(L'Equipe)
Rétro 2019 - Novembre

Rétro 2019 : en novembre, le come-back de José Mourinho, la nouvelle passe d'arme entre Karim Benzema et Noël Le Graët

Jusqu'au 31 décembre, FF.fr revient, mois par mois, sur les moments qui ont marqué l'année 2019. Onzième épisode avec le mois de novembre.

Mourinho, le grand retour en Premier League

Le nom de José Mourinho ne reste jamais vraiment très longtemps sur le côté dans ce monde du football. Sans club depuis la fin de son aventure à Manchester United en décembre 2018, le Special One avait été annoncé au Real Madrid, au Borussia Dortmund ou encore à Arsenal. Finalement, celui qui avait avoué qu'il n'entraînerait jamais Tottenham à l'époque où il manageait Chelsea, rejoint les Spurs pour prendre la suite de Mauricio Pocchettino, viré.

Le Graët souhaite un Joyeux Noël à Benzema

«C'est un très bon joueur, je n'ai jamais mis en doute ses qualités. Au Real Madrid, il montre qu'il est un des meilleurs joueurs à son poste. Mais l'aventure France est terminée.» Nous sommes en pleine trêve internationale. Et qui dit trêve internationale, dit très souvent une actualité footballistique bien moins intense. Mais force est de constater que Noël Le Graët, à l'instar de Jamel Debbouze dans un film devenu culte, n'aime pas trop quand c'est trop calme. Au micro de RMC, le président de la FFF met carrément Karim Benzema à la retraite internationale. Pour relancer une nouvelle fois le feuilleton du Madrilène en équipe de France. Comme si on avait besoin de ça. Dans la foulée, l'attaquant du Real Madrid lui répond : «Noël, je croyais que vous n'interfériez pas dans les décisions du sélectionneur ! Sachez que c'est moi et moi seul qui mettrai un terme à ma carrière internationale. Si vous pensez que je suis terminé, laissez-moi jouer pour un des pays pour lequel je suis éligible et nous verrons
 

Garcia retrouve son ex

Un peu plus d'un mois après sa nomination comme entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Rudi Garcia retrouve le stade Vélodrome de l'Olympique de Marseille, mais en s'asseyant sur le banc des visiteurs. Forcément spécial pour celui qui avait emmené l'OM en finale de la Ligue Europa lors de sa première saison en Provence. Surtout, à l'image de Dimitri Payet en conférence de presse, les joueurs marseillais n'avaient pas été très tendres avec leur ancien entraîneur, notamment au sujet du choix de celui-ci de signer chez "l'ennemi" OL. Sur la pelouse, le même Payet joue les patrons en inscrivant un doublé pour battre Lyon dans un Vélodrome en fusion (2-1). Un des succès fondateurs d'une première partie de saison convaincante du Marseille d'André Villas-Boas.

Le tirage au sort fou pour l'équipe de France

Allemagne, championne du monde 2014 ; Portugal, champion d'Europe 2016 : tel est le menu réservé à l'équipe de France à la fin du mois de novembre dans le groupe F du prochain Euro 2020. A Bucarest, moins de quinze jours après avoir conclu poussivement leur phase de qualifications face à la Moldavie (2-1) et en Albanie (0-2), les ouailles de Didier Deschamps héritent donc du groupe de la mort.
Timothé Crépin

Lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
mslimani 1 janv. à 15:40

Groupe de la mortTrès difficile pour toutes les équipes

ADS :