April 23, 2019, Turin, Italy - Salvatore Sirigu, 32 years, goalkeeper Torino FC, during the interview with Roberto Notarianni journalist. (C. Giuseppe/L'Equipe)
À lire dans FF

Salvatore Sirigu : «Au PSG, certains parlaient de clans, ce n'est pas vrai»

Il est l'invité de France Football cette semaine. Salvatore Sirigu se livre sur son aventure au Torino, l'impact du club à Turin, sa réussite, sa philosophie et sur la Nazionale. Sans oublier, bien sûr, son passage au PSG. Extraits.

L'impact du Torino dans la ville de Turin

«Tu sens bien que revêtir cette tunique a quelque chose de particulier Un peu comme si l'histoire de ce club était cousue à même ta peau ! (...) À Turin, les références au Torino sont permanentes. Tout le monde te parle des joueurs, des entraîneurs qui ont compté... Je peux vous assurer que cet esprit Toro est tout sauf un concept abstrait.»

Ses derniers mois à Paris

«L'histoire avec le PSG s'est achevée de manière compliquée, mais je veux surtout mettre en avant les belles choses réalisées. Sans oublier le souvenir de mon ultime apparition sous le maillot parisien : une finale de Coupe de France contre l'OM ! Qu'est-ce que tu peux espérer de mieux comme conclusion que de gagner un tel match ? (...) De toutes ces années, je garderai en particulier le souvenir d'un groupe fantastique. Certains parlaient de clans, ce n'est pas vrai, je vous le garantis.»

Son départ du PSG

«À Paris, je me sentais comme dans une famille. Je n'avais pas en tête de partir. Alors, quand j'ai compris que je devais faire mes valises, ça m'a un peu déboussolé. Je m'étais habitué à cette ville, à ce cadre de vie personnel et professionnel. Il m'a fallu admettre que je devais tout reconstruire, changer de pays.»
L'ensemble de l'interview de Salvatore Sirigu est à découvrir dans le nouveau numéro de France Football disponible dès à présent en cliquant ici ou à partir de mardi 27 août dans tous les kiosques.

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
taegguk 27 août à 12:45

en moyenne 1 but encaissé par tir cadré . . . comment le garder dans ces conditions ??? allez ouste !

ADS :