La joie des Rouennais lors de leur qualification pour les 16es de finale. (L. Benoist/AFP)
Coupe - Rouen

Sanction maintenue pour Fred Dembi (Rouen) en Coupe de France

Ce vendredi matin, la commission supérieure d'appel de la FFF a maintenu la sanction de Fred Dembi, qui ne pourra donc pas disputer le 16e de finale de Coupe de France face à Angers, dimanche (17h15).

Sanctionné d'un carton jaune lors du 32e de finale de Coupe de France face à Metz (3-0, le 6 janvier) pour avoir enlevé son maillot et rendu hommage à son ami Nathaël Julan (joueur de Guingamp mort dans un accident de la route), Fred Dembi, joueur du FC Rouen (N2), avait vu la commission de discipline de la FFF maintenir son carton jaune et, de fait, la suspension qui le privait du 16e de finale contre Angers ce dimanche (17h15). Ce vendredi matin, la commission supérieure d'appel de la FFF a, à son tour, maintenu la sanction.
« Si c'était à refaire, je le referais »
« Ça me déçoit mais ça ne me surprend pas. Les règles sont les règles et je n'ai pas souvenir que la commission ait déjà fait preuve de bon sens dans ce genre de circonstances, a réagi Dembi. Mais je maintiens que si c'était à refaire, je le referais. »
« On n'est pas des robots. Le football est un sport d'émotions, de passion »
Le président du FC Rouen Fabrice Tardy a expliqué les arguments avancés, en vain : « Nous avons expliqué à la commission que le joueur avait agi sous le coup d'une grande émotion et que la sanction le pénalisait lui mais aussi l'équipe pour la rencontre à venir face à Angers. Ils nous ont écoutés mais ils ont quand même appliqué le règlement à la lettre. » Pour le dirigeant, la décision est incompréhensible : «On radicalise le débat avec cette application à la lettre alors que quelques minutes avant le but de Fred, il y avait sur tous les terrains de France une minute de silence à la mémoire de Nathaël Julan, ce qui a amplifié les émotions de Fred car Nathaël était un grand ami à lui. On n'est pas des robots. Le football est un sport d'émotions, de passion. Il faut mettre un peu d'humanité dans tout ça. »
David Giguel, entraîneur du FC Rouen : « Il faut qu'on respecte la décision mais ce n'est pas facile à encaisser car tout le monde aurait voulu que la commission supérieure d'appel revienne sur ce cette sanction. Mais c'est très rare qu'elle annule la première décision. Le seul qui aurait pu éventuellement décider, c'est monsieur Le Graët mais à partir du moment où le carton jaune a été donné, c'est un dossier compliqué. Ils ont tous appliqué le règlement sans tenir compte des circonstances humaines et émotionnelles. Gaël Angoula, l'arbitre du match, aussi. Mais on ne peut rien dire car s'il ne l'avait pas fait, c'est lui qui aurait été sanctionné. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :