Mohamed Salah a donné le tournis aux défenseurs de la Viola/Photo prise le 17 février 2016/REUTERS/TONY GENTILE (220059+0000,TONY GENTILE/Reuters)
étranger

Salah et Ronaldo leaders de l'équipe type du week-end européen

Voici notre équipe type du week-end des quatre grands Championnats européens (Bundesliga, Liga, Premier League, Serie A). Notre onze est aligné en 3-4-3.

Gardien

Manuel Neuer (Bayern Munich)
Après la défaite surprise en milieu de semaine à domicile face à Mayence (1-2), le Bayern évite de se compliquer la vie en obtenant le 0-0 face au Borussia dans le sommet de Bundesliga à Dortmund. Un sommet à l'enseigne des deux gardiens, Roman Bürki et Manuel Neuer. Nous choisirons ce dernier pour ses interventions pleines de sang-froid dans la première demi-heure, au plus fort de la domination du Borussia, puis sa sortie providentielle, aux pieds, sur un raid d'Aubameyang. Sauvé par sa transversale sur une conclusion de Mkhitaryan.

Défenseurs

Mauricio Lemos (Las Palmas)
Il a complètement mis sous l'éteignoir Soldado, l'étoile de Villarreal, posant la première pierre du succès (1-0) de Las Palmas sur le terrain du sous-marin Jaune. C'est David Garcia qui a fait plier Villarreal, mettant fin à sa série de dix matches officiels sans défaite, et, surtout éloigne l'équipe des Canaries de la zone de relégation.
 
Georg Niedermeier (Stuttgart)
Spectaculaire 5-1 du VfB face au relégable Hoffenheim, qui permet à Stuttgart de prendre ses distances avec la zone rouge. Le grand bonhomme du match est le défenseur central de l'équipe de Jürgen Kramny, auteur du premier doublé de sa carrière en Bundesliga est qui a atteint les 4 buts en matches officiels depuis le début de saison. Deux buts pleins de hargne : sur le premier, Niedermeier tacle littéralement le ballon sur  une frappe repoussée par le gardien de Hoffenheim ; sur son second,  il reprend d'une tête percutante un corner de Kostic.
 
Andrea Barzagli (Juventus)
Barzagli a scoré sur la pelouse de l'Atalanta. (143626+0000,GIORGIO PEROTTINO/Reuters)
Barzagli a scoré sur la pelouse de l'Atalanta. (143626+0000,GIORGIO PEROTTINO/Reuters)
Un but sur corner de Dybala, relayé de la tête par Mandzukic. Sa frappe du droit à quatre mètres des cages de l'Atalanta n'est pas la chose la plus compliquée du monde, mais Barzagli ne fera pas la fine bouche : le défenseur central de la Juve n'avait plus marqué depuis 91 matches de Serie A, mai 2012 pour être exact. Et devinez contre qui il avait marqué ? L'Atalanta, bien sûr ! C'était alors la saison de son premier Scudetto avec la Vieille Dame et Andrea espère que l'actuelle coïncidera avec son cinquième de rang. Le 2-0 sur l'Atalanta peut y contribuer, vu qu'il assure aux Bianconeri de maintenir à 3 points leur avance sur Naples.

Milieux de terrain

Luca Paganini (Frosinone)
Pour son  premier match comme titulaire depuis un mois et demi, le latéral droit de Frosinone met les bouchées doubles. Au four et au moulin, il guide ses coéquipiers à un succès (2-0) très important dans la course au maintien : Frosinone n'est plus qu'à une longueur du premier non relégable, Palerme, à quatre de l'Udinese, sa victime du jour, et jouera dimanche un match hyper chaud face à Carpi, autre promu aujourd'hui en position difficile.
 
Mario Lemina (Juventus)
Entré à une vingtaine de minutes de la fin pour faire souffler Khedira, l'ex-Marseillais réalise son deuxième but de la saison (en six matches), après celui face à Naples, en septembre dernier. Une perle que ce but face à l'Atalanta : après avoir effacé deux joueurs, Lemina entre dans la surface et bat Sportiello d'un extérieur du pied droit. 
 
Riyad Mahrez (Leicester)
La belle histoire continue entre le Leicester de Ranieri et l'international algérien. (191726+0000,Eddie Keogh/Reuters)
La belle histoire continue entre le Leicester de Ranieri et l'international algérien. (191726+0000,Eddie Keogh/Reuters)
Riyad affole les compteurs : 15 buts et 11 passes décisives cette saison avec Leicester en matches officiels. Et son but à Watford, une frappe du gauche liftée sur un ballon repoussé par la défense adverse, pèse lourd : les Foxes portent à 5 points leur avance sur Tottenham, à 8 sur Arsenal et 10 sur Manchester City.

Alfred N'Diaye (Betis Séville)
Le Betis fait sien le derby andalou  face à Grenade (2-0) dans un match incertain jusqu'au bout. C'est le Sénégalais, exemplaire tout au long de la rencontre, qui fait plier les visiteurs d'une formidable détente, légèrement inclinée en arrière, pour frapper le ballon de la tête sur un corner de Joaquin, avant que Ruben Castro ne double la mise dans le temps additionnel.

Attaquants

Koo Ja-Cheol (Augsbourg)
Pendant une heure, il a mis le feu à la WWK Arena. L'attaquant coréen réalise son premier triplé en cinq ans de Bundesliga en faisant preuve d'un grand sens du but. Sur le 1-0, il reprend d'une demi volée du droit un tir de Esswein repoussé par la transversale ; sur le 2-0, c'est suite à un poteau de Finnbogasen que Koo double la mise. Le 3-0 est consécutif à une remise de la poitrine de ce même Finnbogasen qu'il reprend d'une nouvelle demi-volée du droit. Dommage pour lui et pour Augsbourg que le Bayer se soit réveillé dans la dernière demi-heure, égalisant à la 93e minute (3-3)...

Mohamed Salah (AS Roma)
Avec l'autre “pharaon” de la Roma, Stephan El Shaarawy, l'Egyptien fait exploser son ancienne équipe, la Fiorentina. Le 4-1 de vendredi permet aux Giallorossi de larguer la Viola et d'occuper seuls la troisième place de Serie A. Salah en est désormais à 11 buts cette saison en Serie A.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid)
"Bizarre, je ne vous entends plus siffler..." (172403+0000,SUSANA VERA/Reuters)
Pour CR7, les buts en Championnat sont cette saison au nombre de 27 (39 en matches officiels pour le Real) après son quadruplé face au Celta Vigo (7-1). C'est la seconde fois de la saison que le Portugais marque quatre buts, après le match de C1 face à Malmö (8-0), le 8 décembre. Impressionnant le premier de ses quatre buts de samedi : un missile du droit de 35 mètres !

Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max