Denis Bouanga en action. (N. Luttiau/L'Équipe)
Amical

Saint-Etienne dispose largement d'un Nice qui est passé à côté en seconde période

Deuxième match amical de la saison pour les deux équipes mais dynamiques inversées pour Saint-Etienne et Nice. L'ASSE enchaîne un second succès (4-1) tandis que les Aiglons concèdent un nouveau revers. La rencontre a livré son lot d'enseignements.

Vingt minutes et puis c'est (presque) tout. Le supporter de l'OGC Nice qui n'a regardé que l'entame de la rencontre qui opposait ce vendredi soir les siens à l'AS Saint-Etienne n'a pas dû y comprendre grand chose, au moment de consulter le résultat. Après s'être inclinés sur la pelouse du Parc OL le week-end dernier, les Aiglons ont vite pris le contrôle des opérations dans le Forez avant de rapidement manquer d'à peu près tout. Tout avait pourtant bien démarré, donc. Dans la foulée d'une large domination, Kephren Thuram donnait logiquement l'avantage aux siens (0-1, 15e), suite à un bon pressing collectif et un joli service du remuant Hicham Boudaoui. Problème pour les hommes de Patrick Vieira, disposés en 4-3-3 autour du trio Pierre Lees-Melou-Danilo-Thuram : cette entame parfaite n'a pas trouvé de suite.

Pressing et attaques rapides pour les Verts...

Instantanément après cette ouverture du score, ceux de Claude Puel parvenaient à inverser le rapport de force grâce au... pressing. Une pression de tous les instants - ou presque - qui permettaient aux Verts d'égaliser avant la pause. Après que l'arrière garde niçoise se soit fait peur à plusieurs reprises en tentant systématiquement de relancer court, la recrue stéphanoise Jean-Philippe Krasso signait sa deuxième réalisation en autant de rencontres, sur corner (1-1, 41e). Et si la barre ne s'en était pas mêlée, Denis Bouanga aurait donné l'avantage aux siens sans qu'il n'y ait grand chose à redire. En d'autres termes, Vieira et son staff avaient bien du travail, à la pause.

... Du boulot pour Vieira

Et davantage encore de pain sur la planche après que l'entrant Charles Abi a inscrit le deuxième but des locaux, quelques secondes après le retour des vestiaires, suite à un bon pressing (décidément) de Whabi Khazri (2-1, 46e). Et on n'avait encore rien vu ! Déchaînés, les entrants stéphanois (l'équipe a intégralement été changée à la mi-temps) corsaient rapidement l'addition. Sur contre attaque, Yvan Maçon s'offrait son premier but chez les grands (3-1, 52e), avant que le buteur Abi ne se mue en passeur à destination de Maxence Rivera (4-1, 56e). Un but 100% génération Gambardella 2019 qui donnaient aux retrouvailles des Verts avec le Chaudron une bien belle allure. Le rythme pouvait lui retomber et Vieira commencer à plancher sur la meilleure manière de retrouver le chemin de la victoire et - surtout - de retrouver de la consistance et de la solidité.

-Toute l'actualité de la Ligue 1
Réagissez à cet article
500 caractères max
fox.berti 11 juil. à 21:30

Ok maintenant on s extasie devant un match amical !!Au moins ça nous rappelle quand la France était surnommée la championne du monde des matchs amicaux

ADS :