Soccer Football - Champions League - Group Stage - Group G - Viktoria Plzen v Real Madrid - Doosan Arena, Plzen, Czech Republic - November 7, 2018  Real Madrid's Karim Benzema celebrates scoring their first goal   REUTERS/David W Cerny (Reuters)
Espagne - Real Madrid

Sa place dans l'histoire, ses proies favorites, son efficacité fluctuante : les 201 buts de Karim Benzema au Real Madrid à la loupe

Neuf ans après son arrivée au Real Madrid, Karim Benzema a inscrit ce mercredi ses 200e et 201e buts sous le maillot merengue. Une barre mythique qui le place un peu plus haut encore dans la riche histoire du club espagnol.

Un service de Ruud van Nistelrooy, un contrôle du droit, un petit passement de jambes puis une lourde frappe du gauche sous la barre. Ce 20 septembre 2009, trois mois après son transfert à 35 millions d'euros en provenance de Lyon, Karim Benzema ouvre son compteur pour le Real Madrid lors d'une démonstration offensive face à Xerez (5-0). Le début d'une (très) longue et riche histoire.
Neuf ans plus tard, l'attaquant français a porté son total à 201 réalisations en faveur du géant madrilène, grâce à un doublé inscrit sur la pelouse du Viktoria Plzen en Ligue des champions. Avec ce total, il pointe aujourd'hui à la septième place des meilleurs buteurs de l'histoire du club, à distance très abordable du Mexicain Hugo Sanchez, voire du Hongrois Ferenç Puskas s'il conserve un rythme correct.

Un record à 32 buts sur une saison

Joueur complet, intelligent et mobile, Karim Benzema a beaucoup fait évoluer son jeu durant ces neuf ans à Madrid, où il a vu arriver et repartir une foule de concurrents directs. S'il a vécu quelques moments compliqués, à des périodes diverses, l'ancien Lyonnais a toujours fini par retrouver la confiance et prouver sa valeur. Dans la foulée de sa pire saison au Real en terme de ratio (0,27 but par match en 2017-18) et après avoir vu son partenaire fétiche Cristiano Ronaldo quitter le club, ''KB9'' avait d'ailleurs démarré en trombe le nouvel exercice, avec cinq buts lors de ses quatre premières rencontres ! Idéalement lancé, Benzema a cependant plongé comme son équipe en septembre-octobre, alors qu'il aurait pu envisager de dépasser son plus haut total sur une saison, établi en 2011-12 (32).
Meilleur buteur français de l'histoire de la Ligue des champions, le numéro 9 du Real est un véritable amoureux de la reine des compétitions de club, et y affiche sans surprise une efficacité supérieure (0,53 but par match, contre 0,47 toutes compétitions confondues). Ce qui peut paraître un peu plus surprenant, en revanche, c'est de constater qu'il a été plus efficace sous José Mourinho (78 buts en 150 matches), avec qui les relations n'ont pas toujours été au beau fixe, que sous les ordres de son «grand frère» Zinédine Zidane (43 réalisations en 114 rencontres).
29 passes décisives de Ronaldo, une seule de Guti, mais...
Régulièrement catalogué "lieutenant" de Cristiano Ronaldo lors de leurs neuf saisons communes, Karim Benzema a offert 47 passes décisives à son compère portugais. Mais il a lui aussi profité des caviars de son partenaire, avec 29 buts marqués sur une passe du quintuple Ballon d'Or FF. Mais la plus belle offrande a été l'oeuvre de Guti, à La Corogne le 30 janvier 2010, d'une talonnade géniale restée dans les mémoires.
Buteur à trois reprises en trois oppositions face à son club formateur, l'OL, en Ligue des champions, Benzema a également inscrit neuf buts face au Barça, sa troisième cible fétiche derrière Grenade et Malaga (dix buts). Et s'il n'est pas maladroit du gauche, l'ancien Bleu marque en grande majorité du pied droit (135 buts, soit 68%).
Cédric Chapuis
Réagissez à cet article
500 caractères max
elfahama195189 8 nov. à 12:06

Avec ce palmares , et on trouve des Madristas qui le critique . Il offre 47 passes décisives à CR7 pour n'en recevoir que 29 de la star chapeau... C'est pour cela qu'il est resté indéboulonnable en attaque au Réal parceque ceux qui profitent des buts sont des stars.

maximumuse 8 nov. à 6:17

Bravo , mais n'oublions pas le reste de l'équipe, c'est quand même plus facile de marquer dans une grande équipe qu'en jouant à Rennes ou Marseille, ...

denis120b 8 nov. à 6:07

il aurait joué à Rennes ou Guingamp il n'en serait pas làBravo quand même, mais un attaquant n'est rien sans l'équipe et vice versa

lezardization 8 nov. à 0:13

Un très grand joueur, chapeau kb9

voir toutes les réactions