Kopa. L'épopée de la Coupe du monde 1958 prend forme.

24 juin 1958 : France - Brésil 2-5

Le premier frisson d'une grande compétition. Cette rencontre devait permettre à l'équipe de France de Kopa et Fontaine de disputer une première finale de Coupe du monde. Mais le Brésil d'un certain Pelé en a décidé autrement.  Alors que les Brésiliens mènent 2-1 au bout d'un quart d'heure de jeu, Robert Jonquet, joueur de l'équipe de France, est victime d'une fracture du péroné. Problème, à l'époque, les remplacements sur blessure ne sont pas autorisés. Le Brésil se qualifiera aisément pour la finale qu'il remportera face à la Suède. Fontaine sera tout de même le meilleur buteur de la compétition avec 13 réalisations (record inégalé). Raymond Kopa sera lui élu meilleur joueur de la compétition.

11 novembre 1962 : France - Hongrie 2-3

La dernière sélection. En conflit avec le sélectionneur de l'époque, Georges Verriest, Raymond Kopa dispute son dernier match avec l'équipe de France lors d'une défaite face à la Hongrie. Il ne sera pas concentré sur ce match puisque son fils Denis, âgé de quatre ans, est alors atteint d'une grave maladie. Georges Verriest aura des mots très durs envers Raymond Kopa. Avec les Bleus, l'ancien Rémois a inscrit 18 buts en 45 rencontres.

26 octobre 1963 : France - Bulgarie 3-1

Une fin malheureuse. Sous la pression populaire, le sélectionneur Georges Verriest convoque de nouveau Raymond Kopa pour cette rencontre qualificative au Championnat d'Europe de 1964 en Espagne. À la veille du match, les deux hommes s'expliquent et Kopa demande des excuses publiques de la part de Verriest. Ce dernier refuse et Raymond Kopa quitte les Bleus pour la dernière fois.
Épisode précédent :
5e :
 Just Fontaine, une cascade de buts
Emmanuel Trumer 
Réagissez à cet article
500 caractères max