Championnat des étoiles
s'abonner
mahrez (riyad) (A. Reau/L'Equipe)
Joueur maghrébin 2019

Riyad Mahrez élu joueur maghrébin de l'année 2019

Riyad Mahrez, l'ailier de Manchester City et de l'Algérie, a été élu meilleur joueur maghrébin de l'année 2019, devant Hakim Ziyech et Ramy Bensebaini.

Décerné depuis six ans par France Football, le trophée du meilleur joueur maghrébin de l'année quitte la Tunisie (Anice Badri) pour prendre la direction de l'Algérie. À l'issue de notre consultation en ligne, et après plus de 45 000 votes, vous avez décidé d'élire Riyad Mahrez, l'ailier de Manchester City. Après 2015 et 2016, le capitaine de la sélection algérienne est honoré pour la troisième fois par les internautes de FF. Il termine devant un autre pied gauche magique, celui du Marocain Hakim Ziyech. Le natif de Dronthen finit encore une fois sur le podium après une année exceptionnelle sous les couleurs de l'Ajax d'Amsterdam où il a rayonné par son efficacité et son talent incandescent. Enfin, un autre beau pied gauche se glisse sur le podium : Ramy Bensebaini. Le défenseur a été convaincant avec Rennes (vainqueur de la Coupe de France, notamment) et puis sous les couleurs du Borussia Mönchengladbach. Champion d'Afrique avec l'Algérie, il a montré du caractère en Egypte.

«J'ai eu ma revanche»

En 2019, mise à part la Ligue des champions, Riyad Mahrez a tout gagné : Premier League, FA Cup, League Cup et Community Shield. Mais son année restera marquée à jamais par le sacre africain en Egypte : «J'étais persuadé que j'allais faire quelque chose de fort à la CAN. Je me connais, quand j'enchaîne les matches, je peux marquer beaucoup de buts, faire des passes décisives et être tout en haut. En Égypte, j'ai eu ma revanche», confiait-il à FF au mois de novembre dernier. En retrait par rapport à Sadio Mané et Mohamed Salah, les deux autres superstars du football africain, sur les six premiers mois en club, le joueur de 28 ans fait écho à un début d'année où la gestion de Pep Guardiola l'a transformé en joker de luxe. Devenu capitaine des Fennecs, Mahrez a assumé son statut et a porté par son influence les Verts vers une deuxième CAN après celle de 1990. Davantage en vue depuis le début de la présente saison avec City, Mahrez s'installe progressivement comme titulaire dans le onze de Guardiola où la concurrence dans son secteur de jeu est féroce. En 2019, il a inscrit des buts primordiaux mais a aussi fini comme l'un des dix meilleurs passeurs d'Europe (18).

10e du Ballon d'Or France Football 2019

Parmi les moments forts de son année 2019, l'Algérien a notamment revisité pour FF, ce coup franc exceptionnel réussi dans les toutes dernières secondes d'une irrespirable demi-finale de CAN face au Nigeria (2-1) : «Le coup franc ? Mon premier réflexe, c'est de regarder le temps sur l'écran du stade. Là, je lis qu'on est à la 94e. Je me dis que le coup franc est parfait pour moi, que je dois me concentrer avec une idée en tête. Je voulais le moins de personnes possibles autour du ballon. Mais en Algérie, dans ce genre de situation, tout le monde la sent, tout le monde veut tirer (rires). Il y a Youcef Belaïli qui vient à côté de moi, puis je crois que c'est Baghdad Bounedjah. Je lui dis : "Pars, c'est moi qui vais tirer..." Je demande quand même à Youcef de rester pour que les Nigérians pensent qu'il allait éventuellement frapper. [...] Au départ, je veux la mettre sous le mur et là je vois ce joueur qui s'allonge derrière. C'est lui qui change tout. Sur le coup, je me dis que c'est mort par-dessus le mur côté opposé du gardien, et c'est mort en dessous du mur à cause du joueur. Il ne reste plus que le côté du gardien. À partir de là, je savais que c'était jouable mais il fallait que je me concentre sur mon geste et que je la mette fort.» Bingo pour Riyad Mahrez, bingo pour l'Algérie. Cerise sur le gâteau, le gaucher de Manchester City et de l'équipe d'Algérie s'est invité pour la deuxième fois de sa carrière dans le Top 10 du Ballon d'Or France Football (7e en 2016 ; 10e en 2019). 2019, encore une fois, pas loin d'un ras de Mahrez.
Nabil Djellit 

Le palmarès du joueur maghrébin de l'année

2013 : Islam Slimani (Algérie)
2014 : Yacine Brahimi (Algérie)
2015 : Riyad Mahrez (Algérie)
2016 : Riyad Mahrez (Algérie)
2017 : Mehdi Benatia (Maroc)
2018 : Anice Badri (Tunisie)
2019 : Riyad Mahrez (Algérie).
Réagissez à cet article
500 caractères max
oskare68 6 janv. à 23:10

Ce palmarès est plutôt juste pour une foi.Bravo Marhez

RYO 6 janv. à 21:52

Félicitations Riyad. Amplement mérité.

Riyad56 6 janv. à 21:47

????????????????

nahiko 6 janv. à 20:34

Mérité , j'aime bien il prend ces responsabilités !

mslimani 6 janv. à 20:19

Bravo Ryad

ADS :