Soccer Football - Champions League - Group Stage - Group C - Liverpool v Napoli - Anfield, Liverpool, Britain - December 11, 2018  Liverpool's Mohamed Salah celebrates scoring their first goal   Action Images via Reuters/Carl Recine (Reuters)
Ligue des Champions

Salah, Marquinhos, Aouar, Hoarau... L'équipe type de la sixième journée de Ligue des champions

Voici notre équipe type de la 6e journée de Ligue des champions. Le onze que nous vous présentons s'articule autour d'un 3-4-3.

Gardien

Jeroen Zoet (PSV Eindhoven)
Dernier de son groupe (de fer), le PSV quitte l'Europe la tête haute en obtenant un méritoire 1-1 à San Siro face à l'Inter. Mardi soir, on a beaucoup apprécié Lozano et Bergwijn, mais l'homme qui a crevé l'écran dans les rangs d'Eindhoven est bien le gardien batave, habile à dévier sur son poteau une tête de Perisic et miraculeux sur une tête d'Icardi, tout en assurant sur des conclusions de Borja Valero et Politano. Par ses interventions, Zoet a, de fait, privé l'Inter de huitièmes de C1, vu qu'au camp Nou Tottenham a arraché le nul au Barça (1-1).
Zoet a permis au PSV d'arracher le nul face à l'Inter. (Reuters)
Zoet a permis au PSV d'arracher le nul face à l'Inter. (Reuters)

Défenseurs

Roman Hubnik (Viktoria Plzen)
En battant 2-1 la Roma, le Viktoria obtient son pass pour la Ligue Europa, malgré l'exploit du CSKA au Bernabeu. Si Kovaric (un but, une passe décisive) a fait la différence devant, c'est le capitaine qui a bétonné le succès des champions de République tchèque. Kluivert, Schick ou Pastore, aucun des talentueux Romains ne l'a vraiment fait trembler mercredi soir.

Thiago Silva (Paris-SG)
Excellent lors de la 5e journée face à Liverpool, le capitaine du PSG a réalisé un nouveau match de très bonne facture sur le terrain de l'Etoile Rouge, où les Franciliens se sont imposés 4-1. Ce succès leur a assuré la première place du groupe et donc un tirage comme tête de série pour les huitièmes de finale.

Kalidou Koulibaly (Naples)
Le Napoli a raté sa qualification pour les huitièmes de C1 en perdant son unique match de la phase de poule : le dernier à Liverpool, sur un but de Salah. Un attaquant égyptien que le défenseur napolitain a été le seul à pouvoir contenir. En fait, Koulibaly a été héroïque à Anfield, multipliant les sauvetages. Mais ça n'a pas suffi pour rester dans la cour des grands.
Kalidou Koulibaly a brillé contre Liverpool. (Reuters)
Kalidou Koulibaly a brillé contre Liverpool. (Reuters)

Milieux

Arnor Sigurdsson (CSKA Moscou)
Splendide mais inutile exploit des Moscovites au Bernabeu : déjà vainqueur à l'aller (1-0), le CSKA corrige (3-0) le Real, ce qui ne l'empêche pas de quitter l'Europe, condamné par la défaite de la Roma à Plzen. Dans une équipe russe où tous se sont sublimés, on mettra en avant le milieu offensif islandais. Sigurdsson a notamment transpercé les lignes défensives merengue sur le premier but du CSKA pour servir Chalov, et il a bouclé le score à 3-0 d'un plat du droit en plein surface madrilène.

Houssem Aouar (Lyon)
Si Fekir est le buteur providentiel, celui qui a permis d'accrocher le 1-1 face au Chakthior et de se qualifier pour les huitièmes, Aouar aura été la lumière de l'OL sous la neige, sa source d'inspiration. Avant le but lyonnais, il avait mis Traoré (deux fois), Depay et Fekir en position de marquer.

Marquinhos (Paris-SG)
Victoire à Belgrade et première place du groupe pour le PSG, avec une prestation XXL du Brésilien, reconduit dans l'entrejeu deux semaines après le succès sur Liverpool au Parc. Tant en couverture que dans la construction (il est à l'origine du deuxième but parisien) et même la finition (implacable à la conclusion d'un coup franc de Di Maria sur le troisième), Marquinhos s'est révélé omniprésent au Marakana.

Raphael Guerreiro (Borussia Dortmund)
Le gaucher a joué les renards de surface au Louis II. Raphael Guerreiro a inscrit les deux buts du Borussia face à l'ASM en faisant preuve d'un bel opportunisme. Sur le premier but, il reprend au second poteau une remise de la droite de Philipp après que le ballon a voyagé d'un côté à l'autre de la surface. Sur le 2-0 final, le Portugais reprend d'une demi-volée du gauche une passe en retrait de Paco Alcacer. Il s'agit de son second doublé en cette phase de poule de C1 après celui face à l'Atlético.
Marquinhos a marqué à Belgrade. (Reuters)
Marquinhos a marqué à Belgrade. (Reuters)

Attaquants

Mohamed Salah (Liverpool)
Il a rendu fou Mario Rui et inscrit le but de la qualification de Liverpool, victorieux 1-0 d'un Napoli qui a subi la loi d'Anfield (sixième succès de rang en C1 dans son fief, onzième match sans défaite).

Guillaume Hoarau (Young Boys)
Les Bernois s'éclipsent de l'Europe sur une splendide victoire (2-1) face à la Juve grâce à un doublé du Français Hoarau. Deux buts qui mettent fin à la série de 26 matches officiels à l'extérieur sans défaite pour les Bianconeri. Le premier est un penalty que Szczesny ne peut que prolonger sur le poteau avant que le ballon ne gonfle les filets. Le second, sur une longue ouverture de Ngamaleu, voit Hoarau se jouer de Bonucci d'un contrôle orienté du droit puis frapper du plat du gauche. Le Réunionnais en est désormais à 16 buts depuis le début de saison.

Ousmane Dembélé (FC Barcelone)
Quel but que celui du Français au Camp Nou ! Après avoir chipé le ballon juste avant le rond central à Walker-Peters, Dembelé a joué au chat et à la souris avec lui et Winks sur 60 mètres, marquant du gauche après avoir feinté une dernière fois ce même Winks. Suffisant pour faire excuser son gros retard à l'entraînement, dimanche dernier ?

Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :