Sandy Héribert (D.R)
Ballon d'Or France Football 2019

Sandy Héribert, co-présentatrice de la cérémonie du Ballon d'Or France Football 2019 : «Vraiment hâte d'y être»

Elle co-présentera, aux côtés de Didier Drogba, la grande cérémonie du Ballon d'Or France Football 2019 au Théâtre du Châtelet le 2 décembre prochain. Sandy Héribert n'a pas hésité très longtemps avant d'accepter cette proposition, comme elle le raconte à FF.fr.

«Quelle a été votre réaction quand on vous a proposé d'être la co-présentatrice de la cérémonie du Ballon d'Or France Football 2019 ?
Je crois qu'il m'a fallu quelques minutes pour réaliser. J'avais un sourire jusqu'aux oreilles. Le Ballon d'Or est une cérémonie très prestigieuse que je regarde évidemment depuis plusieurs années. J'étais vraiment ravie qu'on pense à moi pour cet exercice de haut niveau. J'ai évidemment accepté tout de suite. Et j'ai accepté en ne sachant pas tout de suite qui allait être mon binôme. Cela n'avait pas encore été annoncé. On m'avait dit que ce serait un grand nom du football avec une aura monstrueuse, donc j'ai dit OK, banco ! Je n'ai pas réfléchi plus de deux ou trois minutes avant de dire oui.

Avez-vous déjà rencontré Didier Drogba ?
Oui. Il y a eu la conférence de presse de présentation (NDLR : Le 19 septembre), et on s'est vus quelques heures plus tard au Théâtre du Châtelet (NDLR : Où aura lieu la cérémonie du Ballon d'Or) pour découvrir la salle ensemble. On est arrivés sur la scène et on avait le cœur qui battait. On était hyper excités. On a vraiment hâte d'y être. Ça va être une belle cérémonie.
«Didier (Drogba) apporte vraiment la légitimité à notre duo»
Comment se préparer à une co-présentation avec un ancien footballeur qui n'a pas l'habitude de ce rôle ?
Il est très excité à l'idée de le faire, mais, oui, il m'a dit qu'il n'était pas forcément aguerri à l'exercice. Là où je peux lui apporter mon expertise, c'est que j'ai l'habitude, ces dernières années, de présenter des gros trucs. Je suis par exemple speaker dans les stades. Dans ce genre de cérémonies, je suis aguerrie. Il y a l'exercice de la télévision, avec des textes, où c'est très calibré, avec les sponsors, etc. Mais il y a aussi ces 1 500 paires d'yeux qui vont nous regarder en même temps. Moi, du coup, je suis un peu là pour être la locomotive. J'ai le conducteur en tête. Et Didier, on a envie qu'il prenne du plaisir, on a envie qu'il soit là pour réagir, pour amener son expertise sur le football, il connaît tout le monde. C'est en ça qu'on va être assez complémentaires tous les deux. Disons que je suis vraiment là pour tenir les rênes de la cérémonie de A à Z, et Didier apporte vraiment la légitimité à notre duo au niveau du football. Ça va super bien se passer !

Quand on vous dit Ballon d'Or, qu'est-ce que cela vous évoque tout de suite ?
J'ai tout de suite pensé à la dernière cérémonie que j'ai regardée. Sachant qu'elle avait eu lieu à Paris, au Grand Palais (NDLR : En 2018). Avec David Ginola qui avait fait un très bon boulot. J'avais trouvé l'endroit très prestigieux. Et là, avec le Théâtre du Châtelet, ça donne aussi le côté prestigieux avec la cérémonie des Cesar et des Molières qui se déroulent dans ce théâtre.»

Propos recueillis par Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :