(L'Equipe)
RÉTRO 2019 - Décembre

Rétro 2019 : en décembre, le nouveau Ballon d'Or France Football de Lionel Messi, un Liverpool qui met K-O la Premier League, le but fou de Luis Suarez

Jusqu'au 31 décembre, FF.fr revenait, mois par mois, sur les moments qui ont marqué l'année 2019. Douzième et dernier épisode avec le mois de décembre.

Messi, Messi, Messi, Messi, Messi, Messi

Et Messi grilla encore tout le monde. Pour sa 64e édition, le Ballon d'Or France Football donnait rendez-vous au Théâtre du Châtelet pour une soirée de prestige. Soirée qui couronnait Matthijs de Ligt au Trophée Kopa (meilleur joueur de moins de 21 ans), Alisson Becker pour le tout premier Trophée Yachine de meilleur gardien de l'année, Megan Rapinoe pour le Ballon d'Or féminin et Lionel Messi pour le Ballon d'Or. Le sixième sacre de la Pulga qui devance désormais Cristiano Ronaldo, son éternel rival, au classement des BO remportés (six contre cinq). Messi, auteur d'une folle année 2019, a remporté cette édition 2019 avec seulement sept petits points d'avance sur Virgil van Dijk.
 

Deschamps, le coeur bleu

2012-2022 : si Didier Deschamps va au bout de son nouveau contrat, il atteindra les dix ans sur le banc de l'équipe de France. De quoi faire tomber tous les records et devenir le plus grand sélectionneur de l'histoire des Bleus. Lors d'une conférence de presse, Noël Le Graët annonçait donc la prolongation du contrat de son sélectionneur jusqu'à la fin de l'année 2022.

La folie Luis Suarez

Un des buts de l'année. En ce 7 décembre, le Barça maîtrise Majorque. 2-0 après 17 minutes puis 3-1 après 41 minutes. Juste avant la pause, les coéquipiers de Pablo Chavarria plient une nouvelle fois. Après une incursion, Frenkie de Jong parvient à servir Luis Suarez sur la droite. Alors qu'il est dos au but, l'Uruguayen envoie une incroyable talonnade qui surprend Manolo Reina. Fou !

Liverpool, toujours plus injouable

Au moment où on se parle, Liverpool reste sur une série de neuf victoires consécutives, Premier League, Ligue des champions et Coupe du monde des clubs comprises. C'est dire combien les Reds ont atteint un niveau dingue en décembre. Avec, donc, le titre de champion du monde des clubs durement acquis après une demi-finale et une finale compliquées face à Monterrey et Flamengo ; une place de premier et donc un nouveau ticket pour les huitièmes de finale d'une Ligue des champions où Roberto Firmino et consorts figurent plus que jamais comme les favoris ; et, pour couronner le tout, une concurrence mise K-O en Championnat après l'éclatante victoire de Trent Alexander-Arnold et les siens sur la pelouse de Leicester, leur dauphin (4-0 !). L'écart se monte désormais à treize points ! Red de plaisir.
Timothé Crépin

À lire aussi :

Réagissez à cet article
500 caractères max
RYO 31 déc. à 18:49

Messi est un joueur exceptionnel. Mais, il ne mérite pas tous les ballons d'or FF qu'il a gagné. Il y a des choses extra sportives qu'ils ont fait qu'il a gagné tous ces ballons d'or.

ladestineek3r 31 déc. à 14:55

Liverpool compte 9 victoires consécutives ? Quelle bourde, vous avez oublier le match de league cup contre aston vila

ADS :