griezmann (antoine) bale (gareth) (F.Faugere/L'Equipe)
Espagne - 19e journée

Real Madrid - Barcelone : Qui a les meilleures armes pour gagner le titre ?

Deux petits points séparent les deux plus grosses équipes espagnoles. Alors que la Liga reprend ce vendredi, qui, de Barcelone ou du Real Madrid, possède les meilleurs atouts pour remporter le Championnat d'Espagne ? Les points forts de chaque équipe en trois points.

Avec deux points de plus que le Real Madrid, Barcelone possède un petit avantage sur son rival. Mais les catalans sont capables du meilleur comme du pire. Avec déjà trois défaites, les coéquipiers d'Antoine Griezmann sont inconstants, souvent tributaires d'un exploit de Lionel Messi, le héros d'un Barça par instants méconnaissable. Juste derrière, les Madrilènes sont réguliers et peuvent compter sur une défense de fer et un Karim Benzema en grande forme. Mais en l'absence d'Eden Hazard, l'attaquant français se retrouve parfois isolé. D'un côté, le Barça va tenter de remporter un troisième titre consécutif, alors que le Real cherche à détrôner son ennemi. Un trophée qu'ils n'ont plus gagné depuis l'exercice 2016/2017.

Real Madrid

Une défense presque infranchissable
À la différence de la saison passée, le Real Madrid semble avoir trouvé une certaine solidité défensive. L'équipe n'a encaissé que très peu de buts en championnat (12). Il faut remonter à la saison 1987-1988 pour voir les Madrilènes enregistrer un total aussi faible au même stade de la compétition. Au contraire de leur rival, qui a déjà pris vingt-et-un buts. Mieux, l'équipe a seulement perdu une fois, contre Majorque (1-0), en dix-huit rencontres. Cette rigueur, les Merengue la doivent en grande partie à la doublette Varane-Ramos. Complémentaires, les deux défenseurs centraux enchaînent les bonnes prestations et comblent régulièrement les espaces libérés par leurs latéraux, parfois trop portés vers l'attaque. À eux deux, ils représentent l'un des gros points forts du Real cette saison. Et si l'un est absent, l'équipe peut toutefois compter sur Éder Militão. À 21 ans, le Brésilien fait déjà sensation au sein de la Maison Blanche. Et son entraîneur lui fait confiance. Le jeune défenseur a disputé six rencontres en Liga et deux en Ligue des Champions. De quoi être tranquille de ce côté.
La pépite Federico Valverde
Federico Valverde a profité de l'échec du transfert de Paul Pogba au Real, cet été, pour s'imposer dans le onze de Zinedine Zidane. Le jeune joueur de 21 ans progresse de manière fulgurante. À un tel point que sa présence sur le terrain influe sur la réussite de son équipe. Avec lui, le onze madrilène retrouve une certaine sérénité au milieu. Et l'Uruguayen apporte une grinta qui a pu manquer au Real, la saison dernière. Alors que Luka Modric semble marquer un peu le pas physiquement, le numéro 15 en profite pour montrer toutes ses qualités techniques et se démarquer avec une vision de jeu étonnante. Aux côtés de Toni Kroos et de Casemiro, le natif de Montevideo impressionne. Pour prouver sa forme fulgurante, l'Uruguayen s'est illustré à deux reprises, ouvrant par la même occasion son compteur de but en pro. ZZ le sait : Valverde n'est pas étranger au regain de forme de son équipe. Et pour cause ! Lorsque son jeune joueur est titulaire, le Real ne perd pas. Le milieu de la Casa Blanca semble, déjà, presque intouchable.
La grande forme de Karim Benzema
Davantage buteur depuis le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus en 2018, Karim Benzema est au meilleur de sa forme. Cette saison, l'ancien lyonnais a marqué douze fois en dix-sept apparitions. D'ailleurs, le joueur est actuellement le deuxième meilleur buteur du Championnat espagnol derrière Messi ! Mais Benzema n'est pas qu'un simple finisseur, c'est également un excellent passeur. Les cinq caviars qu'il a distribués depuis le début du Championnat en attestent. Le numéro 9 est en passe de réaliser l'une de ses meilleures saisons chez les Merengue. Si l'attaquant français continue d'enchaîner des performances XXL, les supporters peuvent espérer bien plus qu'une simple deuxième place au classement. Seule ombre au tableau pour la Maison Blanche, le second meilleur buteur du club est actuellement Sergio Ramos avec... trois réalisations.
Lionel Messi salue Karim Benzema, en préambule du premier Clasico de la saison (F.Faugere/L'Equipe)
Lionel Messi salue Karim Benzema, en préambule du premier Clasico de la saison (F.Faugere/L'Equipe)

FC Barcelone

Marc-André ter Stegen
Depuis son arrivée à Barcelone en 2014, Marc-André ter Stegen enchaîne les performances sublimes dans la cage du Barça. Étincelant, le portier allemand multiplie les arrêts miraculeux. À l'image de cette parade incroyable sur un tir à bout portant de Mario Hermoso, face à l'Atlético. Les Colchoneros étaient sortis du terrain écœurés. L'Allemand participe grandement aux victoires de son équipe. Alors oui, ter Stegen n'est pas invincible : l'ancien de Mönchengladbach en est à quatre clean-sheet seulement en dix-huit rencontres. La faute à une défense fébrile. Mais quand il ne s'agit pas d'arrêter des frappes, le gardien barcelonais se mue en passeur décisif. Cette saison, il a ainsi offert deux assists. Une pour Luis Suarez à Getafe, puis une autre pour Antoine Griezmann contre Majorque. Soit une de moins seulement qu'Eden Hazard, par exemple.
Lionel Messi, éternel sauveur
Qui d'autre que Lionel Messi pour sauver un Barça pas toujours performant collectivement ? Sans l'attaquant argentin, le club catalan n'occuperait en tout cas probablement pas la même position au classement. Et cela fait déjà quelques années que cela dure. Heureusement pour les supporters du FCB, le numéro 10 n'a pas remporté six Ballons d'Or FF pour rien. Malgré quatre journées manquées depuis le début de saison, Messi est le meilleur buteur du Championnat avec treize buts. Le meneur de jeu reste un joueur hors norme et est capable de sortir son équipe d'une mauvaise situation à tout moment. Avec lui, la moindre petite occasion peut faire mouche. Et quand il n'a pas l'opportunité de conclure, la Pulga n'a plus qu'à enfiler son rôle de passeur. C'est Lionel Messi, tout simplement.
Une attaque efficace
En difficulté derrière et moins souverain dans le jeu, le Barça peut au moins compter sur son attaque redoutable. À la mi-saison, Barcelone comptabilise déjà quarante-sept buts. À cette allure, l'équipe pourrait battre son total de la saison passée (90). Car la meilleure attaque du Championnat enquille les pions, matches après matches. Au-delà de Messi, Luis Suarez et Antoine Griezmann font le travail et dénombrent ensemble dix-sept réalisations. On peut toutefois regretter l'irrégularité d'Ousmane Dembélé, encore blessé. Mais les trois devants font mal, très mal. Il faut peu d'occasions à cette équipe pour faire trembler les filets. Là où échoue le Real. Avec trente-trois buts marqués, les Madrilènes misent tout sur la forme de Karim Benzema, en l'absence d'Eden Hazard, blessé. Alors, certes, il n'est pas nécessaire de marquer cinq buts par rencontre, mais il est toujours bon de pouvoir compter sur plusieurs atouts offensifs. Le club catalan en regorge.
Quentin Granet
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :