Yohann Mollo a marqué le 3e but pour Saint-Etienne à Metz. (AFP)
Ligue 1 - 29e j.

Saint-Etienne enfonce Metz

Cinquième au classement, l'AS Saint-Etienne est revenue provisoirement à quatre points du podium grâce à sa victoire chez la lanterne rouge Metz (3-2), qui n'a plus gagné en L1 depuis le 1er novembre... Gradel, Erding et Mollo ont marqué pour les Verts.

Le match : 2-3

Une troisième défaite d'affilée, un dixième-sept match consécutif sans succès : malgré tout sa bonne volonté, le FC Metz aura bien du mal à échapper à la descente à laquelle il semble promis depuis de nombreuses semaines. Le pire dans l'histoire ? A l'image de la réduction de score de Lejeune à 0-2 (56e) ou du penalty inscrit par Ngbakoto à 1-3 (90e), on ne pourra même pas lui reprocher d'abdiquer. Contre Saint-Etienne (2-3), samedi, les joueurs d'Albert Cartier ont une nouvelle fois fait ce qu'ils ont pu pour combattre la fatalité. Ils pourront se reprocher quatre minutes de trou noir après un début de match plutôt bien maîtrisé.

Romain Hamouma en a profité pour débloquer le match. Après avoir éliminé Philipps, l'ancien Caennais a servi Gradel, auteur de son huitième but de la saison (38e). Dans la foulée, son ouverture en profondeur à destination d'Erding a débouché sur le but du break (42e). Solidement installé à la 5e place, l'ASSE a fait preuve d'une réussite maximale à défaut de se montrer géniale. Elle aurait notamment dû être sanctionnée d'un penalty à 1-2, mais M. Rainville a sifflé un coup franc sur lequel Sarr a obligé Ruffier à s'employer (70e). Il a finalement fallu une troisième passe décisive d'Hamouma et un troisième but signé Mollo, tout juste entré en jeu, pour mettre les Verts hors de danger. Les voilà provisoirement à quatre longueurs du podium.

Le joueur : Hamouma, serial passeur même à l'extérieur

Les caviars, ce n'est plus uniquement à Geoffroy-Guichard. A l'extérieur aussi, Romain Hamouma est désormais capable de tenir son rôle de serial passeur. Pour la première fois de la saison, l'ancien Caennais a été récompensé de son altruisme loin du Chaudron. Un centre en retrait pour Gradel, une ouverture à destination d'Erding et un service en profondeur pour Mollo lui ont permis de porter à huit son total de passes décisives depuis le début de l'exercice. En attendant les autres résultats du week-end, seul le Marseillais Dimitri Payet a fait mieux (10).

Le fait du match : Metz privé d'un penalty

Décidément, en ce moment, rien ne semble vouloir tourner en faveur des Messins. Après avoir touché les montants de Costil à deux reprises face à Rennes (0-1), le week-end dernier, les Grenats ont été privés d'un penalty qui leur aurait permis de revenir à 2-2 face à l'ASSE. A la 70e minute, M. Rainville a bien vu la main de Fabien Lemoine. Seul hic : il a estimé à tort qu'elle avait été commise à l'extérieur de la surface, et non dedans. La suite ? Un coup franc de Sarr repoussé par Ruffier, et un contre stéphanois conclu par Mollo, neuf minutes plus tard. Malgré la réduction du score de Ngbakoto sur penalty - pour une main... peu évidente de Corgnet -, le FC Metz reste bon dernier.
Réagissez à cet article
500 caractères max
xavi 57 14 mars à 19:42

C mort depuis bien longtemps