(L'Equipe)
C'est mon avis

Ribéry, une histoire de famille

Alexis Menuge, notre correspondant en Allemagne, revient sur l'officialisation du départ de Franck Ribéry du Bayern en fin de saison. La fin d'une belle histoire, mais peut-être le début d'une autre...

On le savait, mais c'est désormais officiel : dans moins de deux mois, Franck Ribéry et le Bayern Munich se sépareront après douze ans de mariage. Douze ans, c'est presque une vie de footballeur, c'est surtout une anomalie dans le foot d'aujourd'hui. Mais entre les Bavarois et l'attaquant français, cela aura été une incroyable histoire de fidélité, une liaison passionnée avec ses hauts - il va sans doute devenir le joueur le plus titré du club avec un neuvième sacre de champion - et ses bas, toujours surmontés grâce au soutien de son président Uli Hoeness.

Quel autre club aurait autant soutenu l'ancien international après les révélations sur l'affaire Zahia en 2010, ses coups de poing à Arjen Robben à la mi-temps d'une demi-finale de Ligue des champions (2012) contre le Real Madrid, ou à un consultant de beIN l'an dernier ? Le club et les supporters lui ont toujours tout pardonné quand la France le regardait de travers, et l'ancien Marseillais s'est peu à peu identifié à cette équipe. En Bavière, personne ne doute que le Bayern lui trouvera une place dans son encadrement, comme entraîneur des jeunes ou ambassadeur. C'est écrit.
Alexis Menuge

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :