(F. Mons/L'Equipe)

Rémi, un supporter du MHSC, raconte les incidents à la Mosson lors du derby : «On pensait que les Nîmois sortiraient la bâche volée au match retour»

Supporter du MHSC, Rémi était dans les tribunes de la Butte Paillade lors des incidents qui ont émaillé la fin de match du derby entre Montpellier et Nîmes. Il raconte pour FF.fr

«Racontez-nous ce qu’il s’est passé pour que le match soit arrêté à la Mosson…
Après le troisième but, les supporters nîmois ont sorti la tête de diable qu’il y avait sur la bâche volée il y a quelques mois *. Dans notre tribune, ça a commencé à chauffer, plusieurs mecs près du capo ont cherché à descendre vers le terrain. Les CRS sont arrivés pour les en empêcher et ont commencé à viser la tribune avec un flashball. Finalement, les CRS ont gazé la tribune. Des gens ont dû se mettre à l’abri à l’extérieur, des familles avec des enfants ont dû quitter le stade.
 
Vous doutiez-vous que les supporters nîmois sortiraient la bâche volée ?
C’était une possibilité, mais on pensait plutôt qu’ils le feraient lors du match retour, quand ils joueraient à domicile. On se doutait que s’ils la sortaient, ça serait "borderline". Avant le match, on a vu quelques ultras habillés tout en noir se réunir, comme pour une démonstration de force. À la fin du match, les supporters nîmois ont dû rester dans le parcage.

Lire aussi : Le MHSC écrase Nîmes dans un derby bouillant

N’était-ce pas une façon pour les supporters nîmois de sauver un match déjà perdu ?
C’est sûr, je ne pense pas qu’ils avaient prévu de se prendre 3-0. Et ils ont sorti la tête de diable dans la foulée du troisième but, sûrement dans l’idée de faire basculer le match pour le faire perdre au MHSC sur tapis vert. Il aurait fallu éviter que la bâche entre dans le stade. Même s’ils l’avaient découpé en plusieurs morceaux, il y a eu un problème au niveau des fouilles.
 
La réaction des supporters montpelliérains laisse penser qu’il y aura des sanctions…
Il y a eu beaucoup de pétards, de fumigènes donc il y aura peut-être des sanctions. Mais pour l’envahissement de terrain, il n’y avait qu’une quinzaine de mecs qui voulaient réagir à la provocation. Il y avait sûrement moyen de les gérer sans gazer tout le monde. Mais en tant que supporter, je retiens que le MHSC a fait son match le plus abouti de la saison et qu’on est deuxième.»

* En mai dernier, cette bâche historique du MHSC avait été dérobée dans le local des supporters montpelliérains par les Gladiators de Nîmes.

Propos recueillis par Antonin Deslandes

«Il aurait fallu éviter que la bâche entre dans le stade...»