rosier (valentin) neymar (P.Lahalle/L'Equipe)
Rétro 2018 - Janvier

Rétro 2018 : en janvier, le 8-0 du PSG, le tacle de Tony Chapron, le but fou d'un gardien gallois

En cette fin d'année, FF retrace mois par mois les moments marquants de ce cru 2018 sur la planète football. Premier épisode avec le mois de janvier. Au programme : Liverpool, Paris, un gardien devenu buteur ou encore Tony Chapron.

Le match : La folie Liverpool-City

Question match du mois, on a bien pensé au derby andalou entre le FC Séville et le Bétis Séville. Avec une victoire 5-3 des coéquipiers de Ryad Boudebouz. Mais on est obligé de s'arrêter également sur l'opposition intense entre Liverpool et Manchester City le 14 janvier. Un succès 4-3 des Reds pour infliger la première défaite de la saison 2017-18 aux Citizens de Pep Guardiola. Avec notamment neuf minutes dingues entre les 59e et 68e minutes pour trois buts des hommes de Jürgen Klopp dans un Anfield dans un état second. Des grands chocs anglais comme on les aime.

Le but : 1er janvier improbable au pays de Galles

Comme partout au Royaume-Uni, le football ne s'arrête pas pendant les vacances de Noël. En milieu d'après-midi, pour ce premier jour de l'année, Aberystwyth Town reçoit Carmarthen Town. Une rencontre a priori banale entre deux équipes mal classées. Mais Lee Izdi, 29 ans alors, le portier des locaux, va lancer comme il le faut cette année 2018. Peu après l'heure de jeu, le gardien dégage loin, très loin. Pour un premier rebond sur la ligne de la surface de réparation adverse. Puis un second... dans les filets. Avec, il est vrai, une sacrée approximation de son homologue. Mais un but forcément inoubliable.

L'humiliation : Paris puissance 8

On aurait pu choisir le fou succès 6-1 du PSG en trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France à Rennes, le 7 janvier. Mais on préfère la plus large victoire de l'histoire parisienne à domicile. Un quadruplé et deux passes décisives de Neymar, Edinson Cavani qui égale Zlatan Ibrahimovic au classement des meilleurs buteurs du PSG, et surtout huit buts infligés à Dijon ! Un 17 janvier cinq étoiles pour les spectateurs du Paris Saint-Germain au Parc des Princes. Le DFCO encaisse un cinglant 8-0. Et pourtant, le match s'est terminé par quelques sifflets : en cause, la décision de Neymar de se charger du penalty du huitième but à sept minutes de la fin. Si le Brésilien l'avait laissé à Edinson Cavani, l'Uruguayen aurait pu dépasser Ibra et ainsi rendre cette soirée encore plus parfaite.

Le fait inoubliable : Et Tony Chapron craqua

L'image a logiquement fait le tour du monde. Un arbitre qui tacle un joueur, on ne voit pas ça tous les jours. Et pourtant, c'est ce à quoi on a pu assister ce dimanche 14 janvier au stade de la Beaujoire de Nantes. Face au PSG, les Canaris sont menés depuis le quart d'heure de jeu suite à un but d'Angel Di Maria. Les hommes de Claudio Ranieri y croient encore, mais sont à la merci des contres parisiens. L'un d'eux est l'œuvre de Kylian Mbappé, qui s'échappe à l'entrée des arrêts de jeu mais est repris correctement par Valentin Rongier. Mais ce qui se passe juste derrière est surréaliste : en sprintant pour revenir, Diego Carlos déséquilibre involontairement Tony Chapron, qui lui répond par un tacle, avant de l'expulser dans la foulée. Mythique. En mars, après appel, il est condamné à six mois de suspension ferme. Sa carrière d'arbitre se termine ainsi.
Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :